Comprendre le langage du corps

Attention ! Vos gestes vous trahissent…..Ce ne sont pas les Hommes qui font les gestes mais les gestes qui font les Hommes.

*Ce que nos gestes disent de nous

A l'inverse du mime Marceau, dont les gestes exprimaient volontairement tous les messages qu'il souhaitait transmettre, nos gestes, même les plus infimes, traduisent le plus souvent une communication inconsciente. (Crédits photo : Arnaud de Wildenberg)
A l’inverse du mime Marceau, dont les gestes exprimaient volontairement tous les messages qu’il souhaitait transmettre, nos gestes, même les plus infimes, traduisent le plus souvent une communication inconsciente.

Lors d’un entretien en tête à tête, une main sur le menton, un sourcil qui se lève, un nez que l’on gratte, une jambe qui se détend… sont autant de signes de communication non-verbale qu’il est de plus en plus à la mode de décrypter. Florilège des non-dits que véhiculent nos gestes… tout en sachant raison garder.

Comprendre le langage du corps 3086050177_fb2713c9f9

coeur-«Je ne recrute jamais un collaborateur qui, lors de l’entretien, fuit mon regard, raconte Jean-Louis, directeur à la banque Dexia. J’observe aussi ses mouvements. S’il marque un recul, j’essaie de le mettre plus à l’aise. » « Je suis intraitable avec mon équipe de vendeurs sur le maintien, renchérit Carole, manager chez Porthault, entreprise spécialisée dans le linge de maison de luxe. Pas de bras croisés, et l’on sourit avec ses yeux. C’est essentiel pour bien accueillir le client. » Les managers, comme les politiques, veillent à leur gestuelle, que ce soit pour un discours officiel, une présentation commerciale ou un entretien de recrutement. Il n’est qu’à les voir peaufiner leur style et leur discours par des stages de communication. Cette syntaxe corporelle peut renforcer, confirmer ou contredire des propos. « L’expression d’un message est à plus de 50 % non verbale, confirme Patricia Gleville, coach en communication. On ne peut se permettre de l’ignorer. »

Le décryptage de ce langage des gestes est aujourd’hui à la mode. Coachs, communicants, psychologues et même quelques neurologues participent à cette tendance. Manuels de bonne gestuelle ou livrets d’expression corporelle s’arrachent comme des lunettes magiques censées déshabiller la personne en vis-à-vis. Et la télévision s’engouffre dans la brèche, avec des émissions passant au crible les prestations de nos élus, ou mettant en scène un profileur, auxiliaire de la police détectant menteurs et bonimenteurs, comme dans la série Lie to Me.

La communication gestuelle, nouveau sérum de vérité… Que peut-elle bien révéler ? Selon les experts ès gestes, ce qu’exprime notre attitude corporelle entraîne une sympathie ou une antipathie immédiate, favorise l’échange ou en limite l’intérêt. Ce qui tombe sous le sens. Mais ils vont plus loin. Pour eux, chaque mimique, chaque posture, chaque oscillation de notre corps traduit les non-dits, les émotions, bref, l’état de nos pensées et de nos affects. Micro-démangeaisons (se gratter le nez par exemple), micro-fixations (poser sa main sur le visage), micro-caresses (se pincer le lobe de l’oreille) ont une signification. Celui qui est attentif à cet alphabet peut repérer les sentiments favorables ou défavorables, percevoir les blocages et mieux orienter une négociation, un entretien, voire une entreprise de séduction. Décoder ce métalangage physiologique, en prenant en compte les réactions intimes de son interlocuteur, serait la clé d’une communication optimisée.

Le consultant Philippe Turchet, auteur du Langage universel du corps (Editions de l’Homme), travaille depuis vingt ans à décrypter le langage gestuel, discipline qu’il a baptisée du nom barbare de « synergologie » (voir interview page suivante). Lui et ses adeptes ont criblé près de 3 000 attitudes corporelles qu’ils ont classées et reliées à des émotions. « Certaines d’entres elles, comme la colère, la joie, la tristesse… sont universelles, affirme-t-il. Elles se manifestent par les mêmes mouvements quels que soient l’âge, le pays ou la culture de l’individu. » Si des sentiments sont visibles et se perçoivent aisément, d’autres se dissimulent, parce qu’il est souvent indispensable socialement de rester discret sur ses émotions. Ce sont évidemment les plus intéressants à décoder, en suivant le mode d’emploi du parfait petit synergologue.

Commencez, mine de rien, par bien scruter le visage de votre interlocuteur, et particulièrement sa moitié gauche qui, selon Philippe Turchet, trahit le mieux les émotions. Lorsque celles-ci sont positives, cette partie du faciès a tendance à s’ouvrir, à s’épanouir, alors qu’à l’inverse, elle se ferme au moindre ressenti négatif. Veillez à chaque frémissement musculaire, il peut être très furtif. Le sourcil par exemple : si le gauche s’anime et se lève, cela signifie que la personne en face de vous exprime un sentiment de pudeur ou de malaise. Si c’est le sourcil droit qui oscille, cela traduit un certain scepticisme. Ne quittez par les yeux de votre sujet et observez tout éventuel resserrement ou dilatation des iris. Une proportion de blanc de l’œil qui augmente est indicatrice d’une réception négative ou dubitative de vos propos. N’en soyez pas troublé, il ne s’agit pas de perdre le fil de votre pensée, ce qui se traduirait immanquablement par un signe révélateur, à votre détriment.

Poursuivons notre dialogue synergologique. Votre interlocuteur parle en vous regardant plutôt de l’œil droit tout en inclinant légèrement la tête du même côté. Diantre ! C’est le signe qu’il est traversé par un sentiment de rigidité ou de mal-être. Son menton s’affaisse imperceptiblement… Le malaise s’accentue. Ses yeux se tournent vers la droite, qui vise le futur, alors qu’il énonce une information qui s’est déroulée dans le passé… La situation s’aggrave. Nous sommes en pleine inadéquation ! Et cette incohérence pourrait bien révéler un mensonge. Est-il en train de vous mener en bateau ?

Il vous faut reprendre la situation en main. Faites-vous plus convaincant, jusqu’à obtenir une dilatation de la partie gauche de son visage. S’il vous considère de l’œil gauche, votre cas s’améliore. Ses émotions sont positives.

Mieux encore, vous suscitez une micro-démangeaison sur la joue gauche, signe chez les humains, comme chez les singes d’ailleurs, d’un sentiment de bien-être (alors qu’à l’inverse, un grattouillement sur le côté droit traduirait un agacement, voire une exaspération). Il se gratte ensuite le poignet gauche, c’est une invitation à un rapprochement. Elle se confirme par une extension de la jambe gauche… Victoire ! Il veut cheminer avec vous.

