Y a-t-il un lien entre les récents séismes dans le monde ?

Un fort séisme de magnitude 6,1 s’est produit en Chine, dimanche 03 aout 2014

*au moins 150 morts et plus d’un millier de blessés

 Y a-t-il un lien entre les récents séismes dans le monde ? media_l_6972481

Un fort séisme de magnitude 6,1 s’est produit dimanche dans des régions montagneuses du sud-ouest de la Chine, faisant au moins 150 morts et plus d’un millier de blessés, selon des médias d’Etat, ainsi que d’importants dégâts matériels.

Le tremblement de terre a eu lieu à 16H30 (08H30 GMT) dans le nord-est de la province du Yunnan, avec un épicentre situé à une profondeur d’environ 10 km, selon l’institut américain de géophysique USGS. 

media_l_6972484

Communiqué
« Le séisme a fait s’effondrer et s’endommager de nombreux bâtiments, en particulier des immeubles résidentiels de construction ancienne », a indiqué l’agence Chine nouvelle, faisant état d’ »au moins 150 morts ». 

Victimes
Plus de 120 morts ont été dénombrés dans le district de Ludian, où se trouvait l’épicentre du séisme, a précisé le China News Service, la deuxième agence officielle du pays. Une trentaine de personnes sont par ailleurs décédées dans deux districts voisins, au sein de la même préfecture de Zhaotong, a-t-elle ajouté, citant des chiffres des autorités provinciales. Au moins 1.300 personnes ont été blessées suite au séisme et plus de 180 sont portées disparues, a également indiqué l’agence. 

Inquiétude
Diffusées par CCTV, des vidéos tournées dans le district de Ludian montraient des habitants vivement inquiétés par les secousses, sortant précipitamment d’immeubles de quelques étages et se regroupant dans la rue. « Des murs de nombreux bâtiments se sont écroulés et des conduites d’eau se sont rompues. L’électricité s’est arrêtée », a commenté sur le réseau social Weibo un internaute disant habiter le district. 

media_xll_6972461

L’USGS a noté que la population résidant dans la région « vit, dans l’ensemble, dans des bâtiments extrêmement vulnérables aux secousses sismiques ».*Dimanche3/08/2014 – 15h04  Source: AFP

media_xll_6968619

**Un séisme de magnitude 5,6 sur l’échelle de Richter vendredi 01 aout 2014 à Alger 

Un séisme de magnitude 5,6 sur l’échelle de Richter a provoqué un début de panique vendredi à Alger et dans les départements limitrophes à 05H11 (06h11 heure belge), selon la radio algérienne.

L’épicentre du séisme se situe en mer, à 19 km au large de Bologhine, un quartier nord d’Alger, selon le centre algérien de recherches en astrophysique et géophysique (CRAAG), qui a également déjà recensé 5 répliques de magnitudes inférieures. De nombreux habitants de la zone se sont précipités dans les rues, craignant des effondrements de bâtiments. Mais aucune victime n’a été signalée dans l’immédiat. En 2003, un séisme à Boumerdes, à l’est d’Alger, avait fait près de 3.000 morts.*01/08/2014 – 07h41  Source: Belga

*Un séisme de magnitude 6,6 au Japon

Un séisme de magnitude 6,6 s’est produit au large de la côte nord-est du Japon tôt lundi matin 20 juillet 2014, a annoncé l’institut américain de géophysique USGS.

media_xll_6918895Selon l’USGS, le tremblement de terre a eu lieu à 02H32 lundi (17H32 GMT dimanche) dans l’Océan Pacifique, à une profondeur de 60 km au nord-est de l’île d’Hokkaido, à proximité des îles Kouriles administrées par la Russie et revendiquées par le Japon.*20/07/14 – 22h16  Source: Belga

*séisme de magnitude 6,9 au Mexique et au Guatemala 

media_xll_6883311

Au moins une personne est morte au sud du Mexique et une autre a été blessée au Guatemala en raison du séisme de magnitude 6,9 qui a touché lundi 7 juillet 2014, l’Etat mexicain du Chiapas, près de la frontière guatémaltèque, selon les autorités.

