Le Glaucome, une maladie ophtalmique grave

*Contrôler la pression oculaire pour éviter la cécité

 La prévalence de cette maladie est de 4,6 % au-delà de 40 ans l La maladie, signalent les spécialistes, est méconnue en Algérie alors qu’elle est réellement grave lorsqu’elle n’est pas diagnostiquée et prise en chargeMaladie insidieuse, pas de troubles visuels ni douleurs, le glaucome touche plus de 500 000 Algériens, il survient à partir de 40 ans et il évolue vers une cécité irréversible. Il est classé deuxième cause de cécité après la cataracte. Inscrire cette maladie dans le tableau des maladies chroniques est aujourd’hui indispensable, selon la société algérienne du glaucome qui a organisé hier sa première journée nationale de la SAG sous le thème « Glaucome primitif à angle ouvert ». La société recommande par la voix de sa présidente, le Pr Tiar Malika, chef de service d’ophtalmologie à l’hôpital de Bab El Oued, des campagnes de dépistage de cette maladie à partir de 40 ans. La prévalence de cette maladie est de 4,6 % au-delà de 40 ans. La maladie, signalent les spécialistes, est méconnue en Algérie alors qu’elle est réellement grave lorsqu’elle n’est pas diagnostiquée et prise en charge. Il est urgent, signalent-ils, de lancer des campagnes de sensibilisation ainsi qu’un dépistage au sein des populations à risque.

Il faut expliquer que cette maladie, dont l’étiologie reste inconnue, peut survenir chez une personne qui ne souffre d’aucune douleur ni de troubles visuels. Sauf un dépistage, une consultation chez un ophtalmologue, peut détecter une forme débutante de cette maladie et pouvoir agir en urgence car il s’agit d’une maladie incurable. Il faut une sensibilisation au sein des populations comme cela est fait pour l’hypertension artérielle et ne pas confondre cette maladie avec la cataracte, relèvent-ils. Les résultats d’une enquête sur les facteurs de risque menée par l’équipe de l’hôpital de Bab El Oued dans une ville du Sud, précisément à El Oued, et les daïras avoisinantes ont révélé que sur 938 patients, 34 % étaient déjà connus glaucomateux alors que 55 % ont été révélés lors de cette enquête.

Les facteurs de risque retrouvés sont principalement, l’âge, les antécédents familiaux, l’hypertension artérielle et particulièrement la pression oculaire trop élevée, ce qui entraîne une destruction lente du nerf optique pouvant aboutir à la perte totale de la vue, a expliqué le Pr Tiar. Selon elle, le glaucome à angle ouvert est celui que nous rencontrons chez la majorité des patients. Quant au traitement, le Pr Tiar a souligné que lorsque la maladie est dépistée précocement, le traitement à base de collyre peut freiner l’évolution de la maladie. Une panoplie de marques est aujoud’hui disponible sur le marché. Les pouvoirs publics doivent ainsi se pencher sur cette maladie, sachant que le nombre d’aveugles en Algérie atteint des proportions alarmantes. L’on signale 30 000 aveugles et l’Algérie est l’un des pays rares en Afrique a voir la cataracte éradiquée. Ce chiffre ne reflète pas la réalité, selon le chef de service de l’hôpital Mustapha Bacha, il peut atteindre les 62 000, ce qui avoisine les statistiques françaises. Concernant les traitements, les spécialistes affirment que les collyres sont les médicaments les plus prescrits, ils sont souvent efficaces et ses gouttes sont administrées quotidiennement et à vie.(El watan-05.10.09.)

******Une maladie insidieuse

 Le Glaucome, une maladie ophtalmique grave  440

Pas de troubles visuels, pas de douleurs, mais vous pouvez souffrir d’une affection qui peut être fâcheuse pour votre œil. Il s’agit du glaucome, une maladie insidieuse qui peut survenir à partir de l’âge de 40 ans. Le dépistage doit être systématique à partir de cet âge, selon les spécialistes.Le message est lancé par la Société algérienne d’ophtalmologie, qui estime que cette maladie doit être considérée comme chronique car elle évolue vers une cécité irréversible. 350 000 à 500 000 Algériens sont glaucomateux, mais ce chiffre reste loin de la réalité, selon le Pr Aïlem, président de la Société algérienne d’ophtalmologie qui intervenait lors d’un débat autour d’une vidéoconférence organisée par les laboratoires Pfizer sur l’impact socioéconomique du glaucome, débat qui s’est déroulé en novembre 2008 aux Etats-Unis. Il signale que cette maladie est méconnue en Algérie, alors qu’elle est réellement grave lorsqu’elle n’est pas diagnostiquée et prise en charge à temps. « Pas moins de 100 000 patients sont pris en charge chez nous. Ce qui montre que la maladie n’est pas encore connue du grand public et même des professionnels de santé. C’est pourquoi il est urgent de lancer des campagnes de sensibilisation ainsi qu’un dépistage au sein des populations à risque. Il faut expliquer que cette maladie, dont l’étiologie reste inconnue, peut survenir chez une personne qui ne souffre d’aucune douleur ni de troubles visuels.

