Le petit guide de la vie de bureau

Le petit guide de la vie de bureau coeur- Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la vie  sociale dans une entreprise sans jamais oser le demander…

Parce que l’on passe plus de temps à son travail qu’en famille, voici un manuel qui décrypte les codes régissant les rapports avec les collègues et les collaborateurs. Extraits.

coeur- Bonjour!

Celui que l’on veut honorer aura toujours les informations le premier. On présente un homme à une femme, la personne la plus jeune à la plus âgée et un confrère à un client. Donnez le prénom puis le nom de la personne que vous voulez faire connaître, même s’il s’agit d’une femme. Celle-ci ne devrait pas être choquée de ne pas se faire appeler «Madame» puisqu’il s’agit ici de relations de travail. (…) Si vous ne vous souvenez plus du nom du confrère que vous voulez présenter aux autres, tâchez de vous renseigner discrètement. Si vous êtes coincé, ne paniquez pas. Dites tout ce que vous savez : son rôle dans la société, une anecdote, et priez pour que l’« anonyme » dise son nom de lui-même. Sinon, soyez honnête, confiez que vous avez un trou de mémoire, que vous avez passé une nuit blanche ou qu’Alzheimer vous guette. Débrouillez-vous pour tirer parti de cette « absence » et vous rendre encore plus sympathique et amusant. Les plus astucieux se souviendront de petites choses sur la vie personnelle de leur interlocuteur : depuis quand il ou elle travaille dans l’entreprise, ses passions, etc. Il est parfois utile de préciser : «Je vous présente Anne Dupont, qui travaille à la société Durand depuis quatre ans.» Non seulement Anne Dupont sera touchée que l’on se souvienne de son parcours, mais l’on aura montré qu’elle n’est pas née de la dernière pluie. »

Allo?

« Vous voulez joindre et être joint à toute heure du jour et de la nuit. C’est bien le problème : tout le monde n’est pas comme vous. Avez-vous le droit d’appeler un collaborateur avant 9 heures du matin ou après 20 heures sous prétexte qu’il faut boucler un dossier ? Les avis sont partagés. Il me semble que chaque individu a droit à son intimité. Et si, si, je vous le jure, il peut arriver que l’on oublie sa carrière en sortant de son bureau. Avant d’appeler un collaborateur à des heures indues, demandez-vous si le jeu en vaut la chandelle. Vous pourriez déprimer le plus rigoureux d’entre tous si vous le contactez alors qu’il dîne avec sa fiancée. Sans compter que, dans la panique, il pourrait répondre de travers à vos questions. Utilisez votre téléphone portable avec parcimonie et ne vous prenez pas, grâce à ce petit objet magique, pour le maître du monde.

Pensez à changer de temps en temps le message d’accueil que vous enregistrez sur votre portable à l’adresse de vos correspondants. En effet, entendre sans cesse, sur le même ton monocorde, que vous n’êtes pas disponible peut finir par les rendre fous. Soyez sobre mais gai (enregistrez le message en souriant, c’est imparable !), donnez votre nom pour que l’on soit sûr d’avoir composé le bon numéro et soyez bref : on ne veut pas savoir précisément pourquoi vous ne pouvez pas répondre. (…) Il faut savoir aussi qu’un portable s’éteint. »

Pardon…

« Savoir dire «pardon» devrait s’enseigner à l’école. (…) Vraiment, dire que l’on s’est trompé et en être contrit apparaît comme la preuve que l’on n’est pas Superman mais beaucoup mieux que ça : une personne loyale. Alors, pourquoi s’en priver ? (…) Demander pardon peut dissiper bien des malaises. Vous avez un jour parlé trop durement à votre assistant ? Vous vous rendez compte de l’injustice de vos propos ? Allez sans tarder lui dire que vous êtes désolé. Cela ne fera qu’améliorer vos rapports, et sachez que l’assistant en question vous sera d’autant plus dévoué. Vous ne concevez pas une telle situation ? C’est qu’en France les excuses aux subordonnés sont rares. Rien ne vous empêche de changer les mentalités ! (…) La grande différence entre la vie privée et la vie professionnelle, c’est que vos amis, en général, ne se font pas une fausse idée de vous. Ils savent que vous êtes honnête et respectueux. En revanche, vos interlocuteurs de travail n’ont pas forcément une opinion très nette de votre caractère. Ne vous faites pas, par inadvertance, une réputation de déplaisant et de léger, qui a mille autres choses à penser que s’excuser d’un retard ou d’une phrase maladroite. Un petit mot, un sourire, pourrait bien vous sortir de tas de situations embarrassantes. Pensez-y la prochaine fois que vous vous apercevrez que vous avez eu tort ! »

S’il vous plaît!

« Parler d’argent, en France du moins, est perçu comme une faute de goût. Il y a cependant des moments où ne pas le faire peut relever d’un manque de professionnalisme. Demander une augmentation est peut-être l’un des épisodes les plus désa-gréables de votre carrière. Celui où vous devez convaincre que vous méritez un meilleur salaire parce que vous êtes le meilleur !

