Les ados et la surdité

Les baladeurs MP3 accélèrent le vieillissement de l’oreille interne. Or les jeunes consultent souvent trop tard, lorsque les lésions sont définitives, déplorent les médecins.

Les ados et la surdité coeur- Crédit photo : Nexus6

C’est une urgence médicale trop souvent méconnue. À la sortie d’un concert ou d’une boîte de nuit, une oreille «bouchée», des bourdonnements ou encore des vertiges peuvent traduire un traumatisme sonore aigu (TSA) qui met en danger la fonction auditive. «Beaucoup de ces patients, en général jeunes, ne consultent pas ou consultent secondairement quand les lésions sont définitives», regrette le Dr Jean-Michel Klein, secrétaire général du Syndicat national des médecins spécialisés en ORL. Pourtant, selon lui, un traitement très précoce par corticoïdes – après un bilan avec audiogramme – peut limiter la perte de l’audition.

Sur le plan anatomique, cette dernière se traduit par une altération des cellules ciliées de l’oreille interne. Ces 15 000 cellules, cruciales pour l’ouïe mais fragiles, peuvent «exploser» sous l’effet de la pression induite dans la cochlée par une exposition à des niveaux sonores très élevés. Le seuil douloureux se situe à 120 décibels, mais des traumatismes sonores aigus apparaissent bien en deçà de ce seuil.

Les baladeurs MP3 mis en cause

En pratique, les symptômes peuvent être réversibles en quelques heures, mais ces tableaux de «fatigue auditive» devraient déjà être considérés comme une alerte, insiste Jean-Michel Klein. Dans certains cas, les cellules ciliées sont irrémédiablement détruites, induisant des troubles permanents de l’audition, accompagnés ou non d’acouphènes. Selon une enquête menée il y a quelques années, ces traumatismes sonores aigus sont loin d’être exceptionnels : ils pourraient concerner 1 400 personnes par an en France. Les musiques amplifiées (concerts, discothèques…) en sont la première cause, devant les tirs, explosions, pétards, alarmes et même téléphones portables. Par ailleurs, des bruits trop intenses peuvent provoquer une perforation du tympan ou une luxation de la chaîne des osselets par un phénomène d’onde de choc (voir infographie ci-dessous). Ces lésions de l’oreille moyenne, classiques lors des explosions dans les attentats, sont possibles mais exceptionnelles pendant des concerts.

 

eed6d8bc-fe7a-11de-81f6-e16c916f51dd
 

Mais au-delà de ces accidents aigus, les médecins et les autorités sont surtout préoccupés par les baladeurs MP3, qui accélèrent le vieillissement de l’oreille interne. La prochaine journée nationale de l’audition, le 11 mars , sera d’ailleurs consacrée à ce thème. Selon un rapport européen, 50 à 100 millions de citoyens de l’Union utilisent quotidiennement ces appareils numériques, et 10 millions risquent de devenir sourds à les écouter trop fort et trop souvent. Le niveau sonore des baladeurs sera bientôt limité par la Commission européenne, «mais le bridage est sur le casque, il est facile d’en changer», relève Patrick Arthaud, président du syndicat des audioprothésistes français.

Un profond handicap

Ce professionnel note aussi que les adeptes des MP3 développent une accoutumance aux fortes intensités sonores (par le biais de neurotransmetteurs) qui crée une forme de dépendance. «C’est aberrant, on a réussi à diminuer les surdités d’origine professionnelle en améliorant la prévention, et on va observer une recrudescence de celles dues à des expositions de loisirs», continue Patrick Arthaud, qui insiste sur le profond handicap induit par la surdité dans la vie familiale, sociale et professionnelle.

Les premiers adeptes des baladeurs (les walkmans des années 1980) sont-ils devenus sourds ? Difficile de le savoir, en l’absence quasi totale d’études épidémiologiques sur ce sujet. Les audioprothésistes ont la sensation d’appareiller des personnes plus jeunes, mais cette évolution pourrait être due à une meilleure sensibilisation. Une enquête en milieu scolaire a toutefois montré qu’avant 17 ans, plus d’un adolescent sur dix souffre d’un début de surdité avec une perte auditive de plus de 20 dB. Ces dernières années, plusieurs campagnes de prévention ont déjà été menées auprès des jeunes.

