• Accueil
  • > Recherche : loth bounatiro

L’unification de l’observation du croissant lunaire

8092010

* devenue plus que nécessaire

 image

 Le professeur Loth Bonatéro a assuré que l’unification de l’observation du croissant lunaire, du début et de la fin du Ramadhan entre les pays musulmans, est devenue plus que nécessaire. Il se dit contre l’observation locale qui crée la discorde, et qui est en contradiction avec le Coran et la Sunna. Bonatéro a indiqué que le monde musulman devrait se référer à la conjonction au méridien de la Mecque et calculer la vision du croissant à l’aide d’instruments, l’observation à l’œil nu ne devant être que complémentaire. Le spécialiste en sciences de la terre et de l’espace, Loth Bonatéro  considère que l’observation locale sur laquelle s’appuient les ministères chargés des affaires religieuses dans le monde musulman, relève de fatwas erronées, sans fondement, car le Coran et la Sunna indiquent que tous les musulmans doivent jeûner le même jour et rompre le jeûne en même temps. Le mot «compter» dans le hadith du prophète (QSSSL): «Jeunez à sa vue (le croissant), mangez à sa vue et s’il est caché vous devez compter», est une incitation claire au calcul, selon Bonatéro. Il a déclaré que le monde musulman a besoin d’un repère terrestre en latitude-longitude pour évaluer le calendrier hégirien qu’il estime plus précis.Dans ce sens, notre interlocuteur a révélé qu’un accord d’uniformisation du jeûne a été passé entre des ulémas et des astronomes arabes lors de la conférence internationale qu’ont abritée les Émirats Arabes en juillet dernier. «Le premier jour du Ramadhan a été fixé cette année sur la base de cet accord, approuvé politiquement dans tous les pays musulmans. Le recours à la science et à l’astronomie est très important dans le calcul», a ajouté Bonatéro. Bonatéro a déclaré que ses recherches l’ont conduit à l’obligation d’adopter (comme le méridien 0 de Greenwich) une longitude zéro à la Mecque (ou Médine) pour le début du mois lunaire puis la surveillance planétaire du croissant au lieu de l’observation locale suivie  à ces jours, par tous les pays musulmans ce qui suscite des contradictions avec le calcul astronomique fait par des personnes qualifiées. Certains critiquent les commissions de surveillance du croissant lunaire qui, soit en appellent à des personnes non compétentes dans le domaine, soit adoptent les informations d’autrui. Pour ce qui est du premier Chaoual donc le premier jour de l’Aïd el-Fitr, Loth Bonatéro a déclaré que la conjonction de la lune et du soleil interviendrait le mercredi à 23 heures, heure algérienne, ce qui écarte définitivement la possibilité d’observer le croissant, donc l’Aïd est fixé au vendredi selon les prévisions astronomiques et non pas le jeudi. (Echorouk-08.09.2010.)

**Comment travaille  la commission nationale d’observation des croissants

L’observation du croissant annonçant le début de Chaoual se fait-elle à l’œil nu (vision-type), ou suit-elle des calculs astronomiques? Qui sont ces algériens chargés de surveiller l’apparition du croissant de Ramadhan et du croissant de l’aïd? Comment se fait la coordination à travers le territoire du pays?… Autant de questions que se posent souvent les algériens, et pour tenter d’y répondre, nous nous sommes rapprochés des parties concernées par l’observation du croissant lunaire.Ce soir, les musulmans de par le monde auront les yeux tournés vers le ciel pour observer l’apparition du croissant lunaire et savoir si Ramadhan se termine ou se poursuivra encore un jour. Si l’appellation de la nuit du doute diffère et que le moment d’observation du croissant change d’un pays à un autre, cette observation demeure un rendez-vous islamique et une veillée de joie, et la réunion des ulémas et cheikhs de la commission des croissants lunaires relevant du ministère des affaires religieuses, en reste l’un de ses symboles.  La mission d’observation des croissants en Algérie incombe à la commission nationale d’observation des croissants lunaires relevant du ministère des affaires religieuses et des waqf, sous la supervision directe du premier responsable du secteur Bouabdellah Ghoulemallah. Elle comprend principalement une commission centrale qui se réunit au siège du ministère « la nuit du doute », et qui à son tour se compose de cheikhs et ulémas algériens, dont Cheikh Abderrahmane El Djilali, Cheikh Tahar Ait Aldjat, El Mufti Mahmoud Bouzidi, Cheikh Mohammed Belkbir représentant des Ibadites et le directeur du Centre de Recherche en Astronomie, Astrophysique et Géophysique Abdelkrim Yellès.