Avant de songer à demander une augmentation, pesez le pour et le contre. Faites deux colonnes : les bonnes et les mauvaises raisons d’aller voir votre directeur. Avez-vous l’impression d’avoir évolué ces derniers temps ? Avez-vous fait vos preuves dans votre service ? Ne voulez-vous pas plus d’argent uniquement parce que vous avez un prêt à rembourser ? Ou parce que vous avez appris que Durand gagnait plus d’argent que vous pour le même travail ? Soyez honnête avec vous-même et, si vous êtes tout à fait sûr de mériter une augmentation, lancez-vous.

Ne vous faites pas un monde de cet entretien. (…) Soyez toujours courtois, souriant et poli, même si vous connaissez bien votre interlocuteur. (…) Ne minaudez pas et ne vous plaignez pas. Votre patron ne vous augmentera pas parce que vous êtes ravissante ou parce que vous habitez à une heure et demie en métro de la société. Bien au contraire, montrez comme vous êtes heureux dans l’entreprise, comme vous êtes prêt à évoluer et donnez des arguments solides sur votre compétence. Dans le cas où l’on vous demanderait combien vous espérez, ne soyez pas pris au dépourvu : vous avez préalablement étudié les salaires qui correspondent à votre poste. Donnez le chiffre qui vous paraît le mieux adapté, avec assurance. (…) Ne comparez pas votre feuille de paye avec celle de votre alter ego (ce n’est pas très élégant). Ne faites pas pitié je n’arrive plus à payer la cantine du petit»). Et, bien sûr, ne tapez pas du poing sur la table : votre manque de sang-froid pourrait bien calmer la générosité de votre employeur ! (…) Quoi qu’il en soit, ne partez pas sans lui serrer la main et n’oubliez pas de le remercier du temps qu’il vous a accordé. Soyez magnanime. On vous admirera pour votre fair-play et cela ne pourra que jouer en votre faveur. »

Au revoir…

« Organiser un pot de départ est loin d’être une obligation. Tout dépend de votre état d’esprit au moment de vos adieux à l’entreprise. Vous êtes soulagé de quitter les lieux ? Vous avez déjà trouvé un nouveau job ? Un petit verre serait une manière délicate de remercier vos collaborateurs pour leur bienveillance lors de cette période délicate. Vous êtes au fond du gouffre ? Vous vous êtes fait licencier de manière brutale ? Oubliez la réunion entre collègues, surtout s’ils ont été infects.

(…) Vous partez définitivement vendredi et vous vous demandez s’il faut organiser quelque chose. Avec un peu de chance, le chef de pub, avec qui vous entretenez des relations amicales, s’en est occupé. Il vous avertira de l’affaire et vous n’aurez rien à préparer. Mais c’est normalement à vous de mettre les petits plats dans les grands, d’acheter champagne et petits-fours. Et de lancer les invitations, ce qui sera de toute façon atrocement compliqué. Mme Martin vous a toujours battu froid ? Et curieusement, depuis qu’elle connaît votre situation, est redevenue gracieuse ? Oubliez-la. Quelle importance ? Vous ne la reverrez plus jamais. (…) Prévenez tous ceux qui ont été d’un grand soutien. Tous : de l’hôtesse d’accueil à votre collaborateur le plus proche. (…) Si l’ambiance est à couteaux tirés, proposez-leur de prendre un verre au café du coin, surtout si vous connaissez bien le patron. (…) Quoi qu’il en soit, et parce que c’est vous qui avez décidé d’organiser cette petite réunion, vous réglerez la note. C’est l’autre mauvaise nouvelle du jour.(Le Figaro)

Carnet du savoir-vivre au bureau, par Laurence Caracalla, Flammarion/Le Figaro, 240p., 19,90€.

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

**5 nouvelles manières de vous asseoir (ou pas) au bureau

shutterstock_153485750b

On le sait, rester assis(e) toute la journée est extrêmement néfaste pour la santé. Pourtant, difficile de faire autrement avec un travail de bureau, pensez-vous. C’était sans compter certains inventeurs malins, venus à votre secours pour vous proposer des nouvelles manières de vous asseoir (ou pas) et d’épargner votre colonne.

1. Le ballon de gym

shutterstock_124300000bLe ballon de gym est plus largement répandu Outre-atlantique que chez nous. Il n’empêche qu’il fait doucement son apparition dans nos entreprises. Il est une excellente alternative au siège de travail traditionnel : il maintient en mobilité le bassin et vous force à adopter la bonne position puisqu’il vous ferait glisser si vous vous affaissiez. Il existe différents diamètres (de 55 à 75cm), à choisir en fonction de votre taille : votre genou doit faire un angle droit. L’idéal est de travailler sur votre ballon toute la journée mais vous pouvez aussi alterner le ballon et la chaise de bureau traditionnelle. Vous pouvez vous procurer ce genre de ballons dans n’importe quel magasin de sport pour 12€50.

