La couture

**   3ème Festival de la création féminine  du 23 au 30 mai 2012 

***Des femmes créatrices qui activent souvent dans l’ombre  

 ….sortir de l’anonymat, en déclinant toute la beauté du patrimoine national à travers la création et l’imagination créative dans le monde de la confection de châles, d’ustensiles de parures et autres articles vestimentaires….

 Palette COLOR BLOCK 2012Les plus belles robes de soirées 2011

Le programme de la 3e édition du Festival de la création féminine a été dévoilé, avant-hier lundi, au Bastion 23, au cours d’une conférence animée par la commissaire de la cette manifestation, Hamida Agsous. L’édition du festival de cette année, institué par le ministère de la Culture, est placée sous la bannière de la création d’accessoires vestimentaires.
La 3e édition est ouverte au public demain, à partir de 10h. Un récital de musique sera animé le même jour à 18h. le spectacle sera donné par Mériem Benallal accompagnée de son orchestre. Dans son allocution, la commissaire du festival, Hamida Agsous, a souligné l’importance de ce rendez-vous pour les femmes créatrices, qui activent souvent dans l’ombre, et dont les travaux demeurent, la plupart du temps méconnus.
C’est une opportunité pour les femmes activant dans le domaine de la mode et la création de sortir de l’anonymat, en déclinant toute la beauté du patrimoine national à travers la création et l’imagination. créative dans le monde de la confection de châles, d’ustensiles de parures et autres articles vestimentaires. Ainsi, pour donner l’envergure et le caractère national de la manifestation, des oeuvres de pas moins de 30 créatrices représentant toutes les régions du pays seront exposées.
Des oeuvres, excellemment fignolées, invitent au voyage sur le territoire illimité de l’imagination. Une imagination au coeur de l’héritage inépuisable du legs culturel ancestral à remodeler en lui rajoutant une touche de modernité.
Par ailleurs, les services culturels du ministère ont, comme l’édition précédente, invité des artistes du bassin méditerranéen et du continent africain. L’Espagne est l’invité de marque de cette édition avec la participation de nombreuses créatrices.
Par ailleurs, l’Afrique est également présente. Le drapeau de la création des africaines sera porté par des Sénégalaises. La démarche, qui consiste à associer d’autres pays réputés dans le domaine créatif de la couture, suivi par le ministère de la Culture vise à créer une synergie entre les artistes algériennes et les créatrices issues de pays étranger, explique la première responsable du Festival.
Cette politique ambitionne à «une ouverture sur le monde méditerranéen et africain, à la découverte des nos inspirations réciproques», souligne Hamida Agsous.
En marge de cette fête de la création féminine, une multitude d’animations sont prévues afin d’agrémenter le Festival en lui donnant une allure festive. Sur ce registre, un atelier de démonstration et d’initiation est érigé dans l’antre du Bastion 23.
Le public épris par une activité pourra suivre, à sa convenance, des cours de broderie ou autre. Ainsi, tous les jours, dans les patios du palais, les créatrices animeront des ateliers d’initiation à leurs différents arts et savoir-faire, notamment dans le domaine de la bijouterie, la peinture sur soie, des techniques du tatouage… Il s’agit de prodiguer aux néophytes des notions de base et les rudiments des différentes techniques d’usage des instruments appropriés des activités proposées. Au menu de cette édition figure également une série de conférences, des défilés de mode etc.
A la clôture de ce rendez-vous annuel des créatrices, des prix seront décernés aux festivalières qui se distingueront par leurs oeuvres originales. Notons que cette manifestation s’inscrit d’emblée dans la continuité, l’édition de 2011 a été dédiée à la broderie sous le titre générique «De fil en aiguille» qui a eu lieu au Palais des Raïs plus connu sous le nom de Bastion 23. (L’Expression-23.05.2012.)