La Protection civile du Chiapas a écarté le risque de formation de tsunamis mais a mis en garde contre la possibilité de répliques. La protection civile a indiqué par ailleurs que plusieurs habitations avaient subi des fissures dans la région de Soconusco, avec des routes effondrées dans la montagne, ainsi que des chutes de toits et de murs. Le séisme s’est produit à 11h24 GMT à 47 km au sud de Tapachula, près de la frontière avec le Guatemala, à une profondeur de 92 km, a indiqué le Service sismologique national, qui a revu en baisse la magnitude de 7,1 auparavant annoncée par l’Institut d’études géologiques des Etats-Unis (USGC). Au Guatemala, on a enregistré un blessé à San Marcos, à quelque 300 km à l’ouest de la capitale, selon un premier bilan des autorités. « Nous avons également eu des informations sur deux morts par les réseaux sociaux, mais officiellement nous n’en avons pas confirmation », a dit à le porte-parole de la Coordination pour la réduction des désastres (Conred) du Guatemala, David de León. 

Le séisme a été ressenti dans certaines parties de la ville de Mexico, à plus de 1.000 km au nord-ouest, avec quelques évacuations préventives, mais sans dégâts ni blessés, a indiqué le maire de la capitale mexicaine Miguel Ángel Mancera. Le mouvement tellurique a également été ressenti au Salvador, là aussi sans victimes ni dégâts.*7/07/14 – 17h02  Source: Belga

*Un séisme de magnitude 8 au large de l’Alaska

media_xll_6847383

Un important séisme de magnitude 8 a eu lieu lundi 24 juin 2014, au large de l’Alaska, a annoncé l’Institut américain de géologie (USGS), et une alerte au tsunami a été émise.

Cette alerte a été émise pour l’Alaska et la côte ouest du Canada, mais pas pour Hawaii, ont précisé les météorologues américains. Le tremblement de terre s’est produit à 20H53 GMT (22h53, heure belge) à 24 kilomètres au sud-est de l’île Little Sitkin, en Alaska, un Etat américain situé au nord-ouest du Canada, selon l’USGS. L’épicentre se trouvait à une profondeur de 114,4 kilomètres. 

La menace d’un tsunami de grande ampleur a toutefois été écartée. L’île Little Sitkin fait partie des îles aléoutiennes, un archipel en forme d’arc situé au sud-ouest de l’Alaska. Cette région sujette aux tremblements de terre a déjà connu 12 épisodes sismiques importants (d’une magnitude supérieure à 7,5) depuis 1900.*24/06/14 – 00h36  Source: Belga

**Séisme en en mer Égée et en Turquie

Un puissant tremblement de terre survenu samedi 24 mai 2014, au large de l’île grecque de Limnos, en mer Égée, n’a pas fait de victimes en Grèce mais 266 personnes ont été blessées en Turquie, dont une grièvement, selon les autorités locales.

Selon l’institut géophysique américain USGS, le séisme était de magnitude 6,4, tandis que l’Institut sismologique d’Istanbul a estimé sa magnitude à « 6,7 sur l’échelle de Richter ». 

Selon la direction turque des situations d’urgences (AFAD), le séisme a blessé 266 personnes, dont la majorité en raison du mouvement de panique qui l’a accompagné. « Le séisme a provoqué quelques dégâts dans certaines habitations mais aucun dommage grave n’a été recensé », a déclaré Murat Nurlu, un responsable de cet organisme officiel. 

Sur l’île turque de Gökçeada (Imvros en grec) en mer Egée, une trentaine de personnes ont été hospitalisées pour des blessures subies en quittant précipitamment leurs habitations, selon l’agence Dogan. 

Des dégâts ont été signalés à l’hôpital de Yenice, dans la province de Canakkale, et des maisons ont été endommagées dans des villes sur la côte ouest de Turquie. 