Seuls un dépistage, une consultation chez un ophtalmologue, permettent de détecter une forme débutante de cette maladie et d’agir en urgence, car il s’agit d’un maladie incurable. Les facteurs de risque existent, signale-t-il. Ce sont principalement l’âge, l’héridité, la myopie sévère, une hypertension artérielle », a-t-il souligné en précisant que la tension oculaire est l’une des caractéristiques du glaucome. Il faut alors, dit-il, une sensibilisation au sein des populations, comme cela est fait pour l’hypertension artérielle, et ne pas confondre cette maladie avec la cataracte. Le Pr Garout, vice-président de la Société algérienne d’ophtalmologie et chef de service à l’hôpital de Aïn Njaâdja, a, quant à lui, insisté sur la gravité de la maladie qui, explique-t-il, « s’accompagne en général d’une élévation de la pression oculaire, entraînant une destruction lente du nerf optique, pouvant aboutir à la perte totale de la vue. Selon les deux médecins, il existe différentes formes de glaucomes. Le glaucome « à angle ouvert est celui que nous rencontrons chez la majorité des patients, il représente 90% des glaucomateux », a précisé le Pr Aïlem.

Pour lui, l’essentiel, aujourd’hui, est de penser à dépister systématiquement cette maladie dès l’âge de 40 ans, d’autant qu’elle ne présente aucun signe. Les pouvoirs publics doivent ainsi se pencher sur cette maladie, sachant que le nombre d’aveugles en Algérie atteint des proportions alarmantes. L’on signale 30 000 non-voyants et l’Algérie est l’un des rares pays en Afrique à avoir éradiqué la cataracte. Ce chiffre ne reflète pas la réalité, selon le chef de service de l’hôpital Mustapha Bacha. Il peut atteindre les 62 000, a-t-il indiqué. Ce qui se rapproche de la moyenne française. Concernant les traitements, les spécialistes affirment que les collyres sont les médicaments les plus prescrits. Ils sont souvent efficaces et les gouttes sont administrées quotidiennement et à vie, a précisé le Pr Aïlem. Le problème rencontré dans ces traitements au long cours est son observance, indique le Pr Garout en précisant que de nombreux malades abandonnent leur traitement.(El  Watan-25.01.09.)

*****************************

Malika Tiar-Ophtalmologue : « Il faut inscrire le glaucome comme maladie chronique »

*Le glaucome est une maladie grave, peut-on guérir de cette maladie ?

- Le glaucome est une maladie oculaire fréquente qui est due à une montée de la pression oculaire qui entraîne une atteinte du nerf optique et du champ visuel. Elle passe inaperçue parce qu’elle n’a aucun signe apparent, pas de douleur surtout. En l’absence de traitement, elle peut provoquer la cécité. C’est pourquoi, nous lançons un appel aux autorités de tutelle pour que cette pathologie soit inscrite parmi les maladies chroniques comme l’hypertension et le diabète, les prix des médicaments prescrits pouvant atteindre les 2000 DA. Les structures de santé de proximité doivent aussi assurer des consultations de dépistage afin d’éviter aux malades les longs et onéreux déplacements. 4,6 % de la population de plus de 40 ans est atteinte par le glaucome dont le chiffre arrive derrière la cataracte, selon une enquête nationale initiée dans le projet « Vision 2020 » en 2008 en Algérie et dont les résultats ont été publiés en février 2009. Cette enquête a été menée sous l’égide du ministère de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière ainsi que l’Organisation mondiale de la santé (OMS). La maladie est ainsi contrôlable et elle peur se stabiliser si elle est régulièrement suivie par un ophtalmologue.

- * Comment peut-on savoir si l’on est atteint ?

- Il arrive souvent qu’on découvre la maladie lors d’une consultation ophtalmologie, c’est pourquoi, nous insistons sur le dépistage après l’âge de 40 ans car le glaucome peut être stabilisé s’il est dépisté à temps, mais il ne peut pas être guéri. Si cette maladie est dépistée à un stade avancée, elle entraîne la cécité, sachant que la prise en charge d’une personne aveugle revient très cher à l’Etat.

- * Quels sont les principaux facteurs de risque ?

- L’âge, le diabète, l’hypertension artérielle et les antécédents familiaux sont les facteurs incriminés dans l’apparition du glaucome. Les résultats de la dernière enquête menée dans le Sud algérien font ressortir que la progression de la maladie est de 11 % chez les sujets âgés de 40-50 ans et 32 % chez les 70-90 ans. En neuf ans de suivi, 4,4 % d’un échantillon de 300 personnes ont développé un glaucome, dont 3,6 % de cet échantillon présentaient des antécédents familiaux. L’hypertension devient aussi un facteur de risque. Je rappelle que le dépistage précoce demeure un des moyens plus efficaces pour prévenir cette pathologie. En l’absence de dépistage ou de traitement, la vision de la personne atteinte de glaucome se détériorera de manière irréversible.

Malika Tiar : Chef de service d’ophtalmologie au CHU de Bab El Oued et présidente de la Société algérienne du Glaucome

*******************************************

Journée scientifique à Blida : les maladies de l’œil en débat

Les thèmes tourneront autour du glaucome, la greffe de la cornée et la surface de l’œil.

document_content_1225901544513

Une journée scientifique dédiée à l’ophtalmologie devrait être organisée, le 16 mars 2013, à la salle de conférences de Blida, apprend-on auprès du docteur Toufik Hamchi, chef de service ophtalmologie au CHU de Blida lors d’un forum de presse. Selon le conférencier, la manifestation verra la participation d’éminents professeurs nationaux et étrangers et sera chapeautée par la présidente du Conseil national scientifique, Mme Hartani.

Les thèmes qui seront débattus tourneront autour du glaucome, la greffe de la cornée et la surface de l’œil. Lors du forum, le docteur Hamchi a évoqué l’épineux problème de la cataracte, qui représente la première cause de cécité en Algérie. Cette maladie est prise en charge notamment par les spécialistes de la défaillance visuelle du service ophtalmologie du CHU de Blida, lesquels font des efforts considérables pour redonner de l’espoir aux milliers de patients désespérés afin de retrouver la vue.