Dans le même registre, Paul Ekman, psychologue à succès aux Etats-Unis et auteur de Je sais que vous mentez (Editions Michel Lafon), se fait fort de démasquer mensonges, boniments et carabistouilles dans tout propos. Comment ? En examinant les expressions asymétriques du visage. Une physionomie tordue, des mouvements plus prononcés d’un côté que de l’autre sont des indices de tromperie. Si la motricité faciale n’est pas synchronisée avec les gestes et qu’elle dure plus de cinq secondes, l’esbroufe est quasiment assurée. Et gare aux sourires ! C’est le masque de camouflage le plus fréquemment employé. Les sourires feints ou sociaux sont plus symétriques que les sourires sincères et leurs délais de disparition sont souvent inadéquats. Détail irréfutable : les sourcils ne bronchent pas.

Si ces analyses sont la résultante d’observations empiriques, effectuées en visionnant des centaines de vidéos, d’autres procèdent de manière plus artisanale d’observations réalisées sur les propres constatations de ces experts. Ce qui ne les empêche pas d’ériger la parole gestuelle en science exacte. Le psychologue Joseph Messinger * figure parmi les plus catégoriques, assénant dans ses ouvrages ce genre de sentences définitives : « Si une personne s’assoit en face de vous et pose sagement ses mains sur ses cuisses, elle est en position de soumission. Si elle se pose au bord du fauteuil, elle est découragée. Assise en travers du siège, elle exprime un besoin de se protéger. »

Des interprétations péremptoires qui exaspèrent Pascal Lardellier, professeur en sciences de l’information et de la communication à l’université de Bourgogne, auteur de Arrêter de décoder. Pour en finir avec les gourous de la communication (Editions de l’Hèbe). Pour lui, symbolique gestuelle et autres synergologies relèvent de la pure fantaisie et de l’imposture scientifique. « Les gestes proviennent d’un contexte et d’un milieu social, s’insurge-t-il. Leur signification est conjecturale, contextuelle et culturelle, en fonction de l’interaction avec la ou les personnes qui vous font face. Se gratter l’oreille peut avoir des dizaines de significations différentes suivant les cultures et la situation. Il n’existe pas de langage secret du corps qui dévoilerait nos intentions. » Et de stigmatiser les dérives de cette « dictature gestuelle, un pur business qui évince le discours » et peut entraîner la déroute d’un bon candidat pour « délit de sale geste ».

Philippe Turchet admet que, si les gestes sont révélateurs d’un état d’esprit, ils se manifestent pour le traduire et non pour le trahir. On peut être mal à l’aise, naturel et sincère. Inutile donc de chercher à les contrôler, au risque de perdre toute personnalité et toute authenticité, en affichant une face impassible de bouddha. Turchet signale au passage les effets désastreux du lifting ou du Botox, qui figent les expressions hors contexte, nuisant à toute empathie. De même qu’il épingle la gestuelle trop parfaite de Ségolène Royal, désireuse d’afficher une force tranquille à la Mitterrand, et n’osant plus bouger, ce qui est contre-productif. Tel n’est pas, selon lui, le cas de Nicolas Sarkozy, rendu « plus humain » par une « faconde gestuelle » (et notamment les mouvements d’épaules) révélatrice de ses tourments. « Sans entrer dans la surinterprétation, sans singer les bons gestes, ou censurer les mauvais, il faut simplement être conscient qu’une impression se dégage de notre gestuelle, conclut Patricia Gleville. Elle a un impact sur le public. Quoi de plus naturel que de s’y intéresser pour améliorer les échanges et être mieux compris. » Tout en restant soi-même… (Le Figaro-20.08.2010.)

A lire : Ces gestes qui font la différence. Décrocher le job de vos rêves, de Joseph Messinger (et aussi: Ces mots qui font la différence, de Caroline Messinger), Editions First/Psycho, 420p., 12,90€ .

body%252Blanguage

Chaque posture est un langage du corps

Chaque posture est un langage du corps

***********************************************************

Le corps exprime les émotions intenses plus que le visage

Le corps exprime les émotions intenses avec plus de précision que le visage, selon une étude publiée dans la revue Science. Les expressions faciales lorsque elles sont considérées de façon indépendante, sont ambiguës.

1330013426262

Le psychologue Alexander Todorov de l’Université Princeton et ses collègues (1) ont mené 4 expériences dans lesquelles les participants reconnaissaient mieux les émotions liées à la défaite, la victoire, le plaisir, le deuil, la joie et la douleur lorsque des photos montraient l’expression corporelle que lorsqu’elles montraient l’expression faciale. Dans la première expérience, les participants se faisaient montrer seulement l’expression faciale, seulement le corps ou les deux à la fois.

Ceux qui ne voyaient que l’expression faciale avaient une probabilité égale (50-50) d’identifier correctement ou pas l’émotion alors que ceux qui ne voyaient que le corps, ou le corps et le visage, étaient beaucoup plus précis.

Ceux qui voyaient le corps et le visage avaient toutefois l’illusion qu’ils ne s’étaient basés que sur le visage.

Dans la deuxième expérience, les photos étaient manipulées de telle sorte que les visages associés à un pic émotionnel tel que la victoire étaient mis sur des corps associés à un pic opposé, comme la défaite. Dans ces cas, les participants déterminaient le plus souvent l’émotion comme étant celle associée au corps.

Les émotions extrêmement positives et extrêmement négatives étaient les plus indistinguables à partir du visage seul. Les participants ne pouvaient faire la différence bien qu’ils pensaient pouvoir le faire.

« Nous supposons que le visage exprime ce qui est dans l’esprit des gens et que nous pouvons reconnaître leurs émotions« , commente le chercheur. « Mais ce n’est pas nécessairement vrai. Si nous supprimons tous les autres indices contextuels, nous ne sommes pas si bons pour saisir les signaux émotionnels. » *source: psychomedia.qc.ca– 27 janvier 2013

***************************************

**la synergologie ?

Trois questions à Philippe TurchetConsultant et fondateur de la synergologie, Philippe Turchet expliquee comment s’interprètent les gestes.

Philippe Turchet.
Philippe Turchet.

Le Figaro Magazine – Sur quel fondement repose la synergologie ?

