• Accueil
  • > Recherche : mahdia ben bella

Confusion autour de l’état de santé de Ben Bella

23022012

 Confusion autour de l'état de santé de Ben Bella ben-bella

*La nouvelle de sa mort est fausse

*confusion autour de l’état de santé de Ahmed Ben Bella

===Mahdia, la fille de l’ancien président déclare à l’agence France Presse, que son père est «à la maison et en bonne santé compte tenu de ses 95 ans», jugeant par ailleurs «scandaleuses» les rumeurs et annonces de son décès publiées par la presse. «Il n’est pas dans le coma, ajoute-t-elle, et il est hors de danger».

**cliquer ici: Entre rumeurs et démentis

******. Des rumeurs avaient circulées, mercredi, faisant état de sa mort, amsi sa famille a vite démenti, annonçant juste « une brève hospitalisation ». L’ancien président algérien Ahmed Ben Bella, un des pionniers de la guerre d’indépendance, a été brièvement hospitalisé dans la nuit de mardi à mercredi à l’hôpital militaire d’Ain Naâdja. La brève hospitalisation du premier président de l’Algérie indépendante a permis « de lui augmenter le taux d’anti-coagulants » qui lui sont administrés suite à une phlébite contractée avant l’été dernier et pour laquelle il avait été soigné à Paris. M. Ben Bella a aussi été récemment hospitalisé à Paris pour des « complications respiratoires », a également précisé ce proche, mais est rentré lundi à Alger.

Ahmed Ben Bella préside depuis 2007 le Groupe des sages de l’Union africaine, chargé de la prévention et de la gestion des conflits en Afrique, et vit entre Alger et Paris. L’ancien chef d’Etat, devenu en septembre 1962, est le premier président de l’Algérie indépendante…(sources diverses-23.02.2012.)

ahmed-ben-bella-devient-president-du-conseil-de-lalgerie-independanteben-bella-62-

Photo: Le première République algérienne vient d’être proclamée et Ahmed Ben Bella vient d’en devenir le premier président du Conseil. Entré en politique dès 1945, Ben Bella a été membre de l’Organisation spéciale (OS) dirigée par Hocine Aït Ahmed avec qui il a ensuite formé, en 1952, la délégation extérieure du Front de libération nationale (FLN).
Après les accords d’Évian, Ben Bella est rentré à Alger victorieux il y a quelques jours pour prendre ses fonctions de président du conseil.

**L’ancien président algérien Ahmed Ben Bella est néle 25 décembre 1916 à Maghnia, il suit ses études secondaires à Tlemcen.  En 1937, il effectua son service militaire.

Marqué par les événements du 08 mai 1945, il adhère au P.P.A. – M.T.L.D. qui le fait élire en 1947 Conseiller Municipal de sa ville.

Il sera responsable de l’Organisation Spéciale (O.S.), et participe à l’attaque de la poste d’Oran en 1949 en compagnie de Hocine Ait-Ahmed et de Rabah Bitat.

En Mai 1950, il est arrêté à Alger et condamné, 2 ans plus tard, à sept (07) ans de prison ; il s’évada en 1952 et se réfugie au Caire où il a rejoint Hocine Ait-Ahmed et Mohamed Khider avec qui il formera plus tard la délégation extérieure du Front de Libération Nationale.

En 1956, il est arrêté une deuxième fois alors qu’il prenait l’avion qui devait l’emmener du Maroc à Tunis en compagnie de Bitat, Boudiaf, Ait-Ahmed et Lacheraf. Libéré en 1962, il participe au congrès de Tripoli où un différent l’oppose au G.P.R.A.

photo:Ben Bella avec le président américain Kennedy

Il rentre à Alger et le 15 septembre 1963, il est élu Président de la République, il est renversé par un coup d’Etat le 19 juin 1965. Il est mis en prison jusqu’en 1980, date à laquelle il fut gracié. Il fonde ensuite, en France, le Mouvement pour la Démocratie en Algérie (M.D.A.). Il rentre définitivement en Algérie le 29 septembre 1990.