Le service en question a démarré en 1988 avec cinq ophtalmologistes et des moyens de bord très réduits. Aujourd’hui, ce service a acquis une réputation nationale pour le traitement de la myopie, de la chirurgie de la cataracte, de la rétine et la greffe de la cornée. Il est doté de trente-six lits, d’équipements ultra modernes, d’un bloc opératoire, de deux salles (une troisième en cours de réalisation) équipées de deux microscopes opératoires où on peut intervenir sur dix malades par jour avec un enregistrement en live.

L’expérience de l’équipe médicale de ce service a permis  la progression  dans la recherche et  la manipulation des appareils de haute technologie.Plus de 300 greffes de la cornée ont été réalisées depuis 2005 à 2012. Intervenant dans un forum de presse, le docteur Toufik Hamchi, chef de service ophtalmologie, a déclaré que «rendre la vue à quelqu’un, c’est comme lui donner une deuxième vie», et de poursuivre : «L’œil est un organe très délicat et sensible que nous suivrons avec attention de l’exploration à l’intervention chirurgicale et durant les derniers soins  pour éviter toute hémorragie ou infection, tout en respectant la déontologie médicale et surtout en gardant l’image de marque de ce service grâce à un personnel soudé qui a plus de vingt ans d’expérience.» Pour sa part, Blidia Zoubir, surveillant chef médical au service en question, a souligné que «le fruit de la réussite de notre service est relatif à la rigueur, la discipline et l’hygiène que  nous imposons quotidiennement dans la plus stricte mesure.»*El Watan-12.03.2013.

**ouverture d’une clinique ophtalmologique algéro-cubaine à Béchar

le-glaucome

La clinique ophtalmologique régionale algéro-cubaine a enfin ouvert ses portes aux patients, mercredi dernier-13.03.2013-, mais sera officiellement inaugurée par le Premier ministre Abdelmalek Sellal au cours de sa visite de travail dans la wilaya de Béchar .

depistage-pour-avoir-le-glaucome-a-l-oeil

L’ouverture de cette importante structure médicale est attendue depuis plusieurs années par les populations de la région du Sud-ouest, qui ont commencé à s’impatienter sur le retard mis dans sa mise en service alors que les travaux de la bâtisse avec ses 41 logements d’astreinte qui l’accompagnent, lancés en août 2006, ont été achevés il y a trois années. La clinique n’a été finalement équipée de matériel ophtalmologique moderne qu’en début de l’année 2013, une des raisons qui expliquent le retard de sa réception, justifie-t-on. Dès son ouverture mercredi dernier, une quarantaine de consultations externes ont été assurées par 29 spécialistes cubains qui sont sur place et vont prendre en charge la gestion de la clinique dans un premier temps avant de la rétrocéder, dans un deuxième temps, aux praticiens algériens, selon les termes de la convention signée. Une autre équipe de spécialistes cubains chargés des interventions chirurgicales arrivera incessamment pour renforcer la première et  seront au total 85 praticiens entre ophtalmologues et techniciens.

Selon l’ancien ambassadeur cubain à Alger, lors de l’une de ses visites à Béchar, la clinique ophtalmologique régionale pourrait, une fois mise en exploitation, effectuer 15 000  actes chirurgicaux par an. Les responsables de la Santé publique de la wilaya comptent, afin de surmonter l’obstacle de la langue, organiser des cycles de formations périodiques et des cours de langue espagnole au profit du personnel médical algérien affecté au service d’accueil. Selon un praticien privé en ophtalmologie, interrogé, les patients de la région souffrent généralement de maladies de la cataracte et du glaucome affectant des personnes d’un certain âge. La prise en charge des autres pathologies, comme le décollement de la rétine, la chirurgie rétractive et le strabisme, restait, jusqu’ici, néanmoins difficile en raison, indique-t-il, du manque de spécialistes. Avec l’ouverture de la nouvelle clinique, les patients de la région du Sud-ouest ne devraient plus normalement effectuer des déplacements fatigants et coûteux vers les agglomérations du Nord pour se faire soigner. *El Watan-16.03.2013.

**************************************************

65561355glaucome-ouvert-jpg

Le glaucome est une maladie de l’oeil qui provoque une diminution irrémédiable du champ de vision. Il est la conséquence de dommages au nerf optique. C’est d’abord la vision périphérique qui est touchée (voir images plus bas). La personne qui en souffre peut devenir aveugle si elle ne reçoit aucun traitement. Le glaucome est d’ailleurs la 2e cause de cécité dans le monde dans les pays les moins développés du monde, après la cataracte(source OPC 2012).

Le plus souvent, le glaucome est associé à la suite de l’élévation de la pression à l’intérieur de l’oeil (pression intraoculaire). Normalement, celle-ci ne devrait pas dépasser 21 millimètres de mercure (mmHg).

Cependant, on constate que chez près de 1 personne sur 3, les symptômes du glaucome apparaissent même si la pression dans l’oeil est normale. Un moins bon apport sanguin vers le nerf optique, causé par de l’athérosclérose dans les vaisseaux qui irriguent ce nerf, pourrait être en cause. Que la pression à l’intérieur de l’oeil soit trop élevée ou non, le traitement demeure le même.

glaucome-11

Qui est touché?

Au Canada, 1 % des personnes âgées de plus de 40 ans en sont atteintes. Cette proportion grimpe à 5 % chez les personnes âgées de plus de 70 ans, et à 10 % au-delà de 80 ans. Le glaucome peut néanmoins se manifester à tout âge.

En France, plus d’un million de personnes seraient concernées, dont 400 000 personnes non traitées par ignorance de la maladie. Les plus de 40 ans sont principalement concernés, le glaucome peut néanmoins se manifester à tout âge9.

