Rétention urinaire

**Si vous éprouvez d’importants problèmes de contrôle vésicale, sachez que vous n’êtes pas seul (e). Des millions de personnes souffrent de rétention urinaire ou d’autres problèmes de contrôle vésicale, à un moment de leur vie. Heureusement, des traitements efficaces existent.

**La rétention urinaire est une difficulté, voire l’impossibilité totale dans les cas graves, à uriner. L’urine est produite toute à fait normalement par les reins, mais quelque chose gène son processus d’évacuation. 
La rétention urinaire est liée à la déficience d’un des nombreux acteurs de l’évacuation des urines. Les causes sont ainsi nombreuses : calcul bloquant le sphincter, maladie dégénérative des nerfs activant la contraction des muscles pour uriner, tumeur de la vessie… Chez l’homme, le problème vient généralement d’une prostate hypertrophiée qui comprime l’urètre, le canal d’évacuation des urines. Cette hypertrophie de la prostate est souvent due à une tumeur ou une inflammation (prostatite) généralement d’origine bactérienne. Chez la femme, la cause de rétention urinaire la plus fréquente est la présence de tumeurs dans l’utérus. 
Les symptômes 
Le principal symptôme de rétention urinaire est une difficulté à uriner. Le jet d’urine est très faible, le malade est parfois amené à appuyer sur sa vessie pour évacuer l’urine. Après la miction, la vessie donne l’impression de ne pas être complètement vidée. Les douleurs dans le bas ventre sont fréquentes. Si le malade est dans l’impossibilité totale d’uriner, on parle de rétention urinaire complète. Une bosse dure au toucher se forme généralement au-dessus du pubis. Il faut alors consulter de toute urgence. 
Diagnostic 
Le premier examen cherche les principales causes de rétention urinaire : l’hypertrophie de la prostate pour l’homme et les tumeurs de l’utérus pour la femme. Pour ce faire, le médecin doit pratiquer un toucher rectal chez l’homme et un toucher rectal et vaginal chez la femme. Une urographie intraveineuse peut être pratiquée pour déterminer l’endroit où l’urine est bloquée. Une analyse d’urine permet de détecter d’éventuelles bactéries. 
Le traitement 
En cas d’urgence, l’urine peut être évacuée en posant une sonde dans la vessie. La suite du traitement de la rétention urinaire dépend de sa cause. Les éventuelles tumeurs cancéreuses doivent être enlevées chirurgicalement. Les infections bactériennes nécessitent la prise d’antibiotiques.*topsante

Définition

La rétention urinaire et d’autres problèmes vésicaux vous empêchent de déterminer quand vous voulez uriner, et quelle quantité d’urine vous émettez. Le jet urinaire est par exemple trop faible, ou vous avez l’impression que vous ne pouvez vider totalement votre vessie. Certaines personnes présentent une association de ces symptômes.

Causes

La rétention urinaire peut avoir de nombreuses causes. Elle peut résulter d’une lésion des nerfs et des muscles qui régulent la fonction vésicale. La cause la plus fréquente chez l’homme est l’hypertrophie prostatique.

Symptômes

Les symptômes de la rétention urinaire peuvent être légers ou sévères. Ces symptômes sont entre autres :

  • un jet urinaire faible qui s’interrompt plusieurs fois ;
  • le fait de devoir exercer une pression pour pouvoir uriner ;
  • la sensation que la vessie n’est pas tout à fait vide après avoir fini d’uriner ;
  • le fait de devoir attendre avant que le jet d’urine ne s’amorce ;
  • l’impossibilité d’uriner (rétention urinaire complète).Facteurs de risque

L’hypertrophie prostatique est de loin le plus grand risque de rétention urinaire chez l’homme. Il y a toutefois d’autres facteurs de risque, tels que la grossesse et l’accouchement chez la femme, une opération vésicale, des calculs rénaux ou vésicaux, un cancer de la prostate ou de la vessie, et des affections touchant les nerfs. Certains médicaments peuvent également constituer un risque.

Diagnostic

Expliquez à votre médecin quels sont vos symptômes et quelle influence ils ont sur votre vie quotidienne. Le médecin posera le diagnostic sur la base de vos symptômes et de quelques examens.*.medtronic.be/  04 01 2012

*** Traitemenr- options thérapeutiques

Il existe diverses options thérapeutiques pour traiter la rétention urinaire et les problèmes vésicaux. Si votre vie est perturbée par des problèmes vésicaux, et si les autres traitements ne donnent pas le résultat escompté ou entraînent des effets indésirables inacceptables, vous pouvez demander à votre médecin comment mener à nouveau une vie normale.