Des informations et des conseils sont également disponibles sur Internet (www.ecoute-ton-oreille.com). Mais les messages de santé publique, souvent vécus comme trop moralisateurs, ont du mal à passer.  (Le Figaro-11.01.2010.)

***la manipulation des sons nuit à notre audition.

e74d3048-fe87-11de-81f6-e16c916f51dd

VIDEO – Radio, télévision, MP3, jeux vidéo : la compression sonore modifie notre façon d’entendre et nous casse les oreilles. Au sens propre.

coeur- 

2d0f6f10-fe88-11de-81f6-e16c916f51dd
 

«Le son est un élément totalement ignoré dans notre monde moderne où il n’y en a que pour l’image», déplore Christian Hugonnet, ingénieur acousticien et président de la Semaine du son qui débute mardi (du 12 au 16 janvier à Paris et du 18 au 24 janvier dans toute la France). Depuis plusieurs années, cet éminent spécialiste tire la sonnette d’alarme. «Les nuances sonores sont en voie de disparition dans beaucoup de lieux publics comme les gares, le métro, les écoles, les cantines et certains restaurants où le bruit ambiant est tel qu’il empêche les gens de pouvoir s’entendre et de discuter sans parler fort.»

Mais les problèmes ne se limitent pas à ces nuisances sonores amplifiées par la mauvaise acoustique. Il y a un autre phénomène plus méconnu et insidieux : les nuances et modulations naturelles des sons sont en train de disparaître dans les médias. Que ce soit à la télévision, à la radio, sur les téléphones portables, les consoles de jeu, les MP3 et les sonorisations de spectacle, tous les sons sont manipulés. Ou, plus exactement, compressés (voir la vidéo ci-dessous).

La dynamique disparaît

La compression est un procédé que les technologies numériques ont rendu très efficace et très précis depuis une dizaine d’années. Elle consiste à remonter tous les sons faibles, compris entre 5 et 30 décibels (dB), pour en faire des sons plus forts. Avec un analyseur de niveau sonore (sonomètre), il est possible de voir à quel point ce traitement transforme radicalement les sons. En écoutant LeBoléro de Maurice Ravel dans un enregistrement sans compression, les courbes qui défilent sur l’écran de l’appareil sont d’une grande amplitude. Il y a des silences au début, des notes à peine audibles à 40 dB et puis viennent à la fin les éclats à plus de 85 dB. Il n’y a rien de tout ça sur le même morceau compressé : les courbes démarrent d’emblée à 70-75 dB et se maintiennent à ce niveau pendant toute la durée de l’enregistrement. La dynamique, c’est-à-dire la différence entre un niveau sonore fort et un niveau faible, a disparu. Il y a une sorte de «rail» sonore compact et continu. «Tout est collé. Il n’y a plus de respiration, plus rien de souple ni de chatoyant», déplore Mélanie Thiébaut, chef d’orchestre. «C’est fort tout le temps. Il n’y a plus aucune nuance sonore», analyse de son côté le chanteur Maxime Le Forestier.

Omniprésent, le procédé est apparu dans les années 1960 avec le rock pour permettre de faire ressortir certains instruments de plus faible niveau sonore comme les guitares, masquées par les percussions. La recette a été ensuite reprise par les publicitaires de manière globale pour imposer leurs spots aux auditeurs. Les radios, quand on a commencé à les écouter dans les voitures, l’ont adopté à leur tour et les télés ont suivi. Il n’y a plus moyen maintenant d’y échapper. «Christian Hugonnet est sans doute un des hommes qui a le plus réfléchi sur ce qu’est le son. Il a été le premier à alerter sur ce phénomène qui va modifier notre façon d’entendre», assure Maxime Le Forestier, d’autant plus sensible à cette question qu’il a un enfant malentendant.

«Une addiction aux décibels»

En faisant émerger des sons au-dessus du bruit ambiant, la compression provoque une sorte d’escalade sonore, encore amplifiée par l’usage des baladeurs et des casques. «Un contour musical qui élimine toute nuance, c’est la fin de la musique, avertit Christian Hugonnet. On ne peut que s’en indigner.»«Cela conduit à une forme d’addiction aux décibels», renchérit Mélanie Thiébaut qui a constaté que les jeunes instrumentistes entendent moins bien et jouent de plus en plus fort. D’autant que les instruments sont de plus en plus puissants.

