Claques,fessées ou gifles…comment punir son enfant?

*ÉDUCATION – Interdire les châtiments corporels, oui, mais quelles sont les autres techniques pour asseoir son autorité?

 Illustration d'une petite fille punie.Pas de gifle ni de fessée. C’est le message que va tenter de faire passer dès jeudi la Fondation pour l’enfance à travers le lancement d’un spot télévisé. Dans l’idéal, on le sait, il faudrait ne pas avoir à se fâcher tout court. Malheureusement, il arrive à nos chers bambins de transgresser les règles que nous leur imposons. Pour éviter d’avoir recours aux châtiments corporels, quelles alternatives s’offrent aux parents?*La technique du permis à points

«La technique des ‘jetons’ ou ‘permis à points’ est très efficace», explique Didier Preux, psychologue clinicien, auteur de Un enfant heureux (Editions Odile Jacob 2010). «C’est-à-dire que tel comportement négatif sera égal à telle conséquence négative. A l’inverse, tel bon comportement sera récompensé par telle chose…», précise-t-il. Ces rapports cause/conséquence, comme toutes réprimandes, doivent être adaptés à l’âge de l’enfant et à la gravité de la bêtise.

*L’isolement

«L’une des meilleures technique est le ‘time out’: l’exclusion de l’enfant dans sa chambre», conseil Didier Preux. Cette méthode a deux grands avantages: elle permet à l’enfant de réfléchir à sa bêtise sans pour autant le traumatiser car il est puni dans un espace qu’il affectionne.

*Le coin

Cette technique a fait ses preuves. Mais attention: «Aller au coin, c’est souvent humiliant…», constate Didier Preux. Pour éviter que l’enfant réprimandé ne finisse par se braquer, il faut éviter d’utiliser cette méthode avant qu’il n’ait deux ans, ne pas l’appliquer trop souvent et veiller à ne pas laisser trop longtemps le fauteur dans le coin.

*Le cri, inefficace mais pas traumatisant

«Crier ne sert à rien, comme la fessée c’est une ‘sanction émotionnelle’ d’un parent excédé, en colère», analyse l’auteur. Et d’ajouter: «C’est la ‘conséquence’ qui est éducative: combien ça coûte de faire telle bêtise?». Mais en revanche, «il n’y a rien de traumatisant dans tout ça. L’enfant est plus solide qu’on ne le croit».

*Prendre l’enfant contre soi

Le psychologue pour enfants, Jean-Claude Périanna, explique sur France-Antilles: «S’il fait une crise dans un magasin, le mieux est de contenir son enfant en le serrant contre soi, de sortir, et de lui montrer que vous ne céderez pas, sans le frapper.»

*La réparation

La réparation «tient compte du dommage subi par la victime. C’est elle qui négocie avec le transgresseur la mesure de réparation raisonnable», explique l’Association Ni fessée ni tape. Plus concrètement: «Lorsqu’Ugo dit un mot grossier à sa grand-mère, celle-ci subit un préjudice moral. C’est à elle de dire comment Ugo doit réparer sa faute: s’excuser, ou, si elle trouve cela insuffisant, négocier avec elle la réparation qu’elle exige (lui offrir une rose sur son argent de poche, ou le gâteau qu’elle adore…)».

*Comment réprimer ses envies de fessées?

 La fessée est de plus en plus contestée mais toujours pratiquée.

**La fessée est de plus en plus contestée mais toujours pratiquée

Interdire les châtiments corporels, oui, mais quand l’enfant est insupportable, comment ne pas céder à la fessée? «La fessée est souvent signe de l’impuissance des parents, ils ne savent plus comment se faire obéir. C’est ‘en amont’ qu’il faut intervenir: exiger des règles avant d’attendre l’escalade des comportements», commente le psychologue. Par exemple: «L’enfant est autorisé à se servir du coca à table quand il veut (c’est permis), il renverse un verre et se prend une gifle…  L’autorité, c’est demander à l’enfant de boire de l’eau, de mettre le couvert, d’aider à la cuisine, etc. Ce sont souvent les enfants rois qui reçoivent des baffes…» (20Minutes-27.04.2011.) 