Philippe Turchet- La synergologie est une discipline qui permet d’appréhender le fonctionnement de l’esprit à travers le langage corporel. C’est une méthode de lecture des multiples gestes que nous effectuons sans en avoir conscience. Cinq pour cent de ces gestes sont culturels, les autres sont universels et plus ou moins accentués selon les cultures. Nous avons observé l’être humain et répertorié tous les gestes qu’il pouvait effectuer : les micro-réactions, les micro-attitudes, les gestes d’auto-contact, les gestes de préemption… Puis nous les avons classés et reliés à des émotions.

Comment avez-vous procédé ?

Nous avons visionné des milliers de séquences télévisuelles pour y observer les émotions primaires : la tristesse, la colère lors de drames, la peur, l’inquiétude devant l’adversité, la joie lors de victoires… Les mêmes expressions corporelles étaient relevées quels que soient le pays, la culture. Notre cerveau a enregistré un certain nombre d’attitudes qui sont universelles. Et la neurobiologie nous est venue en aide. Nous avons tous dans le cortex gauche du cerveau des neurones miroirs qui interviennent lorsque nous sommes en interaction avec les autres. Ils nous conduisent à effectuer les mêmes mouvements, à avoir les mêmes expressions et à comprendre leur ressenti.

Mais n’est-il pas prétentieux de prétendre décrypter le ressenti des autres à travers leurs gestes ?

La synergologie est empirique. Elle offre une grille de lecture d’un état d’esprit. L’interlocuteur est-il à l’écoute ou non ? En confiance ou en défiance ?… L’objectif est de mieux décoder les situations sociales, de mieux communiquer et non de pénaliser un candidat stressé lors d’un recrutement, parce que l’enjeu est important pour lui et qu’il a des gestes négatifs. Je veux démontrer que les attitudes corporelles ont un sens. Nous sommes en voie de concevoir un détecteur d’activités corporelles : une caméra enregistrera tous les mouvements, qui seront ensuite traités par un logiciel conçu pour les interpréter et trier mensonge et vérité. Il prouvera que le langage corporel traduit l’état de nos pensées. (Le Figaro)

A lire : Le Langage universel du corps, de Philippe Turchet, Editions de l’Homme, 361 p., 22 € (www.synergologie.org).

15151%252Cxcitefun-body-language-0

**Le body language….

Le body language est une sorte de communication non-verbal, elle consiste essentiellement sur les postures du
corps ; le gestuel et les expressions faciales …93%
de la communication humaine
comprend le body language et les indices paralinguistique, alors que les mots ne présente que 70% 

Le langage du corps peut fournir des indices quant à l’attitude oul’état d’esprit d’une personne. Par
exemple, il peut indiquer l’agression, l’attention, l’ennui, état de relaxation, plaisir, amusement, et
l’intoxication, parmi beaucoup d’autres indices.

Vous vous demandez, pourquoi j ai
choisi de parler du body language? Tout simplement parce que le body language
me fascine, en fait chacun a son propre code corporels pour
passer des messages, c’est comme si en nous apprenez depuis nos jeunes ages
qu’on doit s’exprimer avec nos mains et nos pieds ,afin que notre interlocuteur
puisse recevoir  le message :D.
La plupart des gens sont très expressifs, premièrement personne ne peut garder sa vie et ses problèmes pour
lui, le sens du partage est fort chez nous, deuxièment on se sens obligé de
faire parti de la vie des autres …sans prendre permission. Exemple pour nous,
il est fort conseillé de chercher le cv de tous ses voisins avant d’acheter sa
maison , ou bien laisser cette tache jusqu’à ce qu’on s’installe et en se
cherche la FBI du quartier , celle que tu trouves toujours penché sur son balcon
ou bien sur sa fenêtre , qui sait tous sur tout le monde. En l’invite pour
prendre du thé , et elle nous balance tout le rapport  financiers sociales,
ethniques ,psychologique et mêmes les analyses personnelles , c’est vraiment
très gentil de sa part faire tous cet effort pour nous(c’est pour ça que les
américains galérent pendant des années pour attraper les criminels alors que
chez nous en les met en taule 3 jours max) .
En fait l’espace personnel connu dans le monde
est ainsi: Permettre à une personne de pénétrer dans l’espace personnel et
quelqu’un d’autre entrer dans l’espace personnel sont des indicateurs de
perception de la relation entre les personnes. Il ya une zone intime réservé
pour les amoureux, les enfants et les membres de la famille proche. Il ya une
autre zone utilisée pour les conversations avec des amis, de chatter avec des
associés, et des discussions de groupe; une autre zone est réservé pour des
étrangers, des groupes nouvellement formés, et de nouvelles connaissances, et
une quatrième zone utilisée pour des discours, conférences, et le théâtre;
essentiellement, la distance du public est réservé pour cette gamme plus large
public.
Pour certains ça n’existe pas, on se
croit capable de communiquer avec tout le monde de la méme façon; il
n y a pas des zones , ni des barrières, liberté d’expression totale. Ce sont des
mauvaises habitudes.pour vous rapprocher plus du sujet…ça vous arrive que vous
étes dans un café ou bien dans la rue,vous discutez avec un ami,et voila qu’un
étranger sort de nul part , intervient dans la discussion , plus que ça, il
donne des avis et des conseils ,ça parait bizzare , pour nous
c’est du déjà vu.un autre example celui du HDIA ,ça ne vous parait pas
excentrique que des gens qui n’ont aucune relation ni avec la famille du mariée
ni celle du mari, trouve du bonheur a suivre le chariot ,et la plupart essai d
entré même a la salle .
Revenons a nos moutons, le body language
consiste généralement a transmettre des émotions:attractions, outrage,
contentement, embarras, excitation, culpabilité, fiéreté dans la réalisation,
relief, satisfaction, plaisir des sens et la honte.
En utilise tous des expressions physiques
comme secouer les mains, pointer avec les doigts ou bien les yeux,
toucher ,courber et bien d’autres
formes de communication non verbale. L’étude des mouvements du
corps et d’expression est connue sous le nom kinésique.

47929871-body-language

Les humains bouge leur corps lors de la
communication parce que, comme une recherche a montré il aide à «faciliter
l’effort mental lorsque la
communication est difficile….ils auront découvert que méme si notre interlocuteur
comprend exactement ce qu’on dit, on continue a bouger comme des fous, je ne sais
pas pourquoi??!!peut étre que parce que les
expressions physiques révèlent beaucoup de choses
sur la personne qui les utilise. Par exemple, les gestes
peuvent insister sur un point ou relayer un
message, la posture peut révéler l’ennui ou de grand
intérêt, et le toucher peut transmettre encouragement ou une
caution, je vous dis qu’on est des expressifs, des éloquents !!!!