 ****1956….Pendant la guerre de libération nationale

Premier détournement d’avion de l’histoire et Arrestation de Ben Bella-22 octobre 1956

arrestation%20ben%20bella1

Ahmed Ben Bella et cinq autres représentants du FLN (Front de Libération National) sont arrêtés à Alger par la police française. L’avion de la compagnie Air Atlas qui les conduisait du Maroc à Tunis est détourné en plein vol. L’opération est menée par le ministre-résident en Algérie, Robert Lacoste, avec l’aval de Guy Mollet alors président du conseil français.Ce le premier détournement d’avion de l’histoire…effectué de surcroit par les autorités officielles françaises. Une horde de CRS et de gendarmes attend les leaders de la révolution algérienne à leur arrivée. Ben Bella comprend tout de suite et s’écrit: « Je n’aurais jamais cru les Français capables d’un coup pareil. » Il sera emprisonné jusqu’en mars 1962 et deviendra après la proclamation de l’indépendance le premier président de la République algérienne.

*29 septembre 1962…Ben Bella est élu président de  l’Algérie

A la suite des accords d’Evian (18 mars 1962) qui reconnaissent l’indépendance de l’Algérie, Ahmed Ben Bella, chef du Front de libération nationale (FLN), est élu par 159 voix contre 1, premier président du Conseil par la nouvelle Assemblée nationale algérienne. Il accédera à la présidence en 1963, mais sera renversé par le coup d’Etat de Houari Boumediene en 1965 et emprisonné jusqu’en 1980. (source: L’Internaute et plus…)

**************************************

*Hillary Clinton samedi prochain à Alger pour rencontrer Bouteflika

arton2597-d109e

La secrétaire d’État américaine Hillary Clinton est attendue, samedi 25 février, à Alger, dans le cadre d’une tournée régionale qui la conduira également en Tunisie et au Maroc, a annoncé, mardi soir, le Département d’État dans un communiqué. À Alger, Hillary Clinton s’entretiendra avec le président Bouteflika sur « la situation interne, la préparation des élections législatives du 10 mai et les défis auxquels fait face la région », a précisé le communiqué. Le Département n’a fourni aucun autre détail sur le programme algérien de Mme Clinton. C’est la première fois que la chef de la diplomatie américaine effectue un déplacement en Algérie. Ce voyage pourrait constituer l’occasion de connaître la position américaine sur les réformes politiques engagées par le président Bouteflika. Washington suit en effet de près l’évolution de la situation algérienne. …(Ennahar-22.02.2012.)

***************************************

*10.000 enseignants retraités menacés d’expulsion des logements qu’ils occupent….Quelle honte !

*cliquer ici: Algérie-infos.2

***********************************

**Dexia publie une perte record de 11,6 milliards d’euros

   Du jamais vu pour un établissement financier français…!

Le logo de la banque franco-belge Dexia

Colossal. La banque franco-belge Dexia a publié jeudi une perte de 11,6 milliards d’euros en 2011, un record dans l’histoire des banques françaises. Elle s’explique par le démantèlement engagé en octobre après un nouveau sauvetage de l’établissement.

La perte est colossale mais reste à distance respectable des références en la matière, toutes entreprises françaises confondues, à savoir France Télécom et Vivendi, qui avaient perdu respectivement 20,7 et 23,3 milliards d’euros en 2002, mais pour des raisons totalement différentes.

L’exposition à la Grèce a coûté 3,4 milliards d’euros

La cession de Dexia Banque Belgique, la banque de détail en Belgique, a notamment coûté 4 milliards d’euros de moins-value, tandis que les provisions sur l’exposition à la Grèce ont pesé 3,4 milliards.

Quant à la cession de l’activité de prêts aux collectivités en France, deuxième grand volet du plan de démantèlement validé début février, elle coûte 984 millions de moins-value supplémentaire.