Selon les images diffusées sur les chaînes de télévision turques, des centaines d’habitants de Canakkale, Yalova et de Tekirdag notamment, des villes qui sont situées dans le nord-ouest de la Turquie, sont descendus dans les rues de leurs immeubles, effrayés par la secousse qui a duré à peu près une quinzaine de secondes. On y voyait des femmes portant leurs bébés pleurer tandis que d’autres utilisaient leurs téléphones portables pour appeler leur proches et leur donner des nouvelles. 

La secousse a également été ressentie à Istanbul, mégapole turque de 15 millions d’habitants.

En Grèce, une touriste britannique a été légèrement blessée à l’aéroport de l’île de Limnos après la chute d’une petite partie du plafond du bâtiment, selon une source policière locale. 

Selon les premières informations des autorités locales grecques, il n’y a pas eu de dégâts importants sur Limnos ni sur les îles avoisinantes. 

L’épicentre du séisme, qui a eu lieu à 09H25 GMT (12H25 heure locale), a été localisé à 296 km au nord-ouest d’Athènes, au large des îles de Limnos et de Samothrace, selon un communiqué commun des Observatoires d’Athènes et de Salonique (nord). 

Outre les îles de Limnos et de Samothrace, le séisme a été ressenti dans la région nord de la Grèce, à Salonique et dans les villes de Komotini, Xanthi et Alexandroupolis, mais aussi à Sofia, capitale en Bulgarie, pays frontalier.*24/05/14 – 17h49  Source: Belga

**Puissant séisme au large des Philippines

Un violent tremblement de terre sous-marin s’est produit jeudi à hauteur des Philippines, indique l’Institut américain de géophysique USGS.

Un violent tremblement de terre sous-marin s’est produit jeudi 15 mai 2014 à hauteur des Philippines, indique l’Institut américain de géophysique USGS.

Les secousses se sont produites vers 12h16 (heure belge) et ont atteint une magnitude de 6,2.

L’épicentre était situé à 53 km de profondeur, à 39 km à l’ouest-sud-ouest d’Alim et à 587 km au sud-sud-est de la capitale Manille.*15/05/14 – 14h16  Source: Belga

*séisme de magnitude 5 au sud du Pakistan

media_xll_6725460

Un séisme de magnitude 5 a fait un mort et 30 blessés vendredi matin 9 mai 2014, dans le sud du Pakistan, ont annoncé les autorités locales.

Selon le centre national de surveillance sismique, l’épicentre du tremblement de terre était situé à environ 10 kilomètres de profondeur, à 27 kilomètres au nord-est de la ville de Nawabshah, dans la province méridionale du Sind. 

Cette secousse a été suivie de deux répliques de magnitude 4,7 et 4,8. 

« Le séisme a fait un mort et 30 blessés dont des femmes et des enfants », a déclaré un responsable de l’administration locale, Irfan Kathio. Un responsable de l’hôpital civil de Nawabshah a confirmé le décès d’un homme de 71 ans et précisé que cinq des blessés étaient dans un état critique. 

Situé au carrefour des plaques tectoniques indienne et arabique, le sud du Pakistan est régulièrement secoué par des tremblements de terre. Un séisme de magnitude 7,7 avait fait plus de 300 morts en septembre dernier dans la province du Baloutchistan (sud-ouest). 

En 2005, un séisme de magnitude 7,6 au Cachemire pakistanais avait fait 73.000 morts et privé de foyers des millions de personnes, l’une des pires catastrophes naturelles de l’histoire du pays. *9/05/14 – 08h20  Source: Belga

media_xll_6716842

*puissant séisme de magnitude 6 dans le nord de la Thaïlande

Une femme a été tuée et 23 personnes blessées lors d’un puissant séisme de magnitude 6 survenu lundi soir 5 mai 2014, dans le nord de la Thaïlande, selon un bilan des autorités mardi.