Les hommes par exemple, lors d’une confrontation, une situation grave, et puis
pendant des secondes il arrête de parler et de jurer et regarde ses pieds, tu
peux savoir directement qu’il se prépare psychologiquement pour une bagarre. Ou
bien les gars au fond de la rue ,tu les trouves tous contre le mur un pieds sur
le mur et l’autre sur la terre, c’est une position d’attaque hhh genre on a rien
a faire,on attend qu’on nous cherche pour n’importe quelle raison pour qu’on
passe a l’action.la fille qui devant un bogoss dans la rue,fait des pas de
pigeon, puis elle a soudainement une envie de s’arrêter pour chercher dans son
sac (chercher n’importe quoi) . Puis fermer le sac, quand le mec ne s’approche
pas. Sans parler du contact des yeux, celui la c’est mon préféré. Ça peut
signifier beaucoup de chose ce regard, le regard direct dans les yeux, peut dire
qu’on est d’accord avec ce qu’on nous dit ,ou bien ça peut indiquer qu’on a pas
confiance avec l’interlocuteur alors on a besoin de l’observer . j’ai lu dans
une magasine qu’on peut savoir qu’un mec est intéressé de la façon dont il
regarde, s’il ne peut pas regarder direct dans les yeux de sa copine , et qu’il
fui de temps a autre, ça veut dire qu’il a des sentiments forts a propos d’elle,
mais s’il la regarde direct sans trouver aucun gène, ça veut dire qu’il veut
passer pour un indifférent a son sujet et qu’il veut l’intimider.et s’il la
regarde avec des regards tendres qui ont une tendance de l’entouré :D ça veut
dire que tu lui plait énormément.

En outre, il existe trois zones standard qu’une personne regarde ;qui représentent
différents états de l’être. Si la personne regarde d’un œil à l’autre, puis sur le
front, c’est un signe qu’elle prend une position d’autorité. Si il se déplace d’un œil à l’autre, puis le
nez, que les signaux qu’il est engagé dans ce qu’il considère être une
« conversation niveau » ni avec le parti qui détenait la supériorité. Le dernier
cas est d’un œil à l’autre et puis vers le bas sur les lèvres. Ceci est une indication forte de
sentiments romantiques. Tromperie ou le fait de la rétention d’informations peut
parfois être indiqué par toucher le visage pendant une conversation. Le clignotement excessif un indicateur
bien connu de quelqu’un qui ment. Récemment, la preuve a fait surface que l’absence
de clignotement peut également représenter un facteur de mensonge comme plus fiables que les excès de clignoter.(faut juste faire vraiment attention et bien cerner les geste.
Pour terminer certaines personnes utilisent et comprennent
le body language différemment, ou bien ils ne font même pas l’effort de le comprendre .et parfois l’interprétation
de leurs gestes et leurs expressions faciales (ou son absence) dans le contexte de la langue normale du corps peut conduir à des malentendus et des erreurs d’interprétation (surtout si le langage ducorps est une
priorité sur la langue parlée comme chez nous). Il convient également de préciser que les gens de cultures
différentes peuvent interpréter le langage corporel de différentes manières.

Par exemple , tu ne peux pas t’approcher d’un hindou et l’embrasser sur les joues pour le saluer,il
va étre furieux pour lui c’est de l’irrespect totale.c’est comme si un homme du
khlije essai de saluer un marocain avc le nez,le marocain va croire que c’est un
harcélement hhhhhhhh
..trouvé sur /schizo.blogspot.com/ .

**************************

enfparents.jpg 

Vous êtes-vous jamais demandé si vous pouviez deviner les émotions et sentiments d’autres personnes ? Savoir si l’on vous dit la vérité ou bien on vous ment.  Il est possible d’avoir un accès direct à l’inconscient des personnes qui vous entourent. Et ceci avec beaucoup plus de fiabilité que la télépathie ou toute autre science paranormale. Vous n’avez pas besoin d’avoir un don quelconque. Il suffit d’appliquer la méthode basée sur les dernières recherches en psychologie sur la science comportementale, c’est tout.  Avec la plupart des sciences psychiques ou développement personnel, il faut vraiment croire pour que l’effet se produise. Avec le langage du corps; il suffit juste de regarder l’autre. Vous n’avez pas besoin d’être psychologue. Juste un peu de mémoire pour vous souvenir de certains gestes et lire dans l’inconscient de votre entourage. Imaginez que vous ayez à la place de vos yeux, des rayons « X » qui verraient à travers l’âme humaine. Vous auriez un ascendant considérable sur votre entourage. Vous pourriez entre autres : Savoir si votre employeur ne vous fait pas de fausse promesse. Vous éviterez ainsi une perte de temps et d’argent dans une carrière sans issue. Devenir le meilleur vendeur de votre activité avec les félicitations de votre patron. Chercher un autre emploi et prétendre à une reconnaissance sociale qui fera l’admiration de votre entourage. Deviner si votre conjoint est vraiment sincère avec vous par un simple regard. Lire comme dans un livre ouvert les personnes du sexe opposé. Au lieu de vous faire manipuler vous-même, manipulez les recruteurs lors d’un entretien d’embauche. Connaître les véritables intentions de vos amis, de votre famille, de vos partenaires, de vos clients etc.. tout cela est possible et beaucoup plus…Le corps ne trompe jamais, il trahit !

 Il vous permet d’identifier diverses émotions ou sentiments tels que :* l’énervement*la franchise * la colère  * l’ennui * le doute  * l’excitation Etc…

 Tout ceci, sans dire un mot, simplement en étant observateur.

 Vous pourrez ainsi influencer le subconscient des gens à votre avantage. Alors, utilisez votre corps pour vous exprimer, et ce sont les autres qui viendront vers vous par le magnétisme que vous dégagerez. 

 Pourquoi certaines personnes ont ce que l’on appelle du charisme, sans même ouvrir la bouche ? N’avez-vous jamais remarqué que les personnes qui « en imposent » uniquement par leur présence ont des postures et expressions qui inspirent confiance ?

*****************

** Un langage spécifique pour s’exprimer

La séduction en ligne utilise toutes les ressources du langage pour créer la curiosité et l’échange avec notre partenaire virtuel. Nos messages écrits sont plus soignés, plus complets que de simples paroles.