Quels effets ces manipulations acoustiques ignorées du public vont-elles avoir sur l’audition ? Personne ne le sait car on manque de recul et il n’y a pas encore eu d’études épidémiologiques sur ces questions. «Les dégâts auditifs sont très retardés : vingt, voire quarante ans», souligne le Pr Paul Avant, du Laboratoire de biophysique des handicaps sensoriels, basé à Clermont-Ferrand. Le fait que la compression supprime les silences et les fractions de seconde de repos pour le cerveau n’est sans doute pas sans conséquences. «On nous amène trop d’informations et on fait marcher le système auditif en surrégime. La fatigue auditive est certaine», avance Patrick Arthaud, président du Syndicat des audioprothésistes français. D’où l’impression de soulagement et de repos quand on éteint la radio ou la télé, même si le son n’est pas fort.

Christian Hugonnet en est convaincu : la compression systématique des sons est un problème à prendre en compte, tout autant que la tendance à écouter de la musique à fond pendant des heures. Elle participe de la même ignorance de l’importance de l’univers sonore pour chacun d’entre nous. «L’oreille n’a pas de paupières pour se protéger contre les coups de soleil. Et les séquelles sont irréversibles», insiste-t-il. Le phénomène de la compression sera présenté au public à l’auditorium Saint-Germain, à Paris, en clôture de la Semaine du son. (Le Figaro-11.01.2010.)

 

67 réponses à “Les ados et la surdité”

1 2 3 4
  1. 11 04 2017
    Scott (09:17:11) :

    Hello there, just became aware of your blog through
    Google, and found that it is truly informative.

    I’m gonna watch out for brussels. I will be grateful if you
    continue this in future. Numerous people will be benefited from your writing.
    Cheers!

    my blog manicure

  2. 21 02 2017
    Waylon Ngyun (17:06:35) :

    Surprisingly individual friendly site. Astounding details offered on few clicks.|

    http://www.RNXjAvnzt9.com/RNXjAvnzt9

  3. 21 02 2017
    Micha Scheunemann (03:43:42) :

    Thanks for your personal marvelous posting! I truly enjoyed reading it, you could be a great author. I will be sure to bookmark your blog and will come back someday. I want to encourage one to continue your great writing, have a nice evening!|

    http://www.zINqT3w4IW.com/zINqT3w4IW

  4. 18 01 2017
    Christelle AteliersPeeling (18:38:56) :

    Bonjour, cet article est tout à fait instructif. Notre centre mets à disposition des blanchiments de dents à Lyon à prix cassé.

    http://www.lesatelierspeeling.com/soins-anti-age-reparateurs-lyon

  5. 13 04 2016
    Tyron Harradine (02:30:39) :

    I’m still learning from you, as I’m improving myself. I absolutely love reading all that is written on your website.Keep the information coming. I liked it!

    http://tinyurl.com/hn7vubm

  6. 22 01 2016
    MichaelSown (12:14:31) :

    Jasne , iż nie są upozorowane. Kto bieżące studiowania robiłeś? Niewiasty wyróżniające grabie? Pustki szambo Pyrzyce prawdopodobne. Również w świecie a w Polsce ostatnie lewactwo odbywa poziomy. Więc nie ty przypadkiem natchnął element « wiedz »? Ja ci zbyłam. Udzieliła toteż synchroniczny, skoro dopiero sztych taki sprawdzian istniał sfinalizowany.

  7. 22 01 2016
    MichaelSown (11:59:29) :

    Bezsprzecznie , że nie są sfałszowane. Kto owe sprawdzania doprowadzał? Osoby popierające graby? Tanio szambo betonowe Włocławek niepewne. Także w globie także w Polsce obecne lewactwo piastuje poziomy. Niniejsze nie ty kazusem uczyniłbym motyw « logice »? Ja rzeczeni zbyłam. Podjęła ergo nagły, bowiem jeno sztych taki egzamin istniał dokonany.

1 2 3 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...