Causes

Bien souvent, on ignore pourquoi le glaucome apparaît. L’hérédité est le principal facteur de risque. Par ailleurset certaines caractéristiques anatomiques pourraient jouer un rôle.

Parfois, le glaucome est associé à un problème précis, tel que :
- un traumatisme brutal sur l’oeil;
- un autre problème de la vue : cataracte, myopie prononcée, uvéite chronique;
- certaines maladies : diabète, hypertension, troubles cardiovasculaires, hypothyroïdie non contrôlée.

La prise de certains médicaments augmente aussi le risque de glaucome. C’est le cas, par exemple, des corticostéroïdes administrés directement dans les yeux ou par voie orale.

Remarque. Les corticoïdes en pompe pour l’asthme ou en crème ou onguent pour l’eczéma n’ont pas d’effet sur le glaucome.

anatomie-oeil-02

Pourquoi la pression monte-t-elle?

À l’intérieur de l’oeil, entre la cornée et l’iris, se trouve un espace appelé chambre antérieure (après l’avoir agrandi, cliquez sur le schéma interactif ci-dessous). Cet espace est rempli d’un liquide appelé humeur aqueuse. Ce liquide transparent exerce plusieurs fonctions : il maintient la pression intraoculaire, donne sa forme au globe oculaire et nourrit la cornée et le cristallin. L’humeur aqueuse est constamment renouvelée et circule dans l’oeil.

Dans la plupart des cas de glaucome, une diminution de l’excrétion de l’humeur aqueuse par sa voie de sortie se produit. L’excrétion du liquide est soit ralentie de façon progressive, ce qui mène peu à peu au glaucome à angle ouvert, soit bloquée rapidement, ce qui provoque un glaucome à angle fermé.

Puisque l’humeur aqueuse ne s’évacue pas normalement, la pression à l’intérieur de l’oeil s’accroît. La forte pression va provoquer une excavation de la tête du nerf optique qui altère les fibres optiques de la rétine et les détruit progressivement. Ceci entraîne un trouble de champs visuel périphérique généralement pas perçu par le patient.

diagnostic-du-glaucome-chronique-a-angle-ouvert

Types de glaucome

Glaucome à angle ouvert. Comptant pour 80 % à 90 % des cas (chez les Caucasiens, les Noirs et les Hispaniques), ce type de glaucome se forme lentement sans causer de symptômes, sur une période de temps allant de 10 ans à 20 ans. L’« angle » dont il est question est celui formé par la jonction entre l’iris et la cornée. On l’appelle l’angle irido-cornéen (voir le schéma interactif). Habituellement, les deux yeux sont atteints. Un des signes précurseurs importants est la hausse graduelle de la pression à l’intérieur de l’oeil. Normalement, celle-ci ne devrait pas dépasser 21 millimètres de mercure (mmHg). La pression intraoculaire est détectable par un examen de la vue.

Glaucome à angle fermé. Plus rare (sauf chez les Asiatiques, chez qui il est fréquent), il survient à la suite d’une augmentation soudaine de la pression dans l’oeil. Il s’agit d’une urgence médicale. Il donne lieu à une douleur oculaire extrême et à d’autres symptômes bien perceptibles, comme une baisse de vision et des halos colorés autour des lumières. La pression intraoculaire s’élève parfois jusqu’à 80 mmHg. Généralement, de telles crises arrivent en soirée au moment où l’éclairage est faible et où les pupilles se dilatent. Si ce type de glaucome n’est pas traité rapidement, la personne peut devenir aveugle. S’il est traité à temps, le risque de cécité est grandement réduit.

angle-ferme-glaucome

Le glaucome à angle fermé s’attaque d’abord et généralement à un seul oeil, puis à l’autre dans les 5 ans en l’absence d’un contrôle adéquat.
Deux facteurs sont requis pour qu’une crise se produise :
– Une prédisposition anatomique.
– Une dilatation de la pupille (l’orifice central de l’iris, là où passent les rayons lumineux). Elle peut se produire à la suite d’un long séjour à l’obscurité, d’un stress ou de l’usage de médicaments qui dilatent la pupille, comme les antispasmodiques, antihistaminiques, antidépresseurs et dérivés nitrés.

1519-glaucome_congenital

Glaucome congénital. Il peut survenir dès la naissance ou prendre quelques mois à se manifester. Le plus souvent, il touche les deux yeux. Parfois héréditaire, il peut représenter un problème isolé ou s’expliquer par une malformation oculaire (en général une cataracte congénitale) ou certaines maladies rares. Dans ce cas-ci également, il y a blocage de la sortie de l’humeur aqueuse.

img_glaucome

Diagnostic

Voici les examens les plus couramment pratiqués.

Test de tonométrie. Il s’agit du premier test généralement entrepris. Le tonomètre mesure la pression à l’intérieur de l’oeil. Deux techniques sont employées : on dirige un jet d’air pressurisé sur l’œil ouvert, c’est la tonométrie à air pulsé ; ou après instillation d’un collyre anesthésique un cone aplati est posé sur la cornée, c’est la tonométrie à aplanation. Ce test est à la fois rapide et indolore. La pression intraoculaire normale se situe entre 8 mmHg et 21 mmHg.

Mesure de l’épaisseur de la cornée. Il est important de mesurer l’épaisseur de la cornée puisque celle-ci influence le résultat obtenu au test de tonométrie. Si la cornée est épaisse, la pression est surestimée; si la cornée est mince, la pression est sous-estimée.

tonometreAAir_332

Observation de l’oeil. Des indices de dommages au nerf optique peuvent être observés à l’aide d’un appareil qui dirige une lumière dans l’oeil.