Mais inversement, parce qu’on ne voit pas le visage de celui ou de celle avec qui on communique, on est privé de tous ces petits signaux instructifs sur l’état d’esprit de la personne en face : un froncement de sourcil, un début de sourire ou un mouvement de recul, qui encouragent ou, au contraire, dissuadent de s’engager dans une voie manifestement fermée. Des malentendus peuvent donc vite survenir.

Paradoxalement, les missives en ligne, si elles sont plus profondes dans le fond, s’embarrassent moins de la forme. Les “chatteurs” les plus aguerris utilisent bon nombre d’acronymes qu’il vous faut apprendre à décrypter avant de les employer à votre tour. Pour autant, n’en abusez pas. La beauté des mots participe à la séduction, la répétition des abréviations à l’exaspération!

-) : le sourire

:-)) : le rire

;-) : le clin d’œil

-( : la tristesse

:-I : l’indifférent

:-C : le mécontent

>:-> : le diabolique

(:-* : bisous

:’-( : je pleure

:-# : je ne dirai rien

:-’ : je fume

:-0 : je suis choqué

(:-# : j’aurai pas du dire ça

() : sans commentaire

A+ : à plus tard

BRB : je suis absent

RE : retour de BRB resalut

MDR, LOL : mort de rire

xxx : des bisous

viiiiiiii : oui de joie

NOP, NAN, NO: non

grrrrrr : mécontentement

PKOI : pourquoi

SNIF : tristesse

KOI DE 9 : Quoi de neuf ?

MIN : minute j’arrive

****

Ce corps qui change

Notre corps se transforme tout au long de notre vie et, si c’est avec hâte que les adolescents attendent les premiers signent de virilité ou de la féminité, il est souvent bien plus difficile d’accepter les marques du temps lorsque vient l’heure de la maturité.
Poignées d’amour, pectoraux bien moins gonflés qu’autrefois, seins un peu lâches ou cellulite, sont autant d’imperfections que l’on constate avec dépit, englué(e) que nous sommes dans le didact de la beauté glacée des magazines. Peur d’autant plus lorsqu’il s’agit de se déshabiller pour la première fois devant un(e) nouvel(le) amant(e)…

Pourtant, à bien y réfléchir, pensez-vous vraiment que votre partenaire ne se soit déjà aperçu de votre ventre rebondi ou vous cuisses un peu fortes ? Et pourtant, il (elle) a continué à vouloir vous séduire et souhaite aujourd’hui partager le plaisir des sens avec vous … alors, de quoi avez-vous le plus peur au final : de son regard ou du vôtre ? Car pour s’offrir à l’autre en toute quiétude, il faut en premier lieu vous réconcilier avec l’image que vous renvoie votre miroir. L’essentiel est d’accepter votre corps, dans sa beauté mais aussi dans ses imperfections sans laisser ces dernières entraver vos désirs et vos actes.

L’obsession de la performance

Peur d’être maladroit(e), trop rapide, trop réservé(e)… inquiet(e) au final de ne « pas faire l’affaire », on se sent rarement en totale confiance dans les bras d’un nouveau partenaire.

D’autant plus lorsque l’on se perçoit comme plutôt inexpérimenté(e) sur le plan sexuel.

Car dans une nouvelle rencontre sexuelle, c’est dans le bagage de sa vie qu’on ira puiser ses ressources. Si les expériences ont été harmonieuses et satisfaisantes, voire fantaisistes, on n’éprouvera que très peu d’appréhension quant à son « savoir faire » sexuelle. Si, au contraire, la vie sexuelle a été plutôt routinière et peu satisfaisante, les doutes sont souvent au rendez-vous.

Mais dans quelle mesure cette crainte est-elle vraiment justifiée ? Après tout, ce n’est pas un examen de passage que l’on s’apprête à subir : vous n’allez pas être noté(e) sur vos gestes ou sur les figures acrobatiques accomplies !

A trop se concentrer sur la mécanique de l’amour, ou encore sur ses imperfections physiques, on s’éloigne de la découverte de l’autre et du plaisir partagé qui font la magie de ses premières fois. Un bon amant (ou une bonne amante) ne s’évalue pas tant à la qualité et à la diversité de ses techniques amoureuses qu’à la qualité de sa présence. Les gestes appropriés surgiront d’eux-mêmes dans la mesure où la tendresse et l’attention sont au rendez-vous. Loin de procurer l’exaltation souhaitée, une caresse calculée ou donnée mécaniquement n’éveillera qu’un plaisir très limité, qui n’a rien à voir avec la rencontre réelle entre deux personnes.

La craintes est les doutes sont des sentiments naturels et humain ; mais au final, le choix qui se pose est d’accepter d’ouvrir la porte au désir en refusant que ses peurs ne prennent le dessus, ou d’entraver son élan.
Ultimement, c’est de liberté qu’il s’agit.
Si vous ne parvenez pas à surmonter vos appréhensions, n’oubliez pas la force et la portée de la parole. Confiez vous à votre partenaire qui saura vous comprendre et vous rassurez… car après tout, lui aussi est vulnérable.

article_corps_emotion1

topelement

arton356

20120415-154120

**************************************

Le langage corporel..

Comment utiliser le pouvoir de suggestion du langage corporel dans la rencontre ?
Le langage corporel est l’outil le plus puissant et le plus efficace lors d’une rencontre. Utilisez-le à bon escient. En général on appelle l’étape où le langage corporel a toute son importance le flirt. Tout le monde peut flirter mais quelques-uns seulement parviennent à leur fin. Pour devenir un expert du flirt, il faut vous entraîner encore et encore.

Vous pouvez vous essayer au flirt avec toutes les femmes que vous sentez susceptibles d’être réceptives. Essayez de les faire rire, de leur parler, d’être charmeur, blagueur et d’oser leur demander leurs coordonnées !
Mais essayez surtout de voir à travers elles et de comparer leurs réactions à ce à quoi vous vous attendiez. Chaque fois que vous lirez correctement ses pensées, vous deviendrez un peu plus fort et gagnerez de l’assurance.