La commission nationale d’observation des croissants lunaires prend préalablement l’avis des astronomes et consulte un rapport détaillé préparé par le CRAAG sur la position astronomique de la lune et du soleil cette nuit, et la possibilité de voir le croissant lunaire selon des calculs scientifiques.

Le président de l’association des ulémas musulmans algériens, Cheikh Chibane, a indiqué qu’il est impossible d’observer le croissant si les calculs astronomiques attestent cette impossibilité parce que la lune se couche avant le soleil, ou pour d’autres raisons scientifiques bien précises. Ceci explique la nécessité que l’apparition du croissant concorde avec les calculs astronomiques élaborés par le CRAAG. Cheikh Chibane ajoute que si les rapports scientifiques prévoient la possibilité de l’observation, l’observation se fait alors à l’œil-nu. Si la vision du croissant est attestée par les commissions d’observation des croissants lunaires, toutes les données concordent, et le croissant de Ramadhan est observé. Si à l’œil-nu, le croissant de Ramadhan n’est pas visible, et même si le croissant doit scientifiquement apparaitre selon le CRAAG,  on ne parle pas de visibilité du croissant de Ramadhan, car l’observation à l’œil-nu est une condition de la charia sur laquelle se base la commission nationale d’observation des croissants lunaires. (Echorouk-09.08.2010.)

***********************

*Football ….Rolland Courbis approché par la FAF

courbisrolland.jpg 

La FAF aurait contacté Rolland Courbis pour le poste de sélectionneur de l’Equipe Nationale. 

C’est du moins ce que  l’ancien coach de Marseille a révélé mardi sur les ondes de RMC Sport. Dans Luis Attaque, une émission animée par Luis Fernandez, l’ancien coach du PSG, Rolland Courbis a confirmé avoir été contacté pour succéder à Rabah Saâdane à la tête de l’équipe d’Algérie.

« Je trouve sympa que l’on pense à moi que ce soit pour une sélection ou pour une équipe de club. Donc je dis pourquoi pas ? Cela peut-être un challenge sympa avec une équipe compétitive. Mais avant de parler, j’aimerais en savoir plus. Mais je suis un passionné et cela serait anormal de fermer cette porte là si porte ouverte, il y a » a expliqué Rolland Courbis.

 Ainsi, après la candidature de Philippe Troussier, c’est le nom de Rolland Courbis qui est évoqué avec insistance du côté des Fennecs. Les candidatures se bousculent donc et la FAF devra faire un choix d’ici la fin de ce mois puisque le nouveau sélectionneur devra prendre ses fonctions au mois d’octobre.    

Il faut savoir que c’est Rolland Courbis qui a recruté Zinedine Zidane, en 1992, à Bordeaux, où il s’est fait par la suite remarquer avec une saison exceptionnelle. Courbis a laissé aussi d’incroyables souvenirs à l’OM avec des matchs palpitants et des moments très émouvants. 

 Aujourd’hui, Rolland Courbis est l’un des techniciens du football les plus réputés en France même s’il est à présent interdit d’exercer son  métier d’entraîneur sur le sol français depuis son implication dans l’affaire de la caisse noire du SC Toulon. Une affaire scabreuse qui lui a couté pas moins de trois mois de détention préventive avant d’être condamné à trois ans de prison avec sursis. (El Watan-07.09.2010.) 

**Raouraoua-Benchikha : Plus que quelques détails à régler

image

C’est finalement Abdelhak Benchikha qui devrait succéder à Rabah Saâdane au poste d’entraîneur de la sélection nationale. L’annonce officielle devrait être faite incessamment par les responsables de la FAF.

Selon certaines indiscrétions, Mohamed Raouraoua et Benchikha auraient trouvé un terrain d’entente ; il ne resterait que quelques petits détails relatifs aux clauses du contrat que l’actuel entraîneur de la sélection nationale des A’ devrait signer au courant de la semaine prochaine.
Dans un premier temps, Raouraoua voulait que Benchikha assure l’intérim jusqu’au prochain déplacement des Verts prévu dans un mois à Bangui pour y affronter la République centrafricaine et aussi en attendant que la FAF engage un entraîneur étranger d’envergure. Chose que l’ancien driver du Club Africain aurait refusée.
Ce dernier souhaiterait en fait que son contrat aille au-delà de l’intérim, c’est-à-dire jusqu’au dernier match de la campagne éliminatoires de la CAN 2012 prévu les 7, 8 et 9 octobre 2011 à Alger face à la Centrafrique. Finalement, il semblerait que le patron de la FAF ait cédé face à l’insistance de Benchikha.
En plus, Benchikha aurait exigé de ramener son propre staff avec lequel il travaille actuellement avec les A’ à savoir Mohamed Chaïb et Abdennour Kaoua.    Maintenant que l’occasion se présente, nul doute que Benchikha fera tout son possible pour démontrer qu’il mériterait mieux que le rôle d’un intérimaire. La meilleure manière serait d’arracher un résultat probant en terre centrafricaine. Ce qui relancerait de plus belle les chances de qualification de l’Algérie pour la CAN 2012. (Horizons-07.09.2010.)