Test du champ de vision. Pour évaluer l’étendue du champ visuel, on demande à la personne de fixer une cible au centre d’une sphère illuminée, puis un point lumineux apparaît à différents endroits du champ visuel.

Quand consulter?

Consulter d’urgence dès qu’on ressent une douleur importante à l’oeil et qu’en même temps la vision baisse rapidement.

  • Consulter un médecin ophtalmologiste régulièrement pour prévenir toute affection oculaire.
  • Consulter un médecin pour tout problème associé au port de verres de contact.

*Symptômes du glaucome

Glaucome à angle ouvert

Sans symptômes durant 10 ans à 20 ans.

  • Puis, une vue périphérique embrouillée.
  • Parfois, des douleurs oculaires et des maux de tête.
  • La cécité, à un stade avancé.

Note. Habituellement, les deux yeux sont atteints.

Glaucome à angle fermé

Une douleur oculaire très forte.

  • Une vision soudainement floue.
  • La vision de halos colorés autour des sources lumineuses.
  • Le rougissement des yeux.
  • Des nausées et des vomissements.

Note. Une perte de vision permanente peut se produire dans la journée qui suit la crise, d’où l’importance d’obtenir un traitement le plus rapidement possible. En général, la crise n’atteint qu’un oeil.

Glaucome congénital

De gros yeux souvent larmoyants.

  • Un iris aux détails flous.
  • Une sensibilité accrue à la lumière.

Note. Les symptômes peuvent prendre quelques mois après la naissance pour se manifester

image1

Personnes à risque

Les personnes ayant des antécédents familiaux de glaucome.

  • Les personnes âgées de 60 ans et plus.
  • Les populations noires courent plus de risque de souffrir de glaucome à angle ouvert. Leur risque augmente dès l’âge de 40 ans.
    Les populations mexicaines ou asiatiques sont aussi plus à risque.
  • Les personnes atteintes de diabète ou d’hypothyroïdie.
  • Les personnes qui souffrent d’hypotension ou d’hypertension, et celles qui ont déjà eu des troubles cardiaques.
  • Les personnes ayant un autre problème oculaire (myopie prononcée, cataractes, uvéite chronique, pseudoexfoliation, etc.).
  • Les personnes ayant eu une blessure grave à un oeil (un coup porté directement à l’oeil, par exemple).

Facteurs de risque

L’usage de certains médicaments, en particulier ceux à base de corticostéroïdes (pour le glaucome à angle ouvert) ou ceux qui dilatent la pupille (pour le glaucome à angle fermé).

  • La consommation de café et de tabac augmenterait de façon momentanée, légèrement la pression à l’intérieur de l’oeil.

Mesures préventives de base

Les personnes dont le risque de glaucome est plus élevé (en raison de l’âge, des antécédents familiaux, du diabète, etc.) ont tout intérêt à subir un examen complet de la vuetous les ans, dès la quarantaine ou plus tôt au besoin. Plus la hausse de pression intraoculaire est détectée tôt, plus on minimise les pertes de capacités visuelles.

  • Veiller à maintenir un poids santé et une pression artérielle normale. La résistance à l’insuline, qui accompagne souvent l’obésité et l’hypertension, contribue à hausser la pression à l’intérieur des yeux.
  • Enfin, toujours veiller à protéger ses yeux avec des lunettes protectrices durant la pratique d’activités risquées (manipulation de produits chimiques, soudure, squash, sports de vitesse, etc.).

*Mesures pour prévenir les récidives

Précautions générales

  • Éviter l’usage de certains médicaments – en particulier les corticostéroïdes sous forme de gouttes oculaires ou par voie orale – ou tenir compte de leurs risques potentiels.
  • Avoir une alimentation riche en fruits et en légumes afin de combler autant que possible les besoins en vitamines et en minéraux.
  • Boire de petites quantités de liquides à la fois pour ne pas augmenter subitement la pression intraoculaire.
  • Limiter ou éviter la consommation de caféine et de tabac est parfois bénéfique.
  • Faire de l’exercice physique régulièrement peut atténuer certains symptômes du glaucome à angle ouvert, mais n’a pas d’effet sur celui à angle fermé. Il est préférable de consulter un médecin pour choisir les exercices appropriés. Attention aux exercices vigoureux, à certaines postures de yoga et aux exercices avec la tête en bas, qui peuvent augmenter la pression dans les yeux.
  • Au soleil, protéger les yeux des rayons ultraviolets en portant des lunettes aux verres teintés qui filtrent 100% des UV.

Prévenir une autre crise de glaucome à angle fermé

  • Le stress peut déclencher une attaque aiguë de glaucome à angle fermé. Il faut prêter attention aux facteurs qui génèrent du stress et tenter d’y trouver des solutions.
  • À la suite d’une première crise de glaucome à angle fermé, un traitement au laser permettra de prévenir une récidive. Ce traitement consiste à faire un petit trou dans l’iris avec un rayon au laser pour permettre l’écoulement de l’humeur aqueuse emprisonnée derrière l’iris. La plupart du temps, il est indiqué de faire traiter l’autre oeil à titre préventif.

**Traitements médicaux du glaucome

Malheureusement, il n’existe pas de traitement curatif. L’acuité visuelle perdue en raison d’un glaucome ne peut être retrouvée. L’objectif du traitement est donc de prévenir ou de ralentir les dommages subséquents. Pour ce faire, dans plusieurs cas, il s’agira de diminuer la pression à l’intérieur de l’oeil en améliorant la circulation de l’humeur aqueuse.