 Djamel_Seksaouizino_touafek_collection_traditionnelle

 saouliSamir_Kerzabi

**  «Les atours de toujours»

Devenu un rendez-vous incontournable pour la gent féminine, cette troisième édition est placée sous le slogan «Les atours de toujours». Lors de la traditionnelle conférence de presse, tenue au Bastion 23, Mme Hamida Agsous a indiqué à la presse nationale que cette édition se présente comme un thème transversal dans la mesure où, englobant plusieurs disciplines et domaines. «Derrière ce slogan, explique-t-elle, nous avons voulu réunir toutes les créations qui accompagnent le costume féminin, ce que certains nomment les ’’accessoires de la beauté’’, définition sans doute pratique mais quelque peu réductrice. Ces atours regroupent des activités créatrices très diverses, telles que la bijouterie dans toute l’étendue de ses matériaux, traditions et styles ; le travail de la couture et de la broderie pour la fabrication de châles, étoles, b’nika, ’’abrouk’’ (coiffes traditionnelles de sortie de bain, etc.) ; la maroquinerie et l’art de la chaussure… Tous ces ornements et objets sont liés à des artisanats anciens qui constituent des pans de notre patrimoine. Ils recouvrent aussi, par leurs usages, des traditions de notre société qui continuent à être honorées de nos jours dans des circonstances précises de l’existence.

A travers eux, il s’agit donc aussi de mettre en scène, indirectement, une mémoire collective précieuse». Pour le conférencier, il s’agira de se pencher lors de cette édition sur ces ornements et de souligner leurs relations étroites avec les différents costumes. Ouvert du jeudi 24 au mercredi 30, y compris le week- end, de 10h à 18h, le programme de ce festival est des plus riches. En effet, il comporte des expositions d’œuvres de plus d’une trentaine de créatrices venues des quatre coins du territoire national, ainsi que d’Espagne et du Sénégal. Des ateliers de démonstration et d’initiation seront au menu, tous les jours, dans le patio des palais, animés par des créatrices. Ces dernières dévoileront, entre autres, les gestes de base, les différentes techniques, les outils et les matériaux. Les conférences débat ne seront pas en reste. Le samedi 26 mai, à 14h30, la Conservatrice au Musée national des arts et traditions populaires, Radia Drici, animera une conférence sur «Le châle, entre prestance et prestige». Une deuxième conférence sera présentée le lendemain à 15h par Salima Mazri-Badjadja, architecte et enseignante au département d’architecture de Constantine et créatrice de la salle de conférence du Palais des raïs. Sa communication portera sur «L’habit : une peau sensible». La dernière conférence débat du 29 mai, à 15h, permettra aux créatrices espagnoles, Lala De Dios Teijeira et Maria José Mendoza Tertre, de revenir sur leurs parcours respectifs et activités. Un défilé de mode sera consacré aux accessoires du costume.
En outre, un concert de musique sera donné, le 26 mai à partir de 18h, par l’artiste tlemcénienne Meriem Benallal, accompagnée de son orchestre. La soirée de clôture sera axée autour de la thématique de la «haninaya» ou le rituel du henné dans le mariage à travers les régions : Alger, Tamanrasset, Tizi Ouzou et Tlemcen. La troupe des Aïssaoua de Constantine offrira un large panel de chants de son répertoire. (El Watan-23.05.2012.)

 

 

*******la dentelle: un grand classique qui revient sans cesse au goût du jour

Je veux de la dentelle

Plus que jamais tendance, la dentelle est un grand classique qui revient sans cesse au goût du jour. Et ça, les créateurs l’ont bien compris. Cette saison la dentelle est très présente dans les collections des plus grands stylistes. Ce tissu, qui exprime la féminité par excellence, peut s’accorder avec quasiment tous les styles. On le choisit blanc pour un côté sagement romantique ou noir pour être dans la tendance baroque. On peut le porter en total look ou en petites touches. A vous de trouver ce qui vous ira le mieux. Dziriya.net vous aide à faire votre choix à travers huit looks.(Dziriya.net )

 

*********************************




évasion |
Généalogies |
vivreavec1handicap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ANTI CORRIDA
| dartagnan
| Actualité de la Politique d...