Entraînement comportemental

Chez certaines personnes souffrant de rétention urinaire, des modifications du mode de vie peuvent déjà entraîner une amélioration de leurs symptômes :

  • L’utilisation de la « technique de la double miction », lors de laquelle, après avoir vidé la vessie, vous attendez un moment, puis réessayez ;
  • L’utilisation du biofeedback, de sorte que vous percevez mieux quand vous devez aller uriner, ce qui fait que votre vessie ne se remplit pas trop ;
  • L’utilisation du training vésical et d’exercices impliquant le plancher pelvien, pour permettre un meilleur fonctionnement des nerfs et des muscles impliqués dans la vidange de la vessie.
  • Médicaments

Le médecin peut vous prescrire des médicaments pour contrôler les symptômes dus aux problèmes vésicaux. Il existe différents types de médicaments pour les problèmes de rétention urinaire. Certains agissent sur les muscles nécessaires à la miction, d’autres lèvent l’obstruction.

Neuromodulation sacrée

La neuromodulation sacrée peut être prescrite aux personnes chez qui les traitements standards se sont avérés inefficaces. Il s’agit d’un traitement réversible lors duquel on utilise un petit neurostimulateur implantable. Le neurostimulateur envoie de légères impulsions électriques vers les nerfs sacrés, ce qui permet souvent d’obtenir un soulagement des symptômes.

Sondage

Une sonde (cathéter) est un petit tuyau flexible qui est introduit dans la vessie pour la vider. Si votre rétention urinaire est bénigne, le médecin pourra vous montrer comment introduire la sonde pour vider temporairement votre vessie. Si votre rétention urinaire est sévère, le médecin devra introduire une sonde à demeure pour la vidange de votre vessie.

L’ablation thermique

Si vous êtes un homme de plus de 50 ans, souffrant d’une forme légère d’hypertrophie prostatique (hypertrophie bénigne de la prostate ou HBP), et si les autres traitements médicaux n’ont pas suffi, le médecin pourra vous proposer un traitement par ablation thermique par radiofréquence. Il s’agit d’une intervention mini-invasive lors de laquelle on envoie de l’énergie faible de radiofréquence directement dans la prostate, via deux aiguilles. Ceci permet de diminuer le volume de la prostate et donc, de soulager vos symptômes de rétention urinaire.

Interventions chirurgicales donnant un résultat permanent

Si vous souffrez d’une forme sévère d’hypertrophie bénigne de la prostate ou HBP, il se peut que l’ablation chirurgicale du tissu prostatique soulage vos symptômes. Si la rétention urinaire est due au fait que votre prostate comprime l’urètre, cela pourra entraîner une diminution de vos symptômes.*medtronic.be/  04 01 2012

****Si vous avez essayé sans succès d’autres traitements pour la rétention urinaire, vous pouvez peut-être envisager de tester la neuromodulation sacrée. Également appelée neurostimulation sacrée ou SNS, elle est disponible sur le marché depuis 1994. Selon les prévisions, au cours du premier semestre 2011, le nombre de patients devrait dépasser les 100 000 au niveau mondial. Le neurostimulateur est un petit appareil qui est placé sous votre peau, généralement à droite dans le haut de la fesse. Il envoie de faibles impulsions électriques aux nerfs sacrés situés sous le sacrum et qui commandent vos intestins, votre vessie et votre sphincter. Le neurostimulateur stimule vos nerfs sacrés, vous aidant à reprendre le contrôle de vos fonctions vésicales. Si vous souffrez également de problèmes intestinaux, le neurostimulateur pourrait les traiter en même temps que vos problèmes urinaires.

***********************

5 réponses à “Rétention urinaire”

  1. 8 03 2017
    go (10:54:00) :

    Can I just say what a relief to find someone who actually knows what theyre talking about on the internet. You definitely know how to bring an issue to light and make it important. More people need to read this and understand this side of the story. I cant believe youre not more popular because you definitely have the gift.

    http://www.bookmarksplus.info/story.php?title=dubai-yacht-rental

  2. 17 07 2016
    a knockout post (21:33:39) :

    Wow, marvelous blog layout! How long have you been blogging for? you make blogging look easy. The overall look of your site is magnificent, as well as the content!

    http://erpmetro.com/story.php?title=click-here-4

  3. 17 07 2016
    pages (13:15:20) :

    F*ckin¦ amazing things here. I¦m very glad to peer your post. Thanks so much and i’m looking ahead to touch you. Will you kindly drop me a mail?

    http://3000bonus.com/story/103624/

  4. 11 07 2016
    take a look (06:29:56) :

    Thank you, I’ve just been searching for info about this subject for a while and yours is the greatest I have came upon till now. However, what concerning the conclusion? Are you certain concerning the source?

    http://beer-hats.com/story.php?title=inventhelp-locations-2

  5. 10 07 2016
    get it (08:05:36) :

    Howdy very nice website!! Man .. Beautiful .. Wonderful .. I’ll bookmark your blog and take the feeds also…I am glad to seek out so many helpful information here within the put up, we’d like develop more strategies in this regard, thank you for sharing.

    http://griffinbooks.xyz/story.php?title=annuaire-des-soci233t233s

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...