L’ophtalmologiste, le médecin spécialiste des soins de l’oeil, établira un plan de traitement et surveillera les capacités visuelles régulièrement. Les interventions possibles incluent des gouttes oculaires, des médicaments par voie orale, un traitement au laser et, au besoin, la chirurgie. Dans bien des cas, la prise de médicaments doit se faire à vie.

Si la cause du glaucome est identifiable, il sera important de la traiter. Par ailleurs, la corticothérapie administrée dans les yeux est contre-indiquée chez les personnes qui souffrent de glaucome. Il est donc conseillé de ne pas entreprendre ou de cesser ce type de traitement. Dans certains cas, leur utilisation ne peut être évitée. Il est alors nécessaire d’obtenir un très bon suivi auprès d’un ophtalmologiste.

Pour le glaucome à angle ouvert

Glaucome-pourquoi-devez-vous-penser-au-depistage_h_content_l

Les gouttes ophtalmiques (collyres)

Elles réduisent la pression dans l’oeil. Les gouttes sont fréquemment prescrites, car elles provoquent moins d’effets indésirables que les médicaments pris par voie orale.

Plusieurs types de gouttes ophtalmiques sont utilisés. Parmi les plus courantes, mentionnons les bêta-bloqueurs, les agents alpha-adrénergiques, les analogues des prostaglandines, les inhibiteurs de l’anhydrase carbonique et les myotiques. La majorité de ces médicaments agissent à la fois en réduisant la production d’humeur aqueuse dans l’oeil et en augmentant son excrétion.

Les effets indésirables varient d’un type de goutte à l’autre. Il peut s’agir, par exemple, d’une sécheresse de la bouche, d’une baisse de la tension artérielle, d’une baisse du rythme cardiaque, d’une irritation aux yeux, de rougeurs autour des yeux ou de fatigue. Il est préférable d’informer son médecin des effets secondaires qui surviennent, s’il y a lieu.

Il est important de bien suivre la posologie. Ce traitement est très efficace, à condition d’être suivi quotidiennement et à vie.

Les médicaments par voie orale

Si les gouttes ne permettent pas de réduire suffisamment la pression intraoculaire, ce qui est rare, une médication par voie orale peut être prescrite (par exemple, des inhibiteurs de l’anhydrase carbonique). Cependant, ces médicaments provoquent plus souvent des effets indésirables et plus prononcés que les gouttes ophtalmiques.

Le traitement au laser

intervention, appelée trabéculoplastie, est de plus en plus courante. Il arrive même qu’elle soit proposée avant l’emploi de gouttes ophtalmiques. Elle peut aussi être pratiquée si le glaucome s’aggrave malgré les traitements ou si la médication est mal tolérée.

Ce traitement au laser vise à aider la circulation de l’humeur aqueuse dans l’oeil. L’intervention est indolore et rapide : elle se pratique en une ou 2 séances de 5 minutes. Un rayon laser est dirigé sur le trabéculum (voir le schéma des structures internes de l’oeil plus haut). On ne s’explique pas exactement pourquoi elle fait diminuer la pression.

Même si une intervention au laser est pratiquée, un traitement médicamenteux (le plus souvent des gouttes ophtalmiques) doit tout de même être suivi à vie.

La chirurgie classique

Cette chirurgie à l’oeil porte le nom de trabéculectomie. L’intervention vise à créer une nouvelle voie d’évacuation de l’humeur aqueuse, en enlevant un petit segment de trabéculum. La pose de tube est fréquente. Le tube dirige l’humeur aqueuse dans un réservoir derrière l’oeil. Environ 80 % des personnes qui subissent cette chirurgie n’ont plus besoin de gouttes ophtalmiques par la suite.

D’autres types de chirurgies sont en expérimentation. Éventuellement, elles pourraient remplacer la trabéculectomie. Cependant, il faudra encore plusieurs années avant de pouvoir déterminer leur efficacité. À titre d’exemple, mentionnons la canalostomie, l’Ex-Press®, la canaloplastie, l’implant d’or, le Glaukos iStent® et le trabéculotome.

Pour le glaucome à angle fermé

Un traitement d’urgence est requis. On a recours à plusieurs médicaments pour réduire rapidement la pression intraoculaire.

Une fois la pression abaissée, l’idéal est d’ouvrir une voie de passage à travers l’iris, à l’aide d’un rayon au laser. Cette intervention porte le nom d’iridotomie périphérique. Ce traitement permet l’écoulement de l’humeur aqueuse, dans le but d’éviter les récidives. Des gouttes anesthésiques sont préalablement appliquées sur l’oeil, de même qu’une lentille cornéenne (retirée après le traitement). Après le traitement, des gouttes anti-inflammatoires sont prescrites et doivent être appliquées sur l’oeil durant quelques jours. Il se peut que d’autres traitements soient nécessaires.

Pour le glaucome congénital

Seule la chirurgie peut corriger ce type de glaucome. Elle se pratique dès les premières semaines de la vie.

Glaucome – L’opinion de notre médecin

Il y a une bonne et une mauvaise nouvelle en ce qui concerne le traitement du glaucome. Commençons par la bonne! Avec les traitements actuels, on réussit à garder une vision fonctionnelle chez la majorité des personnes atteintes de glaucome.

La moins bonne nouvelle est que le glaucome ne se guérit pas et qu’on ne peut redonner la vision qui est perdue. De plus, les traitements peuvent causer des effets secondaires. La majorité des patients arrêtent leur traitement ou ne mettent pas leurs gouttes régulièrement parce qu’ils ne remarquent pas d’amélioration, que celles-ci coûtent cher et ont des effets secondaires.