*la FAF : « Alain Michel est étranger à tout ce qui touche de près ou de loin l’équipe nationale ».

alainmichelfoot.jpg 

C’est un démenti cinglant que la FAF vient d’apporter mercredi aux rumeurs qui courent tout le pays en faisant croire qu’Alain Michel, le coach du Mouloudia d’Alger, est pressenti comme étant le nouveau sélectionneur de l’Equipe Nationale. 

« M. Alain Michel, n’a sollicité, à aucun moment, un quelconque poste au sein de la fédération algérienne de football et il est étranger à tout ce qui touche de près ou de loin l’équipe nationale et la DTN », a tenu à préciser la FAF dans un communiqué paru sur son site mercredi. 

La FAF reconnait qu’une entrevue a bel et bien eu lieu entre Alain Michel et Raouraoua. Mais l’instance Fédérale assure, par contre, qu’il n’était nullement question de la sélection nationale au cours de cette rencontre.

« Avec M. Alain Michel, le président de la FAF, après l’avoir félicité pour les résultats obtenus avec le MCA, l’a exhorté à prendre en charge toutes les facettes d’une bonne préparation idoine lors du stage en Pologne au vu des échéances importantes, notamment la Ligue des Champions d’Afrique, qui attend ce prestigieux club qui gagnerait à voir sa famille unie », précise encore le communiqué de la FAF en soulignant que « M. Alain Michel s’est rendu une seule fois au siège de FAF pour un entretien amical sur le football ». 

Ainsi, la FAF balaie d’un revers de la main les faits rapportés par certains articles de presse qui prêtent à l’entraîneur du MCA « de multiples futures fonctions au sein de la Fédération Algérienne de Football ». « Certains titres le voient rejoindre la DTN, d’autres le donnent comme sélectionneur national », relève en dernier lieu la FAF qui vient là de couper court à toutes les folles spéculations alimentées ces derniers jours par certains cercles sportifs. (El Watan-08.09.2010.)

*************

*Islamophobie, Une église américaine appelle à brûler le Coran

le monde s’inquiète

usaislam.jpg 

**Les Américains se tiennent le ventre.

 11septusa.jpg

Le projet d’un groupe évangélique américain de brûler publiquement un exemplaire du Coran le 11 septembre a suscité hier de sévères mises en garde, notamment de l’Iran et du commandant des forces internationales en Afghanistan qui craint pour la vie des soldats américains.

Le Dove World Outreach Center, groupe fondamentaliste chrétien basé en Floride, prévoit de brûler un exemplaire du Coran samedi à l’occasion du neuvième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Si ce projet était mis à exécution, cela servirait la propagande des talibans en Afghanistan et renforcerait le sentiment antiaméricain dans le monde musulman, a averti le général David Petraeus qui commande la Force de l’Otan (Isaf) et les troupes américaines en Afghanistan. «Je suis très inquiet des répercussions possibles, dans l’hypothèse où ils brûleraient un Coran», a-t-il déclaré dans un communiqué reçu à Kaboul. «Cela pourrait mettre en danger à la fois les troupes et l’effort global en Afghanistan.» Et d’ajouter : «C’est précisément le genre d’actions que les talibans utilisent et cela pourrait engendrer des problèmes significatifs. Pas seulement ici mais partout dans le monde où nous sommes présents aux côtés de la communauté musulmane.»

De son côté, l’Iran a prévenu qu’une telle action déclencherait des réactions «incontrôlables». «Nous conseillons aux pays occidentaux d’empêcher l’exploitation de la liberté d’expression pour insulter les livres saints, sinon les sentiments que cela provoquerait dans les nations musulmanes ne pourraient être contrôlés», a affirmé le porte-parole des Affaires étrangères à Téhéran. En Indonésie, pays musulman le plus peuplé du monde, la minorité chrétienne craint aussi des «tensions». L’Union des 20 000 églises chrétiennes protestantes d’Indonésie a envoyé une lettre au président américain Barack Obama pour l’exhorter à intervenir. Brûler le Coran «nous ramènerait au Moyen-Age et constituerait un acte contre la civilisation», a expliqué son président Andreas Yewangoe.