Question d’espace

L’espace est une donnée primordiale dans le langage corporel.
Dans un premier temps, il faut vous placer près d’elle. Lorsque vous voyez une femme qui vous intéresse, assurez-vous de vous placer dans son champ de vision et de lui faire face. Ainsi, vous pouvez facilement échanger des regards. Dès qu’elle vous a vu, commencez à flirter.
Les femmes jouent aussi de l’espace lors du flirt, si elle vous permet de rester à une distance inférieure ou égale à une longueur de bras, c’est que vous l’intéressez. Lorsqu’une femme est intéressée par un homme, elle s’arrange pour s’approcher de lui. Les femmes ont leurs façons particulières de se rapprocher des hommes. Elle s’approche en douceur jusqu’à vous, elle va au bar au moment où vous y allez en espérant vous parler, elle vous “bousculera” sans le vouloir, touchera accidentellement votre bras ou votre taille et pourra même frôler sa poitrine contre votre buste. Une femme fera plus d’une fois le tour d’une pièce pour être à proximité d’un homme. Elle vous regardera par moments et cherchera à savoir si vous ne la perdez pas de vue. Les hommes ne font pas souvent attention à de tels signes. Chaque fois que vous pénétrez dans une pièce, vous devriez regarder autour de vous et remarquer les femmes. Ouvrez bien les yeux pour voir si on vous regarde et soyez attentif aux femmes qui vous approchent.

Echange de regards

La première chose, vous rendre “visible”. Puis commencer à échanger des regards.
Regardez-la dans les yeux. Le premier regard en dit long et les femmes sentent tout de suite quelles sont vos intentions, c’est pour cela qu’il est important que vous soyez vous-même. Il vous sera plus facile d’établir un contact sincère par la suite. Ne la regardez surtout pas de haut en bas, mais tâchez de capter son regard et de le retenir. Si vous parvenez à créer une bonne “chimie”, elle parviendra à ressentir la connection immédiatement.
Essayez toujours d’échanger des regards avec la femme qui vous intéresse
Une fois que vous avez capté son regard, n’y renoncez pas. C’est elle qui doit, la première, fuir votre regard, céder. Ceci est un signe de soumission, ce n’est pas à vous de montrer de la faiblesse ! Si vous cédez, cela peut être pris pour de la peur ou pour un manque d’intérêt. Il faut qu’elle pense que vous êtes fort et que vous avez confiance en vous.
Au cas où elle soutient votre regard, faites-lui un clin d’oeil ou un sourire. Forcez-vous à la regarder profondément, ce qui vous permettra d’établir une tension sexuelle. Quand elle regarde ailleurs, faites de même tout en continuant à vérifier si elle vous cherche régulièrement du regard. Les regards soutenus sont un indice : elle veut vous connaître Une femme qui vous fait comprendre qu’elle veut vous connaître à travers ses regards est une femme qui sait ce qu’elle veut. Vous avez compris que vous l’attirez. Allez vers elle, sûr de vous, en continuant de la fixer. Puis commencez à lui parler en vous présentant succinctement et en la complimentant. Elle vous sourira sans doute, vous remerciera et vous pourrez lui demander son nom. Une fois que vous savez son nom, rappelez-le vous souvent pour ne pas l’oublier.

Le sourire

Un sourire en dit long et s’avère très efficace. Lorsque vous souriez à une femme, elle sait que vous êtes sociable, amical, heureux. Elle n’aura pas peur de vous et se sentira à l’aise pour vous parler. Le sourire fait partie des messages positifs qu’un homme et une femme s’envoient.
Répondez toujours au sourire d’une femme, cela veut dire que vous êtes sociable, détendu et accessible.
Après l’échange des regards, le sourire s’impose. Vous croyez peut-être qu’elle vous préfère froid et sérieux. Bien au contraire, un visage fermé peut lui faire croire que vous êtes en colère, stupide, voire tout simplement un pauvre type.
Souriez pour lui montrer votre intérêt
Si elle vous retourne vos regards et votre sourire, vous pouvez l’approcher sans crainte, elle vous a ainsi montré que vous lui plaisiez aussi.
Il est non seulement important de lui sourire mais aussi de montrer que vous souriez aux personnes qui vous entourent. Cela prouve que vous êtes jovial et que vous savez vous amuser, elle pensera alors qu’elle ne s’ennuiera pas à vos côtés.
Si vous n’avez pas le sourire facile, entraînez-vous à sourire quotidiennement, devant le miroir ou aux gens dans la rue. Vous remarquerez à quel point les sourires sont généralement appréciés.

langage-du-corps

Comprendre le langage corporel

Lorsque vous observez une femme, soyez attentif à tous les mouvements de son corps et même à la façon dont elle s’agite ou non en parlant. Les femmes sont très expressives, elles ne cachent pas leurs émotions. Ainsi, vous en apprendrez beaucoup sur sa personne rien qu’en la regardant.
Deux grands principes régissent le langage corporel, à savoir un comportement ouvert et un comportement fermé.
Dans le premier cas, une femme vous invite et répond bien aux avances, dans le deuxième, elle vous rejette et reste sur la défensive. Il se peut alors qu’elle se défile, qu’elle soit fatiguée et veuille rentrer chez elle. A moins que vous ne vouliez relever un défi, évitez les femmes fermées.

Position du corps – debout

Lorsqu’une femme est debout et qu’elle est disponible, elle se tient souvent les jambes légèrement écartées, les bras sur le côté, sur les hanches ou un verre à la main. Elle est détendue, ses mouvements sont souples. Cette tenue indique son ouverture.
Une femme disponible garde les mains visibles, les bras ouverts. Elle n’a pas les bras croisés ou les mains dans les poches, signes de réticence qui indiquent qu’elle veut cacher quelque chose ou qu’elle ne veut pas qu’on l’aborde.

Position du corps – assise

Lorsqu’une femme est assise, les jambes croisées. Elle a croisé ses jambes pour faire apparaître les formes de ses cuisses, les mains sur les genoux ou sur les bras du fauteuil, elle est en position d’ouverture. Si elle tient son genou dans la main et se penche en avant, aussi.
Si une femme est assise les jambes ET les bras croisés, évitez de l’aborder. Elle est dans une position fermée. Si elle a les mains serrées et qu’elle croise les chevilles, aussi. Attendez alors qu’elle se détende.

Comportement de séduction évident

Même si vous n’êtes pas expert en langage corporel, vous ne pouvez pas vous trompez si vous remarquez quelques-uns des comportements suivants :
– elle incline la tête sur un côté, vous regarde et baisse les yeux : c’est un comportement soumis
– elle passe les doigts dans ses cheveux
– elle arrange ses vêtements ou ajuste sa position assise
– elle se touche le visage, le cou, ou passe la main sur ses jambes.
Tous ces gestes indiquent qu’elle veut plaire. Les femmes envoient aux hommes des signes d’intérêt en permanence, ils ne savent tout simplement pas les lire!
Plus vous savez comment les femmes expriment physiquement leurs émotions, plus vous êtes à même de communiquer avec elles.