Une Thaïlandaise de 83 ans est morte dans l’effondrement d’un mur de sa maison dans la province de Chiang Rai. 
media_xll_6714823

L’épicentre se trouvait à 27 km de Chiang Rai, dans une région montagneuse prisée des touristes étrangers, à la frontière avec le Laos et la Birmanie. 

Au total, « 23 personnes ont été blessées dans des incidents séparés causés par le tremblement de terre », a précisé à l’AFP le service en charge de la gestion des catastrophes. 

media_xll_6716844

Le tremblement de terre a eu lieu un peu après 18h00 locales (11h00 GMT). 

« Depuis hier soir, il y a eu six répliques importantes, d’une magnitude située entre 5 et 5,9, dont la dernière a eu lieu ce matin », a précisé à l’AFP Burin Wechbunthung, responsable de la surveillance des séismes au Département de météorologie de Thaïlande. 

media_l_6716887

La secousse a été ressentie jusqu’à Chiang Mai, la grande ville du nord, et à Bangkok, à 800 km au sud de l’épicentre, où des immeubles ont tremblé pendant plusieurs secondes, ainsi qu’à Rangoun, en Birmanie. 

Dans la région de Chiang Rai, des façades de bâtiments ont été fissurées et des routes endommagées. 

Les séismes importants sont relativement rares en Thaïlande, mais le nord du pays est régulièrement touché par des secousses de faible magnitude. *6/05/14 – 07h14  Source: Belga

media_xll_6713922

**puissant séisme de magnitude 6  dans l’est du Japon

Un puissant séisme de magnitude 6 s’est produit lundi matin 4 mai 2014, dans l’est du Japon, secouant très violemment les gratte-ciel et maisons du centre de Tokyo, sans entraîner de risque de tsunami mais faisant 17 blessés légers.

Le tremblement de terre est survenu à 05H18 heure locale (dimanche 20h18 GMT). Son épicentre était situé sur l’île Izu Oshima, au sud de la capitale, et son hypocentre à 160 kilomètres de profondeur. « C’était un séisme très profond du type qui en général génère peu de répliques », a expliqué lors d’une conférence de presse un sismologue de l’agence de météo. Par précaution, il a toutefois mis en garde sur des risques de nouvelles secousses dans les heures et jours à venir.

Le centre américain de surveillance des séismes, l’USGS, a évalué la magnitude à 6, en hausse par rapport au 5,8 annoncé en premier lieu.

La compagnie d’électricité Tokyo Electric Power (Tepco) a indiqué qu’aucune anomalie n’avait été relevée à la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, située à quelque 200 km au nord-est de Tokyo. Aucun problème n’a non plus été détecté dans les autres installations nucléaires affectées par le séisme, d’après la NHK.
media_xll_6713365

Les services de gaz de ville ont en revanche été débordés d’appels de particuliers dont l’alimentation était stoppée, souvent du fait d’un mécanisme automatique de coupure du robinet en cas de séisme. Aucun dégât de conduite de gaz n’a en revanche été constaté, selon les services concernés cités par la NHK.

« Le séisme d’aujourd’hui est de nature plutôt rare », a souligné le sismologue de l’agence de météo. Mais, assure-t-il, « il y a très peu de probabilité qu’il ait un rapport avec le tremblement de terre (« Big one ») craint sous la capitale, du fait d’une profondeur et d’une localisation différentes ».*5/05/14 – 07h03  Source: Belga

****************************************

*Y a-t-il un lien entre les récents séismes dans le monde ?