Or, tellement de mes patients sont devenus aveugles parce qu’ils avaient cessé leur traitement… Si votre traitement actuel vous pose problème, je vous encourage fortement à en discuter avec votre ophtalmologiste avant d’arrêter votre traitement. D’autres solutions s’offrent à vous. **Dr Pierre Blondeau, ophtalmologiste-passeportsante.net/

***En traitement de soutien

Bleuet et myrtille (fruits ou extraits)

Évitement des allergènes, réduction du stress

*En prévention

Coleus (Coleus forskohlii). Quelques essais cliniques menés sur un petit nombre de sujets indiquent que l’application de gouttes oculaires contenant 1 % de forskoline, une substance extraite de la racine du coleus, contribuerait à réduire la pression intraoculaire, chez des personnes en bonne santé.

*En traitement de soutien

Bleuet (Vaccinium myrtilloides) et myrtille (Vaccinium myrtillus). La tradition veut que le bleuet et la myrtille permettent de prévenir et soulager les symptômes de certaines maladies de l’oeil, comme le glaucome et la cataracte. Bien que l’efficacité de cet usage thérapeutique traditionnel n’ait pas été démontrée au cours d’essais sur des humains et qu’aucune autorité compétente n’ait reconnu sa valeur, les cliniciens, européens surtout, y ont recours.
Dosage
Sous l’une ou l’autre des formes suivantes :
– de 55 g à 115 g de fruits frais, 3 fois par jour;
– de 80 mg à 160 mg d’extrait normalisé (25 % d’anthocyanosides), 3 fois par jour.

Allergènes. Le naturopathe J.E. Pizzorno conseille de vérifier s’il n’y a pas des substances (alimentaires ou autres) auxquelles la personne atteinte serait allergique afin de les éviter7. La réponse allergique altèrerait la perméabilité vasculaire, ce qui pourrait contribuer à l’apparition d’un glaucome, selon lui.

Réduction du stress. Il serait important d’évacuer le stress associé à la perte de vision ou à la peur que cela ne survienne. À la Clinique Mayo, on recommande donc de trouver des moyens d’y remédier8. Consultez notre dossier Le stress et l’anxiété.

À titre indicatif, selon quelques recherches préliminaires, l’acide alpha-lipoïque2, le ginkgo biloba3,4 et la vitamine C7 en supplément pourraient avoir des effets bénéfiques sur les symptômes du glaucome

REMARQUE : Il n’existe pas de preuves scientifiques que la naturopathie ait un effet sur le glaucome.

**Références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est possible qu’un lien devienne introuvable. Veuillez alors utiliser les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Bibliographie

InteliHealth (Ed). Diseases and Conditions – Glaucoma, Aetna Intelihealth. [Consulté le 5 octobre 2010]. www.intelihealth.com
Mayo Foundation for Medical Education and Research (Ed). Diseases & Conditions – Glaucoma, MayoClinic.com. [Consulté le 5 octobre 2010]. www.mayoclinic.com
National Library of Medicine (Ed). PubMed, NCBI. [Consulté le 5 octobre 2010]. www.ncbi.nlm.nih.gov
Natural Standard (Ed). Condition Center – Glaucoma, Nature Medicine Quality Standards. [Consulté le 5 octobre 2010]. www.naturalstandard.com
Pizzorno JE Jr, Murray Michael T (Ed). Textbook of Natural Medicine, Churchill Livingstone, États-Unis, 2006.
The Natural Pharmacist (Ed). Natural Products Encyclopedia, Conditions – Glaucoma, ConsumerLab.com. [Consulté le 5 octobre 2010]. www.consumerlab.com

Notes

1. Natural Standard (Ed). Herbs & Supplements – Coleus, Nature Medicine Quality Standards. [Consulté le 5 octobre 2010]. www.naturalstandard.com

2. Filina AA, Davydova NG, et al. [Lipoic acid as a means of metabolic therapy of open-angle glaucoma.] [Article in Russian] Vestn Oftalmol, 1995 Oct-Dec;111(4):6-8.

3. Chung HS, Harris A, et al. Ginkgo biloba extract increases ocular blood flow velocity. J Ocul Pharmacol Ther, 1999 Jun;15(3):223-40.

4. Merte HJ, Merkle W. [Long-term treatment of circulatory disturbances of the retina and optic.] [Article in German] Klin Monatsbl Augenheilkd, 1980 Nov;177(5):577-83.

5. Ringsdorf WM Jr, Cheraskin E. Ascorbic acid and glaucoma: a review. J Holistic Med, 1981;3:167B72.

6. Boyd HH. Eye pressure lowering effect of vitamin C. J Orthomolec Med, 1995;10:165B8.

7. Pizzorno Joseph E. Jr, Murray Michael T. Textbook of Natural Medicine. Churchill Livingstone, New York, USA, 2006, p.1698-1699.

8. Mayo Foundation for Medical Education and Research (Ed). Diseases & Conditions – Glaucoma, MayoClinic.com. [Consulté le 5 octobre 2010]. www.mayoclinic.com

9. Nordmann JP, Denis P. Est-ce une affection fréquente. Dans : Glaucome, Bash 2008.

************************************

 

 

120 réponses à “Le Glaucome, une maladie ophtalmique grave”

1 4 5 6
  1. 5 10 2017
    Elsa Gershenson (15:55:38) :

    Hi, Neat post. There’s an issue with your web site in internet explorer, may check this¡K IE nonetheless is the marketplace chief and a good portion of people will miss your fantastic writing because of this problem.

    https://goo.gl/4v92m7

  2. 5 10 2017
    percolator mix (10:40:52) :

    I have been reading out some of your posts and i must say pretty nice stuff. I will make sure to bookmark your site.

    http://www.electricpercolatorcoffeepot.com/trying-to-find-the-very-best-coffee-makers/

  3. 26 09 2017
    beige fascinator (01:15:12) :