****

*LÉGISLATION – Depuis 1979, dans 28 pays, les enfants sont protégés de tout châtiment corporel par la loi…Il y a d’abord eu la Suède. En 1979, cet état précurseur a ajouté une clause à son code de parentalité et de tutelle: «Les enfants doivent être traités dans le respect de leur personne et de leur individualité et ne peuvent être soumis à un châtiment corporel ou à tout autre traitement humiliant». Une idée qui faisait son chemin depuis déjà quelques temps puisqu’en 1957 le pays avait aboli la disposition du code pénal qui excusait les parents d’avoir commis des sévices corporels mineurs sur leurs enfants.

En France, la Fondation pour l’enfance, qui lance jeudi une campagne publicitaire contre les claques, espère relancer le débat. En 2009, Edwige Antier, pédiatre et député UMP, a déposé une proposition de loi pour inscrire l’interdiction de la fessée au code civil. Aujourd’hui 28 pays ont adopté des mesures contre les châtiments corporels mineurs commis sur les enfants.

Les pays européens légifèrent de plus en plus

Vingt et un des pays qui ont suivi l’exemple de la Suède sont des états Européens. On compte, notamment, parmi eux : la Finlande (1983), l’Autriche (1989), Chypre (1994), le Danemark (1997), la Lettonie (1998), la Bulgarie, l’Allemagne (2000), la Roumanie (2004), la Hongrie (2005), la Grèce (2006), les Pays-Bas (2007), le Portugal (2007) et la Pologne (2010).

La législation en Italie et en Belgique est, quant à elle, ambigüe. Dans le pays du Cavaliere, pas de loi mais un jugement rendu par la Cour suprême qui peut faire jurisprudence: «l’utilisation de la violence dans un but éducatif n’est plus considérée comme légitime». En Belgique, deux lois ont été promulguées successivement contre les châtiments corporels mais l’Observatoire de la violence éducative ordinaire émet des doutes quant aux mesures permettant leur application.

Les autres continents encore peu concernés

Outre-Atlantique, les pays abolitionnistes se font rares. Seuls le Venezuela et le Costa-Rica ont respectivement interdits les sévices corporels mineurs sur les enfants en 2007 et 2008. Le Chili, qui avait annoncé une loi en 2007, a finalement renoncé à la promulguer.

Sur d’autre continents, d’autres pays ont pris la décision, isolée, d’interdire la fessée. (20Minutes-27.04.2011.)

****************************

Condamné pour avoir donné une fessée à son fils

Un père de famille français a été condamné à 500 euros d’amende après avoir donné une fessée à son fils de 9 ans.

Selon le quotidien français Le Populaire, le tribunal de Limoges a condamné vendredi dernier le père d’un garçon de neuf ans, à qui il a donné une fessée, à 500 euros d’amende avec sursis. Le jugement prévoit également que cet homme verse 150 euros à la mère de l’enfant pour le préjudice moral.
« Depuis plusieurs jours mon fils ne me disait plus bonjour, je lui ai demandé pourquoi et il m’a répondu qu’il n’en avait pas envie », indique le père de l’enfant qui juge cette condamnation excessive. « Je lui ai dit qu’il me devait le respect et oui, je lui ai donné une fessée ».
De son côté, l’accusation a tenu à souligner le caractère « humiliant » d’une fessée. « C’est une violence doublée d’un acte humiliant pour l’enfant qui, à 9 ans, se retrouve les fesses à l’air pour se faire frapper », a indiqué la juge Estelle Lamotte-Genet. « Heureusement nous n’en sommes plus au temps où parents et éducateurs infligeaient des punitions physiques. C’est un temps révolu », s’est félicité le procureur à l’issue de l’audience.*7sur7–15.10.2013

*************

 

 

61 réponses à “Claques,fessées ou gifles…comment punir son enfant?”

1 2 3 4
  1. 11 04 2016
    Lloyd Sjoquist (01:21:07) :

    I’m really impressed with your writing skills and also with the layout on your weblog. Is this a paid theme or did you customize it yourself? Anyway keep up the excellent quality writing, it’s rare to see a nice blog like this one these days..

    http://ow.ly/ZIpRQ

1 2 3 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...