• Accueil
  • > Recherche : kamel sanhadji

La jeune Laura Dekker a achevé son tour du monde en solitaire

22012012

*L’adolescente néerlandaise de 16 ans devient la plus jeune navigatrice à réaliser un tel exploit

La jeune Laura Dekker a achevé son tour du monde en solitaire

*L’adolescente néerlandaise Laura Dekker a achevé ce samedi (20.01.2012.) à Saint-Martin dans les Antilles un tour du monde à la voile en solitaire, devenant la plus jeune navigatrice à réaliser un tel exploit…Laura Dekker, qui était partie il y a un an presque jour pour jour, le 20 janvier 2011, de Saint-Martin, a débarqué vers 15h00 heure locale (19h00 GMT) au Sint Maarten Yacht Club, dans la zone néerlandaise de l’île..Laura Dekker, vêtue d’un tee-shirt noir et d’un short beige, a été accueillie par ses parents à son arrivée, à laquelle ont assisté environ 400 personnes à terre ou à bord de nombreux petits bateaux..cliquer ici: La voile

Le jeune Néerlandaise Laura Dekker à l'issue de son tour du monde en solitaire, le 21 janvier 2012 à Saint-Martin.

******************************************

*Ski à Kranjska Gora (Slovénie) : Tessa Worley remporte le slalom géant

La Française Tessa Worley le 21 janvier 2012 à Kranjska Gora.

La Française Tessa Worley a remporté samedi le slalom géant de Kranjska Gora, la 6e victoire de sa carrière en Coupe du monde de ski alpin et la 1re cette saison, devançant l’Italienne Federica Brignone et l’Allemande Viktoria Rebensburg de 66 et 89/100e. (21.01.2012.)

****************************

*Un officier supérieur tué dans un accrochage à Annaba

Le commandant opérationnel – un officier supérieur de l’Armée populaire nationale (ANP) – a été mortellement atteint et deux autres éléments blessés, avant-hier après-midi, lors d’un accrochage avec un groupe terroriste au lieudit Sidi Bnoud, point culminant du prolongement du mont de l’Edough, à 5 km à l’est du chef-lieu de la commune de Chetaïbi (Annaba), apprend-on de sources sécuritaires. Ce commandant, originaire de Djelfa, a été évacué vers l’hôpital militaire de Constantine. L’officier était à la tête d’un convoi militaire qui assurait depuis plusieurs jours un important ratissage dans cette zone enclavée où trois casemates ont été totalement détruites. (El Watan-23.01.2012.)

*******************************

*Décès à Oran du moudjahid Ahmed Bouchaïb

28_109_82

Le moudjahid Ahmed Bouchaib, l’un des membres du « groupe des 22″ qui a préparé le déclenchement de la Révolution du 1er Novembre 1954, est décédé dimanche à Oran, à l’âge de 94 ans, des suites d’une longue maladie…cliquer ici: Oran-actualités.2

 *******************************

*Interviw du Pr Kamel Sanhadji à L’Expression

kamelsenhadji.jpg

cliquer ici: Kamel Sanhadji spécialiste du Sida

 ***************************

*LG envisage d’ouvrir une usine en Algérie

 Une étude réalisée au niveau de 50 pays place le marché algérien à la 3e place, en termes de croissance pour LG.

 *cliquer ici: L’Algérie,un énorme chantier

***************************

*La Fondation Casbah

Conférence:  «Alger vue autrement»

Conférence «Alger vue autrement»

La Fondation Casbah organise dimanche 22.01.2012. à 15h 30 au Café littéraire Mohammed-Boudia une conférence-débat autour de la cité chère à Sidi Abderrahmane El Thaâlibi. Animée par le talentueux architecte et urbaniste Halim Faïdi, cette conférence permettra à l’assistance d’aller à la découverte ou à la redécouverte, c’est selon, d’Alger et de son noyau historique à la faveur de quelques prises de vue aériennes et d’une approche à la fois inédite et originale. Cette manifestation se déroulera au siège de la Fondation Casbah, sis boulevard Abderrezak-Hahad, à Bab J’did, sur les hauteurs de la Casbah, en face de Serkadji et de la Gendarmerie nationale. La séance sera animée par Belkacem Babaci et Abdelhakim Meziani, respectivement président et vice-président de la Fondation Casbah.(L’Expression)

 ***********************

*4e RENCONTRE EURO-ALGÉRIENNE DES ÉCRIVAINS

“Les identités plurielles” en débat 

Chacun de nous naît dans une culture, grandit et adopte l’identité de ceux qui l’entourent, de ceux qu’il croise. Avec l’âge, nous développons une identité “plurielle”.