Croisade des évangéliques

Une centaine de radicaux musulmans avaient déjà manifesté fin août devant l’ambassade des Etats-Unis à Jakarta et menacé de déclencher une guerre sainte si le Dove World Outreach Center persistait dans son projet. Ce groupe fondamentaliste chrétien, créé en 1986 et qui accuse l’islam, «religion diabolique», de chercher à dominer le monde, a invité à brûler des exemplaires du Coran samedi prochain devant ses portes à Gainesville (Floride). Il a aussi appelé d’autres centres religieux à en faire autant pour se souvenir des victimes des attentats du 11 septembre. Des associations musulmanes ont estimé que cette initiative confirmait l’augmentation de l’islamophobie aux Etats-Unis. Un projet de centre islamique près de Ground Zero à New York, site d’un des attentats du 11 septembre, déchaîne les passions depuis quelques semaines.

Le maire de New York Michael Bloomberg soutient l’initiative et le président Obama a également apporté son appui au projet. Par le passé, des profanations présumées du Coran par des soldats américains, à la fois en Afghanistan et en Irak, ont attisé les tensions et provoqué violences. Le 13 janvier, l’armée afghane avait ouvert le feu sur une foule de villageois qui manifestaient dans le sud en accusant les forces de l’Otan d’avoir profané un Coran lors d’un raid. Sept hommes avaient été tués. Des enquêtes de l’Isaf et des autorités afghanes avaient par la suite démontré qu’aucun exemplaire du Coran n’avait été profané lors de l’attaque. (El Watan-08.09.2010.)

**AFGHANISTAN-L’année la plus meurtrière pour les soldats de l’OTAN
502 militaires étrangers tués en 2010

Un soldat américain a été tué hier dans des combats contre les talibans en Afghanistan, selon l’Otan, ce qui porte à 502 le nombre de militaires étrangers tués depuis le début 2010 en passe de devenir l’année la plus meurtrière pour les forces internationales. Le soldat américain a été tué au combat quelque part dans le sud, a annoncé la force internationale de l’Otan (Isaf) dans un communiqué, sans plus de précision. Malgré de récents renforts qui ont porté leurs effectifs à quelque 150.000 hommes, américains pour plus des deux tiers, les forces internationales essuient des pertes de plus en plus lourdes face à une insurrection des talibans qui gagne considérablement en intensité depuis trois ans. Au total, depuis le début de l’année, 502 soldats étrangers ont péri en Afghanistan, dont 329 Américains, selon un décompte basé sur les statistiques du site internet indépendant icasualties.org. Or, 2009 avait déjà été, de très loin, l’année la plus meurtrière pour les forces internationales depuis le début de la guerre fin 2001, avec 521 morts mais sur 12 mois. (L’Expression-08.09.2010.)

****************

*Lire par ailleurs dans: 10.Eco-finances

*Suite aux difficultés financières auxquelles elle fait face actuellement
BP pourrait céder des parts de ses projets à Sonatrach

**Le fruit est très demandé sur le marché international : Un privé ambitionne d’exporter 10.000 tonnes de caroube

**  «Le transfert des dividendes nous a coûté 70 milliards de dollars en 10 ans» 

 *certains groupes internationaux ont nui à l’économie nationale» par la cession spéculative des actifs

* Dix blocs d’hydrocarbures proposés à l’exploitation dans le sud Alnaft lance son troisième appel à la concurrence 

****************

 regfem.jpg

*Lire aussi: La Femme en Islâm

*****************

**Zidane décidera de l’avenir de son fils
 

L’ancienne star du football mondial, Zinedine Zidane a indiqué, qu’il choisirait pour son fils aîné, Enzo qui brille avec les cadets du Real Madrid, la sélection espagnole ou française, si un jour il est convoqué. «Quand ils le convoqueront, c’est à ce moment-là que je déciderai», a déclaré Zidane à Madrid, lors de la présentation d’un tournoi de jeunes, et dont les propos sont publiés mardi dans un journal espagnol. «Si l’Espagne l’appelle, ce sera bien, et si c’est la France, ce sera bien aussi», a ajouté l’ancien meneur de jeu du Real Madrid.
«Pour l’instant, il profite du foot avec le Real Madrid, c’est ce qui compte», a conclu Zizou, alors qu’Enzo, 15 ans, pourrait être appelé pour jouer en sélection des moins de 16 ans.
Le journal sportif AS a récemment fait sa une sur le jeune Zidane, soulignant qu’il était l’un des meilleurs de son équipe et qu’il rappelait beaucoup son père sur le terrain en multipliant les prouesses techniques. Zidane, qui avait pris sa retraite après une dernière saison avec le Real et le Mondial-2006 avec les Bleus, vit toujours à Madrid avec sa famille. Il est également conseiller spécial du président du Real, Florentino Perez. (L’Expression-08.09.2010.)

 







évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...