Contact physique

Si vous êtes un homme “normal”, vous désirez vite avoir un contact physique avec la femme qui vous attire. Attention à ne pas aller trop vite !
D’abord elle vous montre que vous l’intéressez, vous commencez à lui parler, puis vous pouvez innocemment la frôler. Une caresse douce et subtile peut la mettre à l’aise et lui montrer que vous êtes une personne affectueuse.
Les meilleures des premières approches physiques sont celles qui se font “par hasard”. Vous êtes debout l’un à côté de l’autre et vos bras se touchent par inadvertance, vous êtes assis et vos genoux se frôlent. Si vous voyez que cela ne la dérange pas, continuez à laisser faire le “hasard des contacts”.
Un homme perd souvent la femme qu’il désire parce qu’il ne la touche pas assez. Il a souvent peur que cela l’effraie. C’est une erreur car elle pense alors qu’elle ne l’attire pas assez et que ça ne vaut pas la peine d’insister. Sans être collé à elle en permanence, sachez qu’elle aime qu’on lui prouve physiquement son attachement.
Prenez l’initiative du contact physique et laissez-la vous indiquer dans quelles mesures elle apprécie.
Si vous avez envie de l’embrasser et que vous sentez qu’elle ne dirait pas non, regardez-la dans les yeux. Approchez-vous de façon à lui toucher la joue, et approchez-vous de sa bouche. Attendez de voir comment elle réagit, et embrassez-la doucement. Ne lui faites pas un smack baveux et paresseux, elles détestent ça.

****************************************

1345550625850

Massage sensuel

Pour emmener votre partenaire au 7eme ciel ou tout simplement la séduire, proposez lui un massage érotique.
Le massage sensuel est doublement efficace : il permet à l’esprit de décrocher des préoccupations quotidiennes et au corps de se détendre. Les mouvements doux et langoureux du massage éveillent les corps à la sensualité, et créent un contact harmonieux entre les deux partenaires. Sans oublier sa connotation exotique qui apportera du piment à vos préliminaires.

Le visage
Le visage comporte d’importantes zones de tension : le front, la bouche, les yeux… Chassez-les à l’aide de gestes sensuels : commencez par de petits mouvements circulaires sur le front, en ramenant les pouces jusqu’aux sourcils. Posez ensuite vos mains sur les pommettes en étirant le visage jusqu’au menton. Passez au bas du visage : lissez les joues puis le menton, la mâchoire se décontracte sous l’effet de larges mouvements. Terminez par un effleurage sur l’ensemble du visage.

Le cou
De nombreuses tensions se logent dans le cou ; des gestes tendres permettront de les libérer. Pour commencer, étirez le cou pour l’allonger ; un sentiment de détente envahira votre compagnon, jusqu’au niveau du dos. Ensuite, versez un peu d’huile dans le creux d’une main puis massez dans un mouvement de balayage – l’une main après l’autre – le cou, les épaules et les cheveux, puis caressez le cou en hauteur et en largeur.

Le dos
Le dos est une zone pleine de muscles et de nerfs qui vibrent à la moindre onde de plaisir. Commencez par quelques gestes de relaxation : effleurez le dos, du cou vers les fesses, puis pétrissez le sommet de l’épaule en partant du bras et en allant jusqu’au cou.
Entamez ensuite le toucher sensuel en vous allongeant sur le dos de votre partenaire tout en étirant ses bras. Effleurez le dos dans toute sa longueur en soufflant légèrement sur la peau de votre partenaire. Terminez en beauté par les fesses : agenouillez-vous sur les jambes de votre partenaire et procédez à un effleurage jusqu’au bas des fesses.

*****

- Les massages qui peuvent être sensuels, relaxants ou même énergisants, sont vital pour créer une atmosphère de confiance, d’échange, voir même fusionnelle. Ils sont un excellent moyen de réanimer le désir si il avait disparu au sein du couple, ou sinon ils permettent de se mettre dans une ambiance plus tendre, câline ou coquine, quand un partenaire est stressé. Ces effets positifs sont très nombreux et valent vraiment la peine qu’un couple s’instruise et le pratique mutuellement. Le massage peut s’arrêter là ou il peut être suivi d’ébats sexuels.

************les secrets du massage sexuel….Dans une relation si une personne est stressée, cela peut influencer la vie sexuelle du couple de manière dramatique. Une amie me racontait que malgré qu’elle n’ait pas une carrière trépidante, prendre soin de 2 jeunes enfants et la maison la fatiguait énormément. Le soir quand son mari rentrait du travail, elle ne se sentait jamais d’humeur à faire l’amour. Pour cette raison, elle évitait tout contact rapproché avec son mari. Après avoir discuté de la situation avec son mari, il m’a laissé comprendre qu’il était complètement insatisfait de leur relation sur le plan sexuel. Il sentait sa femme de plus en plus distante physiquement et émotionnellement.

Malheureusement ce scenario n’est que trop courant dans les relations de couples. Tout le monde est fatigué, stressé ou n’a pas le temps pour un câlin coquin ou une relation sexuelle de qualité. Heureusement, il est possible d’avoir du sexe de qualité même si vous avez une vie trépidante. Le secret est le suivant :

Les massages et plus spécifiquement, les massages sexuels.

Les massages sexuels ne sont pas de simples massages, mais des massages qui aident à mettre dans un état de détente et d’excitation, le corps et l’esprit des plus stressé. Cet état de détente animera le désir sexuel des plus stressés.

Les massages sexuels peuvent vous apporter énormément et voici quelques exemples.

- Pour commencer, ils aident à déstresser et à détendre physiquement et psychiquement votre partenaire et peuvent déboucher sur une folle envie de sexe.
– Les massages sexuels favorisent également l’échange au sein du couple. Ils permettent de se raconter votre journée ou simplement de partager un silence apaisant.
– C’est un moment câlin unique et enivrant qui ravivera les désirs et fantasmes les plus fous.
– C’est un puissant « aphrodisiaque », à mon goût c’est mile fois plus efficace que n’importe quel produit disponible sur le marché et c’est 100% naturel.

Certain couples disent que la solitude et la paix procurée par les massages les aident à recharger les batteries et les plongent dans une atmosphère plus sexy et propice au sexe. Après une heure de massages mutuels, ils retrouvent une vigueur physique et sexuelle qu’ils ne s’imaginaient plus !

Comment préparer vos corps à un massage sexuel ?

Vous êtes maintenant si intrigué par les massages sexuels que vous voulez essayer avec votre partenaire cette nuit ? Ca me semble une excellente idée, mais avant cela vous allez avoir besoin de quelques trucs simples.