Depuis début janvier, le globe terrestre a connu pas moins de quatre « gros » tremblements de terre, sans compter les répliques : en Haïti (magnitude 7,1 sur l’échelle ouverte de Richter) le 12 janvier, faisant 220 000 victimes ; au large du Chili (magnitude 8,8) le 27 février, entraînant la mort d’au moins 450 personnes ; à 165 km au large de Sumatra en Indonésie (magnitude 6,5) le 5 mars et n’ayant pas, semble-t il, fait de victimes (son épicentre n’était pas situé loin de celui de magnitude 9,2 du 26 décembre 2004 ayant fait 200 000 morts à cause d’un tsunami), et enfin lundi 8 mars au matin en Turquie, un séisme de magnitude 6, ayant causé la mort d’au moins 51 habitants

 seismes2010.jpg

 

Michel Granet, Directeur du réseau national de surveillance sismique à l’Observatoire des sciences de la Terre de Strasbourg ….« À chaque fois que survient une séquence de tremblements de terre tuant un grand nombre d’habitants ou engendrant d’importants dégâts, beaucoup de gens se posent cette question.Pourtant, il n’existe pas de lien de cause à effet entre ces différents séismes, car leur contexte géologique, tectonique, n’est pas le même : globalement, ils ne mettent pas en jeu les mêmes plaques lithosphériques, ces 14 “méga-icebergs” de croûte terrestre, rigides, flottant et se déplaçant sur une couche déformable constituée de roches ductiles, un peu comme les écailles d’un poisson.

Ce qui ne signifie pas qu’il n’y ait jamais de lien. Ce fut ainsi le cas en Turquie en 1999, où un premier séisme en a entraîné un autre dans la foulée. Par ailleurs, les quantités d’énergie libérées lors de ces glissements, en gros proportionnelles à la magnitude, varient énormément : entre la magnitude 7,1 d’Haïti et celle de 8,8 au Chili, la quantité d’énergie libérée est plusieurs dizaines de fois plus importante.

Enfin, les vitesses de déplacement des plaques diffèrent assez nettement : moins 2 cm par an en Haïti, supérieure à 6 cm par an, au Chili. En Haïti, c’est la plaque caraïbe qui s’enfonce du sud vers le nord (subduction) sous la plaque nord-américaine, tandis qu’au large du Chili, c’est la plaque dite de Nazca qui plonge, de l’ouest vers l’est, sous celle du continent sud-américain. pix_trans

Chaque année, un séisme de magnitude 8 et une dizaine de magnitude 7

pix_transEn Indonésie, le séisme s’est produit au large de Sumatra entre le bord sud de la plaque eurasienne et la plaque australienne, alors qu’en Turquie le choc eut lieu, à 750 km à l’est d’Ankara, entre la plaque eurasienne et la plaque arabique, l’épicentre se trouvant au niveau de la faille active d’Anatolie orientale.D’une manière générale, on n’observe pas de changement de régime dans le déplacement des plaques, la dérive des continents se produisant à l’échelle de temps géologique, c’est-à-dire avec un pas de temps beaucoup plus lent que beaucoup d’autres phénomènes naturels. En moyenne, on observe toujours chaque année à travers le monde un séisme de magnitude 8 et une dizaine de magnitude 7.Quant à l’existence d’un lien entre volcans et séismes, jusqu’à maintenant, on ne l’a pas démontré. Mais, en Amérique centrale par exemple, comme la tectonique est la même, on peut difficilement imaginer qu’il n’y ait pas un certain couplage entre l’entrée en activité des volcans et l’occurrence de séismes. »  (La Croix-08.03.2010.)

***A Lire aussi  Un violent séisme au Chili

 un autre tremblement de terre…en Turquie

 

 

 

 

 

662 réponses à “Y a-t-il un lien entre les récents séismes dans le monde ?”

1 32 33 34
  1. 21 07 2017
    Mendy Glasco (04:34:47) :

    After study a few of the blog posts on your website now, and I truly like your way of blogging. I bookmarked it to my bookmark website list and will be checking back soon. Pls check out my web site as well and let me know what you think.

    https://www.facebook.com/myflybg/app/190322544333196/

  2. 20 07 2017
    navy blue fascinator clip (22:57:00) :

    I was studying some of your blog posts on this internet site and I conceive this web site is really informative! Keep putting up.

    http://www.pinkfascinator.com/navy-blue-fascinators/

1 32 33 34

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...