«syndrome du canal carpien»

*Comment éviter les douleurs du poignet liées au travail

Une ouvrière dans une usine automobile. Les pathologies professionnelles du poignet peuvent être évitées par des mesures mises en œuvre sur le lieu de travail.
Une ouvrière dans une usine automobile. Les pathologies professionnelles du poignet peuvent être évitées par des mesures mises en œuvre sur le lieu de travail. 

Ces souffrances, encore dites «syndrome du canal carpien», sont la première cause de maladie professionnelle.

«syndrome du canal carpien» coeur-C’est l’un des problèmes de santé liés au travail les plus fréquents, et la première cause de maladie professionnelle indemnisable. Le syndrome du canal carpien, dû à la compression du nerf médian au niveau du poignet, pourrait en fait être évité dans un tiers à deux tiers des cas par des interventions adaptées en milieu professionnel, selon une enquête publiée ce mardi dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire.

Ce numéro est entièrement consacré aux troubles musculo-squelettiques (TMS) d’origine professionnelle, des affections qui explosent depuis une dizaine d’années en France. En 2008, 40.000 ont été indemnisées au titre de maladies professionnelles, engendrant «un coût annuel direct de près de 800 millions d’euros», souligne dans son éditorial Ellen Imbernon, de l’Institut de veille sanitaire.

Plus fréquent chez les femmes, le syndrome du canal carpien (SCC) se révèle par des fourmillements, un engourdissement, voire des douleurs prédominant sur les trois premiers doigts de la main (pouce, index, majeur). À terme, l’atteinte du nerf médian peut évoluer vers une perte de sensibilité et de la force musculaire, nécessitant une intervention chirurgicale. À lui seul, ce syndrome représente le tiers des maladies professionnelles indemnisables. Les facteurs de risque professionnel sont bien identifiés : mouvements répétitifs, travail en force, mouvement de torsion du poignet, utilisation de la pince pouce-index ou d’outils vibrants.

Dans le cadre d’un programme pilote de surveillance des TMS mis en place en 2002 dans les Pays de la Loire, Catherine Ha, de l’Institut de veille sanitaire, et son équipe ont étudié la fréquence du SCC selon le milieu socioprofessionnel et, ce qui est plus original, la part des cas attribuable au travail. Globalement, sur 3.710 salariés, 4% des femmes et 2,4% des hommes sont touchés. Après 50 ans, la fréquence s’élève à 7,8% des femmes et 3,7% des hommes. Les métiers peu qualifiés sont les plus exposés. Chez les femmes, il s’agit surtout des ouvrières agricoles et de l’industrie, des employées de commerce et civiles et des agents de service. Pour les hommes, sont concernés au premier chef les ouvriers dans le domaine de l’agriculture, de l’industrie, de la manutention, du magasinage, du transport…

«Beaucoup à faire pour l’aménagement des postes»

Surtout, les auteurs montrent qu’une proportion non négligeable de ces pathologies professionnelles du poignet pourrait être évitée par des mesures mises en œuvre sur le lieu de travail. Chez les femmes, plus de huit cas sur dix seraient ainsi évitables dans le secteur de la «fabrication de matériel de bureau et de matériel informatique», environ la moitié dans l’industrie agroalimentaire et celle du cuir et de la chaussure. Chez les hommes, ce sont 86% des syndromes du canal carpien dans le secteur de la métallurgie qui pourraient être prévenus. Des exemples parmi d’autres…

L’équipe du Pr Yves Roquelaure (laboratoire d’ergonomie et d’épidémiologie en santé du travail, Angers) a aussi étudié le devenir de ces travailleurs atteints de SCC après chirurgie. Environ 90% d’entre eux reprennent leur travail, au bout de deux mois en moyenne. La reprise se fait au même poste dans 80 à 85% des cas, au même poste aménagé dans seulement 7-8% des cas, plus rarement à un autre poste. «Ces résultats confirment que la chirurgie est efficace, mais qu’il reste beaucoup à faire pour l’aménagement des postes de travail», commente le Pr Roquelaure. Une remarque qui vaut aussi sans doute pour bien d’autres maladies professionnelles.(Le Figaro-22.02.2010.)

44 réponses à “«syndrome du canal carpien»”

1 2 3
  1. 29 06 2018
    Real Estate (01:37:57) :

    Do you have any more suggestions or hints? How do you believe it’s even possible that things got to this point? Your perspective is beyond refreshing. I am here for the second time this week.

    http://claytontplga.qowap.com

  2. 23 04 2018
    Dori Dangel (06:50:54) :

    You seem to really know who you are. You always know just what to say. Certainly a lot of stuff to take into consideration.

    http://health-club48259.ampblogs.com

  3. 16 04 2018
    Jesse Grillo (05:05:20) :

    It is very informative and you are obviously very knowledgeable in this area. I truly appreciate this website. To think, I was confused a minute ago.

    https://www.instapaper.com/read/1001374087

  4. 7 04 2018
    Deneen (02:34:20) :

    Its like you read my mind! You appear to know a
    lot about this, like you wrote the book in it or something.
    I think that you can do with some pics to drive the message home a little bit, but instead of that, this is great blog.
    An excellent read. I will certainly be back.

    Review my web-site: เช่าตึกแถวบางแค

1 2 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...