Plus tôt dans l’année, la banque avait tenté d’accélérer son programme de cessions de portefeuilles pour solder une partie de ses errements passés, avec à la clef, une charge exceptionnelle de 2,6 milliards.

Cela ne l’aura pas empêché de solliciter une nouvelle fois la protection des Etats belge, français et luxembourgeois, étranglée par les conséquences de la crise de la dette en zone euro. Pour lui permettre de mener à bien son démantèlement, les trois Etats ont validé le principe d’une garantie de 90 milliards d’euros sur ses emprunts.

La France a également garanti une partie des pertes que pourrait encourir la filiale portant les prêts consentis aux collectivités françaises et entrera même indirectement à son capital.

La banque avait déjà perdu 3,3 milliards d’euros en 2008, année de son premier sauvetage par les Etats français, belge et luxembourgeois alors qu’elle ne parvenait plus à emprunter sur les marchés, situation similaire à celle qui a causé sa perte cet automne. Plombée par sa trop forte dépendance aux marchés pour se financer ainsi que par un portefeuille d’obligations gigantesque qui comprenait une importante exposition à la Grèce, Dexia a vu plusieurs de ses contreparties (établissements qui lui prêtaient de l’argent) se détourner d’elle à la fin de l’été 2011.

Acculé, le groupe a dû massivement faire appel aux banques centrales pour survivre, augmentant ses emprunts auprès de ces institutions de 17 milliards d’euros entre fin juin et fin décembre 2011, notamment via une facilité d’urgence (ELA). A la fin de l’année, le montant de ses emprunts auprès des banques centrales atteignait 31 milliards d’euros, selon le communiqué publié jeudi. Le groupe « s’efforcera de réduire ce montant », en fonction de sa capacité à émettre de la dette sur les marchés grâce à la garantie des Etats, précise-t-il. (20Minutes avec AFP-23.02.2012.)

*************************************

*Bruxelles met la zone euro en récession

La Commission européenne prévoit une activité en repli de 0,3% dans la zone euro cette année. La croissance de la France est revue en baisse à 0,4% contre 0,6% prévu initialement.

 

La zone euro va plonger dans la récession pour la deuxième fois en trois ans.
coeur-La zone euro va connaître une récession économique cette année en enregistrant un repli de 0,3% de son Produit intérieur brut, a estimé jeudi la Commission européenne dans ses dernières prévisions. La Commission a ainsi fortement revu en baisse sa prévision de croissance pour la zone euro par rapport à ses précédentes estimations en novembre, où elle tablait encore sur une progression de 0,5% pour 2012. La dernière récession dans l’Union monétaire remonte à 2009 avec un repli alors très prononcé de l’activité de 4,3%. Cette nette révision à la baisse des prévisions de croissance est liée aux retombées de la crise de la dette, qui touche durement certains pays de la zone euro, a fragilisé les marchés financiers et conduit à un ralentissement de l’économie réelle, pointe le rapport de la Commission. Mais cette récession est toutefois «modérée», souligne l’exécutif européen dans son rapport, parlant de signes de stabilisation et d’indicateurs mettant en évidence de légères améliorations surtout dans la deuxième partie de l’année.
Croissance française revue en baisse

La prévision de croissance de la France a été revue en baisse de 0,6% à 0,4%. Ce chiffre est légèrement inférieur au pronostic officiel de Paris qui est de 0,5%. En effet, fin janvier, le gouvernement français par la voix de son premier ministre, François Fillon, avait nettement revu en baisse sa propre prévision de croissance pour cette année, de 1% à 0,5%. La deuxième économie de la zone euro va donc enregistrer une très nette décélération de l’activité cette année après une croissance de 1,7% en 2011.