C’est dans cet esprit que, les 25 et 26 janvier  à 9h, à la salle des conférences de l’hôtel El-Djazaïr, la délégation de l’Union européenne en Algérie organisera la 4e Rencontre euro-algérienne des écrivains. Un rendez-vous littéraire qui donne la parole aux hommes et femmes de lettres des deux rives de la Méditerranée, aboutissant sur des discussions profondes entre les deux parties, permettant aux intellectuels algériens de se faire connaître par les intellectuels européens et vice versa.
Organisée avec le concours des États membres de l’Union européenne, cette 4e rencontre est placée sous le signe des “Identités plurielles”. Elle réunira une brochette d’auteurs algériens et européens. Dans son allocution, Mme Laura Baeza, ambassadeur, chef de la délégation de l’Union européenne, a déclaré que “le choix des Identités plurielles a été inspiré de l’essai de l’écrivain franco-libanais Amin Maâlouf, les Identités meurtrières”. Et d’expliquer que dans son essai, l’auteur “nous interpelle sur le sens de l’identité (…)”. Et d’ajouter : “Aujourd’hui, notre lecture de l’actualité politique ne devrait pas être dissociée des écrits littéraires. Car à bien y regarder, n’est-ce pas dans les écrits d’Amin Maâlouf, Yasmina Khadra, Paolo Coelho, Gabriel Garcia Marquez et bien d’autres écrivains que nous retrouvons tous une part de notre identité ?”
Tour à tour, les représentants des États membres présents se sont succédé pour promouvoir l’auteur invité à cette rencontre qui s’articule autour des axes suivants : “Le lieu, l’appartenance et le moi”, “L’appropriation des langues et la transmission des imaginaires”, “L’identité et la pratique culturelle, transfert des modèles identitaires”, et “L’appartenance unique à l’ère de la mondialisation”.
Parmi les auteurs participants, on peut citer, du côté algérien, Fatma Oussedik, Anouar Benmalek, Chawki Amari, Mohamed Kacimi, Amin Zaoui, Hamid Grine, Abdenour Abdesselam… La participation européenne est composée comme suit : Salim Bachi (France, invité par la délégation de l’Union européenne), Valeriu Stancu (Roumanie), Elina Hiroven (Finlande), Chris Stewart (Royaume-Uni), Amara Lakhous (Italie), Irène Vallejo Moreu (Espagne), Roswitha Geys (Autriche), Marc Quaghebeur (Belgique), Marjeneh Bakhtiari (Suède), Eleni Torossi (Grèce) et Karima Berger (France). Ils partageront, lors de cette rencontre, avec le public les expériences pluriculturelles identitaires, mettant en relief que “la notion d’identité ne peut se cantonner à une nationalité, une religion ou une race”. Comprendre qu’il n’existe pas une seule identité mais plusieurs. Elles se forgent, elles se forment avec le temps, l’appropriation des différentes cultures que nous côtoyons.
Mais également grâce à la capitalisation des expériences des autres qui permettent une avancée certaine.
Pour rappel, cette manifestation s’inscrit dans le dialogue interculturel entre les rives nord et sud de la Méditerranée, prôné par l’Union européenne. Elle permet d’avoir des liens récurrents jetant des ponts entre ces deux rives. (Liberte-23.01.2012.)