    I keep listening to the news broadcast lecture about getting free online grant applications so I have been looking around for the most excellent site to get one. Could you advise me please, where could i find some?

    http://pinkfascinator.com/beige-fascinators-stunning-looks/

  4. 28 04 2017
    navy fascinator (04:41:55) :

    Absolutely indited written content , regards for selective information .

    https://www.youtube.com/watch?v=j02OY8U5txo

  5. 26 04 2017
    pale pink fascinator (12:55:32) :

    Hey very nice site!! Man .. Beautiful .. Amazing .. I will bookmark your website and take the feeds also…I’m satisfied to seek out a lot of useful information here in the submit, we’d like develop more techniques on this regard, thank you for sharing.

    http://www.pinkfascinator.com/pale-pink-fascinator-hats/

  6. 23 04 2017
    айфел парфюм (12:39:42) :

    An impressive share, I just given this onto a colleague who was doing a little analysis on this. And he in fact bought me breakfast because I found it for him.. smile. So let me reword that: Thnx for the treat! But yeah Thnkx for spending the time to discuss this, I feel strongly about it and love reading more on this topic. If possible, as you become expertise, would you mind updating your blog with more details? It is highly helpful for me. Big thumb up for this blog post!

    https://ayfel-parfum.alle.bg/

  7. 19 03 2017
    Charity Billow (14:11:49) :

    Hi. I want to ask a little something…is the following a wordpress web log as we are planning to be switching over to WP. Moreover did you make this template yourself? Thanks a lot.

    https://goo.gl/hvuoid

  8. 19 03 2017
    бижута от медицинска стомана online (11:11:39) :

    I’m impressed, I must say. Really rarely do I encounter a blog that’s both educative and entertaining, and let me tell you, you have hit the nail on the head. Your idea is outstanding; the issue is something that not enough people are speaking intelligently about. I am very happy that I stumbled across this in my search for something relating to this.

    http://www.bijouxtrendy.bg/Бижутерия цени онлайн едро и дребно промоции/Гривни/Гривна-розово-злато-с-бели-камъчета-и-аксесоар-бял-камък-квадрат

  9. 13 03 2017
    Stella Kveen (04:20:48) :

    What i don’t realize is in fact how you are not really a lot more neatly-favored than you might be right now. You are very intelligent. You realize thus significantly on the subject of this topic, produced me individually believe it from so many varied angles. Its like men and women don’t seem to be fascinated except it¡¦s one thing to accomplish with Girl gaga! Your own stuffs nice. At all times handle it up!

    http://www.qfgfR1TsIb.com/qfgfR1TsIb

  10. 12 03 2017
    айфел парфюми (08:08:54) :

    Can I just say what a relief to find someone who actually knows what theyre talking about on the internet. You definitely know how to bring an issue to light and make it important. More people need to read this and understand this side of the story. I cant believe youre not more popular because you definitely have the gift.

    https://www.olx.bg/ad/ayfel-parfyum-ot-osnoven-distributor-ID6DaT5.html

  11. 8 03 2017
    kendi kendine meme muayenesi (13:41:14) :

    Youre so cool! I dont suppose Ive read anything like this before. So nice to find somebody with some original thoughts on this subject. realy thank you for starting this up. this website is something that is needed on the web, someone with a little originality. useful job for bringing something new to the internet!

    http://www.informator.today/tr/kadin-sagligi/kendi-kendine-meme-muD0B0D183D0B5nD0B5D195D196-nasil-yapilmali/

  12. 7 03 2017
    Cherryl Lisker (03:15:00) :

  13. 1 03 2017
    green fascinator hat (21:52:49) :

    Definitely, what a magnificent website and educative posts, I definitely will bookmark your blog.Have an awsome day!

    https://www.youtube.com/watch?v=YI5j88F3AOI

  14. 20 02 2017
    turquoise hair fascinator (19:37:37) :

    F*ckin’ awesome issues here. I am very satisfied to see your post. Thank you so much and i am looking ahead to contact you. Will you please drop me a e-mail?

    https://www.youtube.com/watch?v=pofnbksUX3M

  15. 14 02 2017
    авторадиатор (08:51:53) :

    There is noticeably a bundle to know about this. I assume you made certain nice points in features also.

    http://www.avtoradiatori.net/renault-megane-1-9d-2-0d-03.html

  16. 29 01 2017
    Gay sex live show (20:53:25) :

    Good info. Lucky me I reach on your website by accident, I bookmarked it.

    http://www.gaysexreports.com/content_reviews.asp

  17. 24 01 2017
    Dating for Redheads (08:12:31) :

    Thanks so much for this. I’m positive it’ll help me out.

    http://www.redheaddates.com

  18. 22 01 2017
    бижута евтина (09:38:01) :

    You made some decent points there. I looked on the internet for the issue and found most individuals will go along with with your website.

    http://www.bijouxtrendy.bg/Бижутерия цени онлайн едро и дребно промоции/колиета-чокър/Черен-чокър-със златиста-кръгла-висулка

  19. 17 01 2017
    samoletni bileti do rim (00:56:01) :

    Can I just say what a relief to find someone who actually knows what theyre talking about on the internet. You definitely know how to bring an issue to light and make it important. More people need to read this and understand this side of the story. I cant believe youre not more popular because you definitely have the gift.

    http://www.biletxbg.com

  20. 12 01 2017
    fascinators navy blue (16:39:06) :

    Very wonderful info can be found on web site. « Every obstacle yields to stern resolve. » by Leonardo DaVinci.

    http://pinkfascinator.com/navy-blue-fascinators-for-wedding-events-are-elegance-personified/

1 4 5 6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...