La France devrait donc enregistrer une croissance inférieure à celle de l’Allemagne,. Bruxelles prévoit une croissance outre-Rhin de 0,6% contre 0,8% à l’automne dernier, après une hausse de 3% en 2011. La Commission européenne pronostique une récession de 1,3% en Italie alors que Rome ne table officiellement que sur un repli de 0,4%. L’exécutif européen prévoyait encore en novembre dernier une faible croissance de 0,1% pour 2012. L’Italie est en fait entrée en récession au deuxième semestre de 2011 dans un contexte de chute de la confiance dans l’économie du pays et de craintes que le pays ne soit à son tour aspiré par la crise de la dette. ( Le Figaro-23.02.2012.)

*******************Les finances de l’Allemagne se portent bien

En 2011, l'Allemagne a flirté avec l'équilibre budgétaire

L’Allemagne affiche une santé financière insolente en pleine crise économique qui frappe de plein fouet ses homologues de la zone euro. Alors que la France devrait voir son déficit public flirter avec les 5,4% du Produit intérieur brut (PIB) en 2011, il a fondu chez nos voisins d’outre-Rhin pour atteindre les 1% contre encore 4,3% en 2010 et 3,2% en 2009.

Des chiffres qui contrastent avec la trajectoire du déficit hexagonale. Il devrait être ramené à seulement 4,5% du PIB en 2012, 3% en 2013, pour un retour à l’équilibre budgétaire en 2016 si Nicolas Sarkozy est réélu ou 2017 si François Hollande devient président de la République.

L’Allemagne dopée à la croissance et à l’emploi

L’an dernier, l’Allemagne a profité à plein de la croissance et de l’emploi qui ont nourri un excédent historique des systèmes d’assurance sociale, selon un chiffre définitif publié vendredi par l’Office des statistiques (Destatis).

En effet, le taux de chômage en Allemagne en janvier était de 6,7%, contre 9,3% en France, et le nombre d’actifs est au plus haut depuis la Réunification. Quant à la croissance du PIB, elle a atteint 3% (1,7% en France), autant d’éléments favorables aux finances publiques.

En valeur absolue, le déficit public de la première économie européenne s’est monté l’an dernier à 25,3 milliards d’euros, pour un PIB de 2.570,8 milliards d’euros. Calculé selon les normes européennes, le pourcentage est identique (1%) mais la valeur absolue passe à 25,8 milliards d’euros, a précisé Destatis. L’Etat fédéral et les Etats régionaux ont dépensé plus qu’ils n’ont gagné, alors qu’au contraire les communes ont fini dans le vert.

Excédent du système d’assurance-sociale

Mais surtout, le système d’assurance sociale, qui recouvre notamment les caisses d’assurance-maladie, de retraite et d’assurance-chômage, a dégagé son plus gros excédent depuis la Réunification, de 15,1 milliards d’euros à lui tout seul. Le dynamisme du marché de l’emploi allemand fait baisser les dépenses d’indemnisation des chômeurs, et augmenter les rentrées des caisses puisque toujours plus de personnes travaillent et par conséquent cotisent. Cet excédent attise les convoitises du gouvernement: le ministre des Finances Wolfgang Schäuble souhaiterait le ponctionner pour accélérer la réduction du déficit, ce qui suscite une fronde de la part en particulier des caisses d’assurance-maladie et d’assurance-retraite. (20Minutes+AFP…24.02.2012.)

******************************

**Elle se marie le jour de ses 100 ans

media_xl_4645291

Le 6 février dernier a été un jour très spécial pour Dana Jackson. Cette Américaine du Kentucky a non seulement fêté son 100e anniversaire mais elle a aussi décidé de se marier le même jour, avec son fiancé, Bill Strauss, âgé de 87 ans.
La cérémonie s’est déroulée au centre médical de Rosewood à Bowling Green. Elle confie aux caméras présentes: « Quand j’étais jeune, on se mariait sans chichis, ce n’était pas un grand événement. Je veux faire pareil, quelque chose de très simple ». Les deux époux vivent désormais ensemble dans le centre. (CD-23.02.2012.)

**************************







évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...