 

 

****************

**ça va mal en Libye:

**Bani Walid tomde aux mains de pro-Kadhafi …5 morts dans l’assaut

**affrontements à Tripoli : un mort et 5 blessés

Le siège du CNT à Benghazi sacagé par des manifestants

 **5 morts dans l’assaut

Des partisans lourdement armés du régime libyen déchu de Mouammar Kadhafi ont pris lundi le contrôle de la ville symbolique de Bani Walid, tuant cinq ex-rebelles, au moment où les nouvelles autorités font face à la crise politique la plus grave depuis leur prise du pouvoir.
Des fidèles au défunt colonel Kadhafi, armés de mitraillettes et de RPG, ont attaqué en plein jour la base de « la brigade du 28-Mai, la plus importante à Bani Walid et la seule qui dépende du ministère de la Défense », a affirmé à l’AFP un responsable local sur place, M’Barek al-Fotmani.
Ils ont ensuite « pris le contrôle de toute la ville », à 170 km au sud-ouest de Tripoli, après l’attaque contre la base, encerclée par des pro-Kadhafi brandissant les drapeaux verts de l’ex-régime, selon lui. Cinq ex-rebelles, dont le commandant de la brigade, y ont péri et une trentaine ont été blessés.
Il s’agit des violences les plus graves à Bani Walid depuis la « libération » en octobre 2011 de la Libye après huit mois d’un conflit meurtrier. La ville n’était tombée que quelques jours avant la mort dans la ville de Syrte de l’ancien dirigeant, capturé par les révolutionnaires ou thowars.
« Les assaillants crient ‘Allah, Mouammar, la Libye et c’est tout’! La veille, ils avaient distribué des tracts disant: ‘Nous reviendrons bientôt, nous allons mettre les rats dehors’ », a affirmé M. al-Fotmani.
« J’appelle les thowars de Libye à sauver d’urgence les thowars de Bani Walid. Leurs munitions sont bientôt terminées », a-t-il dit.
D’après lui, les blessés n’ont pas pu être évacués car les ambulances n’ont pas été en mesure de les approcher, « des snipers étant positionnés sur l’école et la mosquée » situées à proximité.
Selon un membre du Conseil national de transition (CNT), au pouvoir en Libye, les autorités « discutent de la question de Bani Walid ».
Des forces de l’armée sont en route pour la ville, a indiqué une source militaire.
Le porte-parole du conseil local de Bani Walid, Mahmoud el-Werfelli, a dit à l’AFP craindre « un massacre ». « Nous avons demandé l’intervention de l’armée mais le ministère de la Défense et le Conseil national de transition nous ont trahis, ils nous ont laissés entre le marteau et l’enclume. Cela fait deux mois que nous leur demandons de trouver une solution ».
Ces violences interviennent au moment où le CNT fait face à la crise politique la plus grave depuis son arrivée au pouvoir. Dimanche, son vice-président, Abdelhafidh Ghoga, a dû démissionner sous la pression de la rue.
Le chef du CNT, Moustapha Abdeljalil, a exclu une démission du Conseil en mettant en garde contre « une guerre civile ».
Le CNT a dû se résoudre à se réunir en secret et à reporter l’adoption de la loi électorale qui régira l’élection d’une assemblée constituante en juin après le saccage samedi de son siège à Benghazi, le berceau de la révolution dans l’est du pays.
Les armes prolifèrent en Libye depuis la fin du conflit, et des incidents banals se transforment régulièrement en affrontements armés. Au moins une personne a ainsi été tuée dans la nuit de dimanche à lundi dans des heurts à Tripoli ..Par ailleurs, la Cour pénale internationale a démenti avoir pris une décision sur la tenue d’un procès de Seif al-Islam Kadhafi en Libye devant un tribunal libyen, contrairement à ce qu’avait annoncé le ministre libyen de la Justice. Fils de Mouammar Kadhafi, Seif al-Islam a été arrêté le 19 novembre 2011 (AFP-23.01.2012)

Le siège du CNT à Benghazi sacagé par des manifestants

Les protestataires étaient armés de pierres et de barres de fer

 Le siège du Conseil national de transition libyen (CNT)   à Benghazi, capitale de la Cyrénaïque dans l’est de la Libye , a été occupée et saccagé samedi (21.01.2012.) par des manifestants  en colère qui assiégeaient le bâtiment depuis plusieurs heures , a constaté un journaliste de Reuters présent sur place. «Les manifestants ont pris d’assaut le siège et ont saccagé ses bureaux». Les habitants de Benghazi manifestent depuis des semaines pour réclamer la révocation de responsables du régime déchu et plus de transparence dans la manière dont le CNT gère les ressources de la Libye….cliquer ici:  La Libye.Quel avenir? 2

