• Accueil
  • > Recherche : abderrahman el ghafiki

Les Omeyyades d’Espagne (756-1031)

16092009

Balayé par les armées arabes en moins de deux années, le royaume wisigoth d’Espagne disparaît en 711. La Péninsule est alors  dirigée par des gouverneurs nommés directement par le Calife de Damas. Mais, comme il arrive souvent, à partir de 732, à la mort du gouverneur Abdallah al Ghafiki, tué lors de  la bataille de Poitiers, des  rivalités internes entre  Arabes éclatèrent.
En 750,  débarque en Espagne, Abderrahman ibn Hisham ibn Abdelmalik ibn Marwan, un des rares survivants du massacre de la dynastie des Omeyyades perpétré par les Abbassides de Bagdad. ( voir article sur  : les Abbassides). Il défit, en 756, Yusuf al-Fihri, le dernier gouverneur, et se fit proclamer Emir d’al Andalus dans la Grande Mosquée de Cordoue sous le titre de Abderrahman Ier. Emir parce qu’il reconnaît toujours l’autorité religieuse du calife abbasside. Il faudra attendre plus de deux siècles pour que l’Andalousie rompe les amarres avec Baghdad .
 L’Espagne musulmane, jusque-là simple province d’un immense Empire, se catapulte  au rang de principauté indépendante. Abderrahman Ier mourut en 788. Son successeur Hisham Ier (788-796) va régner  sept ans environ. il fera face à  la révolte de ses frères Abdallah et Sulaiman qui lui revendiquent le califat et qui reportèrent leur sédition sur son fils, Al Hakam Ier (796-822) quand il hérita du titre.  Mal leur en prit.  Il les  exécutera en 818,.
En accédant au trône, Abderrahman II (822-852), fils d’Al Hakam Ier, prenait possession d’un territoire où règne la paix,  jouissant de finances prospères et d’une activité économique en plein essor. C’est sous le règne de Abderrahman II que l’Andalousie  prend véritablement figure d’Etat indépendant.
Se succédèrent  Muhammad Ier (852-886), Al Mundhir, (886-888), son frère Abdallah , son petit-fils Abu al Muttarif Abderrahman …. Un nouveau règne s’ouvrait : le plus faste  et le plus productif de l’histoire de l’Espagne musulmane.
Abderrahman III (912/ 961) va couper avec le califat de Baghdad et se proclamer calife. Il va  restaurer dans Al-Andalus l’autorité et le prestige des Omeyyades, reconquérir les territoires rebelles, Il occupa deux places maritimes stratégiques du détroit de Gibraltar : Ceuta et Tanger. Dès lors deux califats existèrent en même temps dans le monde musulman
 C’est pour répondre à la proclamation du califat fatimide, qui constituait une menace, et pour s’affirmer dans l’esprit de ses propres sujets, que Abderrahman III prit  les titres de « Calife » et de « Prince des Croyants » en 929.  Face aux Fatimides, le calife de Cordoue voulait ressusciter  le souvenir de la dynastie arabe de Damas dans toute sa splendeur. Et effectivement son califat  rivalisait dans les arts avec  l’Orient abbasside et surpassait de beaucoup l’Occident chrétien.
Le règne du successeur du Prince des Croyants, Al Hakam II (961-976), fut l’un des plus pacifiques et des plus féconds de la dynastie hispano-omeyyade. C’est le temps  de l’art hispano-mauresque, la Grande Mosquée de Cordoue, qu’il agrandit et dota d’une magnifique parure. Mais quand il meurt, l’autorité califienne va être ébranlée de façon définitive.
D’abord le nouveau souverain, Hisham II (976-1013,) est  trop jeune (il n’a que douze ans), pour exercer lui-même le pouvoir, Le pouvoir  va passer entre les mains d’un « maire du palais », Ibn Abi Amir, ,.. Il s’empara de Barcelone, Léon et Saint-Jacques-de-Compostelle (997).
A sa mort en 1002, un de ses fils, Abd Al Malik, lui succéda (1002-1008), excluant toujours du pouvoir l’héritier légitime du trône : Hisham. A  la mort de son frère Abdelmalik, Abderrahman s’empare du pouvoir  .
S’ouvre alors  une crise politique qui va durer plus de vingt ans. Elle aura pour conséquence la chute définitive du califat omeyyade d’Occident.
De 1008 à 1031, Al Andalus sombra dans la guerre civile. Le califat disparut en 1031. Ce n’est pas une nouvelle dynastie qui va se substituer à l’ancienne, mais au contraire l’Empire va se démembrer en une nuée d’Etats minuscules, entre les mains de roitelets. (El Moudjahid-16.09.09.) M. KOURSI







évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...