2. Le fauteuil (super) ergonomique

shutterstock_141189643b Les troubles musculosquelettiques (TMS) ou lésions articulaires dues au travail répétitif (LATR, appellation québécoise) sont les maladies professionnelles les plus courantes dans les pays développés. Pour lutter contre ce fléau, les kinésithérapeutes recommandent à ceux qui ne veulent pas se passer de dossier (et donc opter pour un ballon de gym) de choisir un fauteuil ergonomique épousant parfaitement les courbures naturelles et soutenant donc efficacement les lombaires et les cervicales. Il faut compter 300€ en moyenne pour une telle chaise de bureau.

3. Ne pas s’asseoir

shutterstock_127982333b Certains, persuadés que la chaise est l’assassin du bureau, prennent des mesures plus radicales : ils refusent de s’asseoir. Le problème ne disparaît par pour autant puisque des douleurs lombaires peuvent également surgir dans la position debout si l’on reste statique. La pression vertébrale est alors également reportée sur le bas du dos. Debout ou assis, l’essentiel est de bouger ou de soutenir les lombaires. 

4. Le siège « assis genoux »

shutterstock_121152070b_copyLe siège assis genoux propose un bon compromis entre la position assise et levée. La première entraîne souvent un arrondissement du dos, tandis que la seconde produit l’excès inverse : nous avons tendance à cambrer pour lutter contre la fatigue et l’apensateur. Ce siège d’architecte permet d’éviter ces deux écueils : il autorise un basculement du bassin vers l’avant, avec les cuisses obliques à 45° (comme avec le ballon de gym). Comptez aux alentours de 120 € pour ce siège.

5. Le tapis roulant bureau

0510_treadmill-heart-attackb Enfin, la société Lifespan vous propose une solution ultime : le tapis roulant, faisant office de bureau. Il permet de travailler debout… tout en marchant. La mobilité est ainsi assurée. C’est aussi une manière de faire un minimum de sport au bureau et de garder la forme. Pas sûr que vous sachiez vraiment vous concentrer, toutefois. Par ailleurs, les vidéoconférences promettent d’être épiques, avec un tel bureau. Prévoyez un budget supérieur à 1000 € pour ce système D.**references.be-19.12.2013.

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

***********************

72 réponses à “Le petit guide de la vie de bureau”

1 2 3 4
  1. 9 05 2017
    Sally (12:42:20) :

    It’s difficult to find knowledgeable people about this subject, but you sound like you know what you’re talking about!
    Thanks

    Feel free to surf to my homepage: Khasiat Kopi Hijau

  2. 13 03 2017
    Eugenio Hidaka (09:19:09) :

    I reckon something truly interesting about your web site so I saved to favorites .

    http://www.N0NHRWN9W5.com/N0NHRWN9W5

  3. 13 03 2017
    Cesar Maller (04:45:27) :

    Hello there, You’ve done a great job. I will certainly digg it and personally suggest to my friends. I am confident they will be benefited from this website.

    http://www.z97e6M8VAx.com/z97e6M8VAx

  4. 12 01 2017
    Vincenzo Mesias (20:16:08) :

    I would like to thank you for the efforts you’ve put in writing this website. I’m hoping the same high-grade site post from you in the upcoming as well. In fact your creative writing abilities has inspired me to get my own site now. Really the blogging is spreading its wings fast. Your write up is a good example of it.

    http://www.SOTrMsVzDn.com/SOTrMsVzDn

  5. 19 11 2016
    epicerie americaine (19:21:42) :

  6. 22 10 2016
    Lavenia Pacapac (07:18:46) :

    I think other web-site proprietors should take this web site as an model, very clean and great user friendly style and design, let alone the content. You’re an expert in this topic!

    http://www.RNXjAvnzt9.com/RNXjAvnzt9

  7. 16 12 2015
    Delmer Henter (18:16:26) :

    How do I get my WordPress content articles to pop-up in individuals google searches?

    http://arcadegalaxy.net/profile/scarborough97svane

  8. 22 11 2015
    COC (20:52:11) :

    How much did it cost you to start up your website?

    http://www.cochack.fr

  9. 11 11 2015
    mass email sender (07:06:58) :

    Saved your site =) bud. I am shocked that ur site links are not all over google! Ever try the total email auto responder? It’s a software that will send traffic to your website on autopilot =) I use it everyday and its free to download. Watch this to see how the app works: https://youtu.be/GssgMczuR1Y — Enjoy it!

    http://massemailresponder.com/howtouse

  10. 1 10 2015
    send email tuturial (00:09:32) :

    I have been mad producing clicks from blasting my email leads. You need a powerful email scraper and sender. Check out Total Email Autoresponder.. It’s got all those features and it’s free…

    http://massemailresponder.com/tutorials

  11. 29 08 2015
    lettera di babbo natale (22:53:09) :

    I visited a lot of website but I think this one has got something extra in it in it

    https://www.coursera.org/user/i/44f6a986732a2c87ad595d7059e344ec

  12. 26 08 2015
    traveler insurance (06:27:40) :

    Regards for this marvelous post, I am glad I detected this site on yahoo.

    http://topcheapinsurance.com/travelers-home-and-auto-insurance.html

1 2 3 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...