**le vice-président du CNT  Abdelhafidh Ghoga démissionne

Le vice-président du Conseil national de transition (CNT), Abdelhafidh Ghoga, a annoncé dimanche sur la chaîne qatarie Al-Jazira qu’il démissionnait « dans l’intérêt de la nation », après des appels à son départ.
« J’ai choisi de démissionner (…) dans l’intérêt de la nation », a déclaré M. Ghoga à la chaîne par téléphone.
Des membres du CNT contactés par l’AFP ont indiqué ne pas être au courant de la démission de M. Ghoga, précisant toutefois que ce dernier n’avait pas participé aux réunions du CNT samedi et dimanche.
M. Ghoga a expliqué qu’il n’y avait plus le même consensus autour du CNT et qu’il ne voulait pas que le conflit autour de sa personne ait un « impact négatif » sur le Conseil.
« Nous ne savons pas vraiment ce qui se passe », a-t-il dit, en faisant état d’ »attaques contre les personnes (…), de campagnes contre certains » membres du CNT.
M. Ghoga, qui est aussi le porte-parole du CNT, est régulièrement accusé par des manifestants qui réclament sa démission d’être un « opportuniste » … (AFP-22.01.2012.)

**affrontements à Tripoli ….Au moins une personne a été tuée et cinq blessées dans la nuit de dimanche à lundi dans des affrontements à Tripoli entre un ex-prisonnier et d’anciens rebelles, ont indiqué une source hospitalière et des témoins.
« Un homme a été tué et cinq autres ont été blessés, dont l’un se trouve dans le coma », a déclaré à l’AFP un responsable de l’hôpital central de Tripoli.
Excédés par les agissements d’un ex-détenu condamné dans une affaire de meurtre et libéré au début de l’insurrection , les thowars (ex-rebelles) du quartier de Fachloum ont tenté de l’arrêter mais se sont heurtés à une résistance farouche, selon des témoins.
L’ex-prisonnier et son frère se sont réfugiés dans leur maison et ont tiré avec différents types d’armes, dont des roquettes RPG, des armes automatiques et des grenades, selon des habitants du quartier.
Les deux hommes ainsi qu’un ex-rebelle auraient été tués, selon les témoins.
« Les thowars ont repris le contrôle au bout de deux heures de combats. Ils ont même refusé l’aide de l’armée parce qu’ils ont préféré s’en occuper eux-mêmes », a affirmé à l’AFP le beau-frère de l’un des blessés, atteint par une roquette et opéré dans la matinée.
Des violences ont régulièrement lieu entre groupes armés depuis la fin du conflit qui a renversé le régime de Mouammar Kadhafi. En raison de la prolifération des armes, des incidents banals peuvent prendre de grandes proportions. (AFP-23.01.2012.)

*******************************

*Sondage: Hollande creuse de nouveau l’écart avec Sarkozy

 Photo de François Hollande datée du 21 juillet 2010 et de Nicolas Sarkozy le 8 juin 2011

François Hollande creuse de nouveau l’écart avec Nicolas Sarkozy. Selon un sondage BVA pour Orange, la presse régionale et RTL diffusé samedi, le candidat socialiste obtiendrait 30% au premier tour, contre 23% pour Sarkozy  . Dans une enquête BVA il y a dix jours, les deux rivaux n’étaient séparés que de quatre points. Au second tour, François Hollande maintient sa nette avance de 57% contre 43%.

 A l’inverse, l’écart entre Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen se resserre progressivement:  (23% contre 18%).

 Enfin, François Bayrou confirme sa progression continue: avec 13%, il progresse de 2 points depuis début janvier et a quasiment doublé son score (7%) par rapport à novembre.

 Crédité de 7% des intentions de vote, Jean-Luc Mélenchon, le candidat du Front de gauche, gagne deux points par rapport au mois de novembre tandis que l’écologiste Eva Joly est stable à 4%.

 Ce sondage a été réalisé les 18 et 19 janvier 2012 auprès d’un échantillon de 974 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. (20Minutes avec Reuters-21.01.2012.)