Premièrement, l’hygiène. Cela vous semble surprenant, mais vous n’imaginez pas la quantité de couples qui perdent toutes envies à cause d’une mauvaise hygiène de l’un ou des deux partenaires. Cela peut concerner une odeur désagréable sous les aisselles, les pieds, vos parties intimes ou une mauvaise haleine et cela aura pour effet de non pas excité mais irrité votre partenaire et rendre l’expérience plutôt mauvaise pour les deux.

Que pouvez-vous faire pour remédier à ce problème d’hygiène corporel ?

Prenez ensemble un bon bain rafraichissant. Cela ne servira pas simplement à vous laver et rafraichir, mais c’est également « une bonne mise en bouche », pardonnez-moi l’expression. Vous pouvez en profiter pour échanger d’excitantes caresses tout en vous assurant que chacun de vous sentira bon au moment du massage.

Ensuite, mettez-vous dans l’ambiance. Rien de tels que quelques bougies parfumées ou de l’encens, une lumière tamisée accompagnée d’une musique douce et pourquoi pas ouvrir une bouteille de vin ou de champagne. Mais attention à ne pas abuser de l’alcool car cela pourrait vous faire dormir plutôt que de vous animer.

N’oubliez pas d’acheter une bonne huile de massage parfumée et comestible si vous ne pouvez résister à l’envie de croquer votre amant après ou pendant le massage. Pensez également aux bougies et au bain moussant. Vous pouvez trouver tout ce que vous avez besoin sur internet et recevoir le colis rapidement et de façon discrète et anonyme.

Voilà, vous êtes maintenant prêt à découvrir les vertus des massages sexuels.

*********************************************

gérer-ses-émotions

RTEmagicC_rire_dr_txdam19318_8615d7

san_1oct

***************************************************

Le corps est le miroir de l’âme

Les yeux pourraient bien ne pas être le miroir de l’âme, d’après une étude qui a découvert que nous détectons les fortes émotions des autres en étudiant le langage de leur corps et non pas leur visage.

Contrairement à la croyance populaire, le fait de seulement regarder le visage de quelqu’un ne suffit pas à nous dire s’il hurle de joie ou s’il crie de frustration, disent les chercheurs.  Alors que les gens pourraient croire qu’ils ont la capacité de lire les visages des autres, le langage corporel est l’indice réel qui révèle si les fortes émotions que quelqu’un ressent sont des sentiments positifs ou négatifs.

Dans une étude publiée dans le journal Science, des groupes de participants ont regardé une série d’expressions faciales intenses, comme des joueurs de tennis photographiés juste après qu’ils aient gagné ou perdu d’un point.

Dans certains cas, les volontaires étaient en mesure de voir le corps entier du joueur, mais dans d’autres situations ils ne voyaient soit que leur visage, soit que leur corps, le reste ayant été retiré. Les participants pouvaient clairement dire si les joueurs gagnaient ou s’ils perdaient quand ils pouvaient voir tout le corps, ou juste le corps, mais leurs suppositions n’étaient pas meilleures que le hasard quand ils ne pouvaient voir que le visage.

Ceux qui pouvaient voir la photo en entier étaient convaincus qu’ils avaient fait leur jugement sur la base des expressions faciales des joueurs, même si les résultats des deux autres groupes en ont suggéré autrement.

Les chercheurs des Universités de New York, de Princeton et de Jérusalem ont réalisé une seconde étude dans laquelle ils ont montré aux volontaires une large gamme de visages qui affichaient des émotions comme la joie, le plaisir, la victoire, la douleur, le chagrin et la défaite.

En utilisant un logiciel de retouche de photos, les chercheurs ont attaché les visages à des corps qui exprimaient des émotions contraires, et ils ont demandé aux participants d’exprimer les émotions qu’ils voyaient en photos.

Les poses des participants qui en ont résulté imitaient les poses des corps dans les photographies mais pas leurs expressions faciales, ce qui démontre que les individus font reposer leurs interprétations des émotions fortes sur des indices venant du corps et non pas du visage.

Le Dr Hillel Aviezer, auteur de l’étude, déclare : « ces résultats montrent que quand les émotions deviennent extrêmement intenses, la différence entre les expressions faciales positives et négatives deviennent plus floues ».

« Ces résultats pourraient aider les chercheurs à mieux comprendre comment les expressions corps/visage interagissent pendant les situations émotionnelles. Par exemple, les individus autistes pourraient ne pas réussir à reconnaître les expressions faciales, mais peut-être qu’en élaborant des signaux corporels importants leur performance pourrait significativement s’améliorer ».*insoliscience.fr/-lundi 3 décembre 2012

***************************

7 réponses à “Comprendre le langage du corps”

  1. 13 12 2012
    cheap moncler (01:31:57) :

    Just a smiling visitor here to share the love (:, btw outstanding design and style .
    cheap moncler

  2. 13 12 2012
    Christian Louboutin Pumps (01:31:34) :

    Simply wanna tell that this is very beneficial , Thanks for taking your time to write this.
    Christian Louboutin Pumps

  3. 10 12 2012
    Supra High Tops (22:13:10) :

    Its wonderful as your other blog posts : D, thanks for posting . « History is a pact between the dead, the living, and the yet unborn. » by Edmund Burke.
    Supra High Tops

  4. 21 11 2012
    www.headphonesamazon.com (22:10:19) :

    Somebody essentially assist to make severely posts I’d state. That is the very first time I frequented your website page and thus far? I surprised with the research you made to make this particular submit incredible. Great process!
    http://www.headphonesamazon.com

  5. 20 11 2012
    mulberry outlet (10:44:43) :

    I like this blog very much, Its a rattling nice post to read and find info . « Do not use a cannon to kill a mosquito. » by Confucius.
    mulberry outlet

  6. 19 11 2012
    Best Way To Lose Stomach Fat (20:54:17) :

    I gotta favorite this website it seems very beneficial very beneficial
    [url=http://bestwayto-losestomachfat.blogspot.com]Best Way To Lose Stomach Fat[/url]
    Best Way To Lose Stomach Fat

  7. 19 11 2012
    mulberry handbags (03:49:24) :

    You could definitely see your enthusiasm in the work you write. The sector hopes for more passionate writers like you who are not afraid to say how they believe. At all times follow your heart. « The most profound joy has more of gravity than of gaiety in it. » by Michel de Montaigne.
    [url=http://www.mulberrybagukoutlet.co.uk/mulberry-handbags-c-9.html]mulberry handbags[/url]
    mulberry handbags




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...