**Hollande s’engage à «changer le destin» de la France

*Aubry dénonce « l’échec économique, social et moral de Sarkozy »

 cliquer ici: France-Présidentielle 2012-suite.3

 

***La femme du ministre français de l’Education nationale, Luc Chatel, s’est suicidée

L’épouse du ministre français de l’Education nationale, Luc Chatel, s’est donné la mort dimanche matin 22.01.2012, a-t-on appris auprès du ministère.  «Luc Chatel confirme le drame personnel qui est survenu ce matin. Il demande le respect de sa vie privée pour ses enfants, sa famille, pour lui», a-t-on indiqué dans son entourage. Le corps d’Astrid Herrenschmidt a été retrouvé à son domicile de Boulogne-Billancourt, près de Paris. Astrid Herrenschmidt, issue d’une famille d’industriels alsaciens, avait épousé Luc Chatel en 1991. Le couple avait quatre enfants. Député de la Haute-Marne de 2002 à 2007, Luc Chatel a été secrétaire d’État chargé de la Consommation puis de l’Industrie et de la Consommation, de 2007 à 2009, et porte-parole du gouvernement de 2008 à 2010. ..il est devenu ministre de l’Education en juin 2009 et occupe une place de plus en plus importante au sein de la majorité. (Reuters-22.01.2012.)

************************

*voir l’actu en images

Le 19 janvier, à Santiago les étudiants continuent à manifester contre les réformes de l'éducation nationale et la police essaie de les disperser avec des canons à eaux.

*cliquer ici: Divers.29

**********************************

*Des fissures détectées sur des A380

 L’agence européenne de sécurité aérienne (AESA) a recommandé vendredi l’inspection de presque la moitié des Airbus A380 après la découverte de nouvelles fissures sur la voilure des très gros porteurs de l’avionneur européen.

Un Airbus A380

Début janvier, Airbus avait dévoilé avoir détecté des micro-fissures sur des pièces en équerre attachant la «peau» de la voilure aux nervures de l’aile. Et jeudi, après des révélations du magazine spécialisé Aviationweek, Airbus a expliqué que «des fissures mineures supplémentaires avaient été découvertes sur des pièces en équerre non critiques» dans la voilure de quelques A380. «Les nouvelles fissures sont plus importantes que les micro fissures initiales. Il apparaît que le deuxième type de fissures peut se développer sur d’autres avions après un certain temps», a jugé l’AESA dans une directive de navigabilité publiée vendredi sur son site internet. «Si elles n’étaient pas détectées ou corrigées, cela pourrait potentiellement affecter l’intégrité de la structure de l’avion», estime l’agence.

L’AESA recommande des inspections pour 30 des 67 avions A380 opérant dans le monde, selon une source proche du dossier. Neuf avions ayant effectué plus de 1.800 vols doivent être inspectés dans les quatre jours et 21 appareils, ayant effectué entre 1.300 et 1.799 vols, seront inspectés dans les six semaines, selon les recommandations de l’agence, a ajouté cette source. Lors de la découverte en janvier des micro-fissures, un porte-parole de l’entreprise avait déclaré que leur réparation pouvait attendre des opérations de maintenance et donc un délai maximum de quatre ans. Ces fissures successives sont embarrassantes pour l’image de cet avion, a commenté Christophe Menard, analyste chez Kepler Capital Markets. Il souligne toutefois que s’il y avait eu un véritable risque de mise en péril de la sécurité, l’AESA aurait cloué au sol l’avion.

 L’A380 est le plus gros avion de ligne du monde capable de transporter plus de 500 passagers et même plus de 800 voyageurs lorsqu’il est configuré en classe économique uniquement. Il a été mis en service en octobre 2007 avec la compagnie Singapore Airlines. Ses débuts avaient été émaillés de nombreux problèmes d’assemblage qui ont longtemps plombé les comptes de sa maison mère EADS. Le premier gros incident est survenu fin 2010: la compagnie australienne Qantas avait immobilisé pour contrôle ses six A380 à la suite de l’explosion d’un moteur Rolls-Royce le 4 novembre 2010, qui avait contraint l’un de ses appareils à se poser d’urgence à Singapour. (AFP-20.01.2012.)

 *****************************







évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...